Centre de presse

Faits saillants - A la une

Communiqués

Video

Essais photographiques

Histoires vécues

Données et chiffres

 

"Allô 111": un numéro gratuit pour briser le silence et protéger les enfants de la violence au Togo.

"Allô 111": un numéro gratuit pour briser le silence et protéger les enfants de la violence au Togo.

Au Togo, malgré les efforts non négligeables du Gouvernement et des partenaires en développement, on relève encore de nombreux cas de violations de droits de l’enfant tels que l’absence d’encadrement familial, les pires formes de travail des enfants , les cas de violence, d’exploitation et d’abus sexuels.

On estime que 29% des enfants âgés de 5 à 14 ans sont utilisés pour des activités économiques et domestiques jugés nuisibles à leur épanouissement harmonieux. Beaucoup d’enfants sont quotidiennement victimes de traite interne et externe.

Les résultats de l’enquête par grappe à indicateurs multiples (MICS) réalisée en 2006 nous précisent encore que 1 enfant sur 4 fait l’objet de corrections physiques sévères. Plus d’un quart des mariages sont précoces (avant 18 ans). 50% des enfants ne sont pas enregistrés dans les délais requis les privant d’identité juridique et de leurs droits fondamentaux.

Entre 2005 et en 2006, on a pu dénombrer plus de 747 cas de maltraitance commis sur des enfants. Malgré le manque de données fiables disponibles, lié en partie à son caractère clandestin et à la non dénonciation des cas, le phénomène de la prostitution des enfants constitue un problème majeur qui s’accroît  depuis quelques années, particulièrement dans la capitale.

L’urbanisation accélérée de Lomé et les difficultés socio économiques de la sous région affectent directement le niveau de protection des enfants en augmentant leur vulnérabilité et celle des familles. En effet l’augmentation rapide et incontrôlée de la population urbaine, à travers notamment l’exode rural en direction de la capitale fait que Lomé accueille  aujourd’hui près d’un cinquième de la population totale dont 15% de la population totale enfantine, soit 44,5% des enfants urbains.

La pauvreté, l'ignorance et le manque de valeur accordée aux enfants représentent quelques une des causes de la situation actuelle des droits des enfants. En effet, selon le MICS, 69 togolais sur 100 vivent en dessous du seuil de pauvreté, soit avec moins de 2$ par jour. Près de la moitié de la population togolaise est âgée de moins de 18 ans (2 839 millions).

Malgré tout il n’est pas impossible de protéger ces enfants. Une des stratégies pour y parvenir consiste en la mise en place d’un cadre permettant de dénoncer ces cas librement et sans frais, et d’offrir l’assistance dont ces enfants ont besoin. C’est chose faite avec le « Allô 111 », un numéro gratuit et accessible à tous depuis ce 7 janvier 2009.

Un numéro vert contre la violence
Ce numéro dite « ligne verte » offre ainsi des interventions diverses, de la détection/prévention à l’information, en passant par l’orientation vers les structures spécialisées. Elle permet donc de briser la loi du silence, laquelle favorise la prolifération des maux dont les enfants sont victimes.
Ce projet pilote a également le mérite de contribuer au recensement des cas violences et de maltraitances afin de constituer une banque de données fiables concernant toutes les formes de violences perpétrées sur des enfants au Togo. Ceci pourra aboutir à des actions encore plus ciblées dans le domaine de la protection de l’enfant.

Pour Madame Una McCauley, Représentante de l’UNICEF au TOGO, cette ligne d’assistance téléphonique aux enfants victimes et aux adultes témoins, va permettre « d’améliorer le système de protection des enfants contre toutes les formes de violation des droits des enfants existants au Togo et d’orienter les victimes vers les services compétents pour une prise en charge efficiente et rapide ».

Précisons que dans le cadre de l’installation de cette ligne verte, 27 travailleurs sociaux ont été identifiés et formés dès le mois de novembre 2008 sur la prise en charge des appels et pour référer les cas relevés vers des structures spécialisées. Six d’entre eux constitueront  l’équipe du centre d’appel/ d’écoute du 111.

La ligne verte est le fruit d'actions concertées du Gouvernement, notamment du Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme, de la Protection des Enfants et des personnes Agées avec les partenaires au développement tels que l'UNICEF, Terre des Hommes, Care International, Wao Afrique, Plan Togo, le BICE et la FODDET. Initiative appuyée par des sociétés privées telles que Togo Télécom, Moov Togo et PROGOSA.

Pour plus d’informations, veuillez contacter
Essi Fafa SOULE
Spécialiste Information/ Communication, Tél: +223 15 10/ 910 96 59, Email: fsoule@unicef.org

 

 

 

unite for children