Centre de presse

Faits saillants - A la une

Communiqués

Video

Essais photographiques

Histoires vécues

Données et chiffres

 

Semaine mondiale de l'allaitement maternel: interview avec Félicité Tchibindat, Conseiller Régional de l'UNICEF pour la Nutrition

© UNICEF/Benin/2007/Pudlowski
Au Bénin, UNICEF soutient des groupes de femmes pour accompagner les jeunes mères et assurer un allaitement exclusif des nouveau-nés pendant les six premiers mois de la vie. Les clubs de mères paires éducatrices sont à l'écoute et montrent l'exemple.

Du 1er au 7 août, les organisations, gouvernements et personnes du monde entier célèbrent la Semaine mondiale de l'allaitement, un événement parrainé par l'Alliance mondiale pour l'allaitement (WABA) et soutenu par l'UNICEF. 

Le thème retenu cette année est : "L'allaitement maternel : une réponse vitale en situation d’urgence".

Felicité Tchibindat, Conseillère régionale en Nutrition au Bureau de l'UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, nous parle des bienfaits de l'allaitement comme réponse vitale en situation d’urgence.

Q: Pouvez-vous nous dire pourquoi l'allaitement est essentiel en situation d'urgence?
R: Dans les situations normales l'allaitement est la meilleure source de nutrition pour les nouveau-nés et les jeunes enfants, il est estimé que l'allaitement exclusif à lui seul a le potentiel d'éviter 13 pour cent de l'ensemble des décès chez les enfants de moins de cinq ans dans la région. Et la région présente les pires indicateurs de mortalité infantile dans le monde, avec un enfant sur cinq qui meure avant le cinquième anniversaire - et 3 millions chaque année.

Donc, si l'allaitement maternel exclusif peut sauver des vies dans les situations normales, alors imaginez combien il peut être vital en situation d'urgence. Les situations d'urgence sont souvent caractérisées par des troubles, l'insécurité, la mauvaise hygiène et les pénuries d'eau potable, le manque de soins médicaux, de nourriture et d'abris qui mettent les enfants et leurs protecteurs en danger. Les situations d'urgence ont ainsi un effet multiplicateur des maladies et des décès dus à la diarrhée, aux maladies respiratoires et à la malnutrition.

Que l'urgence soit de grande ou faible ampleur, brève ou longue, la principale inquiétude des parents est la santé et la survie de leurs enfants. Dans les situations d'urgence et de secours l'allaitement maternel est d'une importance cruciale: elle sauve la vie des bébés. L'alimentation artificielle dans ces situations difficiles augmente le risque de malnutrition, de maladie et de mortalité infantile. Les ressources de base nécessaires à l'alimentation artificielle comme l'eau potable et le carburant sont rares dans les situations d'urgence. Les conditions de transport et de stockage adéquats pour les substituts du lait maternel posent encore des problèmes supplémentaires.

Quand une mère allaite, elle donne à son enfant un environnement propre, sécuritaire, alimentaire durable en lui assurant l'approvisionnement en eau et la protection contre les infections. L'allaitement est un acte de sauvetage et de protection pour les plus jeunes, en particulier dans les situations d'urgence. L'allaitement maternel exclusif compte parmi les éléments les plus importants de survie de l'enfant dans la région.

Q: La pratique de l'allaitement maternel est-elle largement appliquée dans les pays de la région?
R:
L'allaitement maternel est une tradition dans toutes les cultures dans la région, mais 20 pour cent seulement des bébés de moins de six mois sont nourris exclusivement au sein, avec des taux aussi bas que 2 pour cent au Tchad, 4 pour cent en Côte d'Ivoire. Les taux d'allaitement maternel exclusif dans la région sont parmi les plus bas au monde.

Cependant, beaucoup de progrès ont été réalisés au cours des dernières années. Des pays tels que la Mauritanie et le Niger ont été en mesure d'augmenter le taux d'allaitement maternel exclusif; pour démontrer que, même dans des circonstances très difficiles, il est possible avec une intervention cohérente obtenir des résultats remarquables. Il est important que les pays qui sont à la traîne accélèrent leur rythme de progression si l'Afrique centrale et occidentale veut réaliser les OMD 1, 4 et 5 (pauvreté, mortalité infantile, santé maternelle).

Q: Qu'est-ce qui peut compromettre la pratique de l'allaitement maternel?
R: La pratique de l’allaitement peut être compromise par trois grands facteurs. Le manque d'accès des mères et des soignants à l'information sur la santé, aggravé par le manque d'éducation ; le manque de soutien aux mères allaitantes et à la promotion de l'allaitement. Ces trois facteurs sont sous-tendus par des croyances profondément ancrées ainsi que de fausses idées comme l’obligation de donner de l'eau à un bébé pour satisfaire sa soif.

Permettez-moi de saisir cette occasion pour rappeler que le lait maternel contient tous les nutriments et l'eau nécessaires à l’enfant pendant les six premiers mois de sa vie. C'est pourquoi l'UNICEF recommande aux femmes de pratiquer l’allaitement exclusif pendant  six mois et avant d’introduire des compléments alimentaires appropriés tout en continuant l'allaitement au sein jusqu'à l’âge de deux ans. 

Q: Que faire pour soutenir l'allaitement maternel dans les situations d'urgence?
R:
Dans les situations d'urgence et de secours, l'allaitement maternel est d'une importance cruciale: elle sauve la vie des bébés. Le recours aux substituts artificiels en pareilles situations augmente le risque de malnutrition, de maladie et de mortalité infantile.

Les ressources de base nécessaires aux substituts alimentaires comme l'eau potable et le carburant sont rares dans les situations d'urgence. Les conditions de transport et de stockage des substituts du lait maternel posent des problèmes supplémentaires.

En outre, les dons en lait de substitution  de l'aide humanitaire finissent souvent dans le marché local, et peuvent avoir une influence négative sur les pratiques alimentaires dans les communautés d'accueil.

Trois interventions cohérentes ont été développées dans des situations d'urgence pour promouvoir, protéger et soutenir l'allaitement maternel:

• Les tentes des mère et des bébés sont des abris spéciaux dans les camps de réfugiés où les mères avec des enfants de moins de deux ans peuvent trouver un endroit sûr pour se reposer, manger et recevoir de l’aide.
• Les "coins d’allaitement maternel": un environnement favorable pour les mères qui allaitent des bébés à faible poids à la naissance
• Les refuges d’urgence pour bébés permettant l'interaction entre la mère et les conseillers.

Ces paramètres garantiront que toutes les mères et agents de santé aient accès à des informations clés. Cela signifie également que les mères devraient être encouragées à allaiter et que les mères allaitantes soutenues et protégées. La protection, c'est aussi la prévention des dons non sollicités, non ciblées et le contrôle de la distribution du lait artificiel de substitution.

Dans les situations d'urgence, il est essentiel de soutenir et de protéger l'allaitement maternel en s'assurant que les femmes ont accès à la nourriture, à l'eau et des abris, et si nécessaire un peu d'intimité pour l’allaitement.

Les informations de base liées à la survie doivent être diffusées et les mythes rejetés. Toutes les femmes et les soignants doivent savoir que les mères peuvent augmenter la quantité de lait qu’elles produisent, qu’elles peuvent relancer la lactation après le sevrage, et que l’allaitement par une autre nourrice peut être une option provisoire ou lorsqu’un enfant est orphelin.

Pour être pratiqué en situation d'urgence, l'allaitement doit être largement compris, soutenu et protégé, même dans des conditions normales.

Le potentiel de l'allaitement maternel pour sauver la vie des enfants est tel que tous les acteurs, à tous les niveaux doivent travailler à sa promotion et protection : fonctionnaires du gouvernement, agents de santé,  matrones et leaders traditionnels.

 

 

 

 

unite for children