Centre de presse

Crise au Sahel

Communiqués

Initiative Film Africains

Reportages photos

Histoires vécues

Données et chiffres

 

Des familles au Mali luttent pour se nourrir alors que la crise s'aggrave dans le Sahel

© UNICEF video
Une charrette tirée par un cheval avance dans un champ poussiéreux du Village de Tako, dans la Province du Djenné, au Mali. Dans la région, où il ne pleut qu’une fois par an, les pluies de l'année dernière ont manqué.

Par Chris Niles

NEW YORK, États-Unis, 9 avril 2012 – C'est l'heure du diner dans le village de pêcheurs de Tako, et Mariam Dinapo s'inquiète de savoir comment nourrir ses cinq enfants affamés.

Elle n'a qu'un bol de riz.

« J'ai vraiment beaucoup de mal à nourrir ma famille cette année. Nous comptons sur la pêche ici, mais l'eau est basse et il n'y a presque plus de poisson dans  le fleuve. Les greniers à grain sont vides », explique-t-elle.

Des millions de familles au Sahel sont dans la même situation désespérée que Mariam Dianapo. Il pleut seulement une fois par an dans la région, et l'année dernière les pluies ont manqué. La terre des rizières est devenue poussière, les sources se sont asséchées, et le bétail et l'approvisionnement en poisson ont diminué. Le prix du riz sur les marchés a dramatiquement augmenté.

Des millions en danger

Trois millions de personnes au Mali manquent de ressources pour se nourrir. On estime que 175 000 enfants sont menacés par la malnutrition sévère aigüe – et dans le scénario le pire, ce chiffre pourrait grimper à 220 000. Chaque jour de plus en plus de mères comme Mariam Dianapo apportent leurs enfants malnutris aux centres de santé pour traitement.

Sa fille de dix mois, Kadia reçoit du Plumpy’nut, un aliment thérapeutique qui lui apportera tous les micronutriments dont elle a besoin pour récupérer totalement.

Mais les employés du centre s'inquiètent de ne plus pouvoir faire face au plus fort de la saison pendant la période dite de « soudure ».

« Beaucoup de villages alentours sont dans la même situation, et cela m'effraie. Nous ne sommes même pas à la saison du repiquage du riz, sans parler de la saison des récoltes, ce qui signifie que nous avons encore plus de six mois à attendre alors que les gens souffrent déjà. Et qu'arrivera-t-il si nous n'avons pas de pluie pour piquer ou récolter ? » exprime avec angoisse l'infirmière chef Isaka Traoré.

Les Nations Unies estiment qu'au Sahel plus d'un million d'enfants en 2012 aura besoin de recevoir un traitement contre une malnutrition qui peut s'avérer mortelle. L'UNICEF a besoin de 120 millions de dollars É.-U. pour les alimenter et les soigner. L'UNICEF au Mali lance un appel de 26 millions de dollars pour lui permettre de satisfaires aux besoins de santé et de nutrition des enfants d'ici à la fin de l'année.

L'UNICEF a lancé une campagne internationale de sensibilisation à propos de cette crise alimentaire et nutritionnelle qui approche au Sahel et pour lever des fonds afin d'apporter une réponse coordonnée à cette crise.

© UNICEF video
À la Clinique Konio du Village de Konio, au Mali, des mères attendent pour faire soigner leurs enfants atteints de malnutrition.

Il faut agir rapidement

La situation au Mali est compliquée par le fait que plus de 200 000 personnes ont été déplacées par le conflit dans le Nord du pays.

L'UNICEF travaille avec ses partenaires à travers la region depuis des mois pour atténuer les effets de la crise à venir. En plus de nourriture, l'UNICEF achemine des fournitures médicales et s'efforce d'assurer une meilleure santé aux enfants, ainsi qu'un accès aux services d'approvisionnement en eau et d'assainissement.

Il est vital d'agir rapidement pour empêcher que la situation ne se détériore. Pour l'instant, la jeune Kadia est hors de danger. Mais sa mère sait combien le futur est incertain.

« Si nous manquons de pluies cette année encore, alors je ne sais pas ce que nous deviendrons », affirme Mariam Dinapo.

 

 

 

unite for children