Centre de presse

Faits saillants - A la une

Communiqués

Video

Essais photographiques

Histoires vécues

Données et chiffres

 

Niger: une campagne nationale pour enregistrer plus d'un million d'enfants à l'état civil

Niamey, Niger, 15 mai 2009 – Dans la cour de récréation de l’école primaire de Gabougoura, les élèves sont bien occupés: ils organisent les activités éducatives et de promotion des jugements déclaratifs dans le cadre du lancement de la campagne nationale de communication en faveur de l’enregistrement des naissances, un thème qui leur est cher.

A partir du 15 mai, plus de 8 000 écoles rurales accueilleront des séances de jugements déclaratifs gratuits pour les élèves qui ne disposent pas d’un acte de naissance, une initiative ambitieuse du gouvernement du Niger, en collaboration avec l’Unicef.  Plus de 50 équipes, composées de juges, d’assesseurs, de greffiers, et d’agents des services de l’Etat civil seront déployées sur tout le territoire. L’objectif est d’enregistrer plus d’un million d’enfants.

Au Niger, près de deux enfants sur trois n’ont pas d’acte de naissance, soit environ 5,1 millions d’enfants. Ces chiffres cachent des disparités régionales très importantes dans l’enregistrement des faits d’état civil. A titre d’exemple, la région de Zinder, au Sud du pays, n’enregistre que 18% des déclarations de naissance pour une moyenne nationale de 32%, alors qu’elle représente près de 20% de la population totale du Niger.

Cette campagne éducative, qui se déroulera de mai à août 2009, a pour objectif de sensibiliser les autorités, les services publics ainsi que la population en général à l’enregistrement des naissances dans le délai légal et à ses modalités, notamment sa gratuité.

Elle s’articule autour des démonstrations et des sketches produits par les élèves de l’école primaire du quartier de Gabougoura, mais aussi d’éléments de sensibilisation. Ainsi, à partir du 15 mai, une série de 5 spots télévisés seront diffusés sur la télévision nationale, Télé Sahel, en langues française, haoussa et zerma; une série de 5 spots radio seront diffusés dans les neuf langues nationales; des émissions publiques sont programmées par les différentes chaînes de télévision et de radio nationales et régionales. 

 Regardez un des spots: Un enfant, un acte de naissance!
 
"La présente campagne de mobilisation entre dans l’intérêt direct de la population du Niger, en particulier celle plus nombreuse du milieu rural, et fait de l’enfant un sujet de droits et un citoyen à part entière", a déclaré M. Dagra Mamadou, Ministre de la Justice.

L’enregistrement de la naissance d’un enfant à l’état civil le rend légalement membre d’une famille et d’une nation. L’acte de naissance confère une nationalité ainsi que le droit d’être protégé par l’Etat quand la protection des parents fait défaut. Enregistrer un enfant à sa naissance lui permet en outre d’avoir accès des services de base, comme l’éducation, la vaccination et les soins de santé. Un enfant dont la naissance a été enregistrée pourra ainsi obtenir une carte d’identité, ouvrir un compte bancaire, contracter des prêts, voter ou encore postuler pour un emploi.

"L’acte de naissance est une preuve permanente et officielle de l’existence d’un enfant. C’est la condition essentielle à la réalisation de ses droits et de ses besoins pratiques. L’engagement du Gouvernement dans cette campagne est essentiel si l’on veut instaurer un environnement protecteur pour les enfants au Niger", a indiqué Akhil Iyer, Représentant de l’Unicef au Niger. "Voilà pourquoi nous tenons à féliciter les autorités pour l’attention et les ressources qu’elles consacrent à l’enregistrement des naissances."

Pour plus d’informations, merci de contacter:
Sandra Bisin, UNICEF Niger
E-mail: sbisin@unicef.org, Tel: +227 20 72 28 40 Ext. : 479

 

 

 

unite for children