Aperçu

Protection de l'enfance

Santé maternelle et du nourrisson

Nutrition

Eau et assainissement

 

Santé maternelle et du nourrisson

Donner naissance, une chose pour le moins naturelle, s'apparente trop souvent à un défi lancé à la vie pour les femmes d'Afrique de l'Ouest et du Centre.

La région compte les taux de mortalité maternelle les plus élevés du monde, et aucun progrès réel n’a été constaté dans ce secteur depuis 1990.

Au train où vont les choses, la région n’atteindra pas la cible de l'Objectif du Millénaire pour le développement (OMD 5) en matière de réduction de la mortalité maternelle.

La région affiche plus de 30 pour cent des décès maternels de la planète pour seulement 10 pour cent de la population mondiale et 162 000 femmes sont mortes en 2005 de causes liées à la grossesse ou à l’accouchement.

Le taux de décès maternel (TMM) y est sensiblement plus élevé que dans toute autre région du monde avec 1 100 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes. Sur les 23 pays de la région possédant des estimations comparables, tous, à l’exception du Cap-Vert, affichent des TMM d’au moins 500, et un tiers de ces pays enregistre un TMM de 1 000, voire supérieur.

Près des deux tiers des décès maternels de la région surviennent en République démocratique du Congo, au Niger et au Nigéria – qui représentent ensemble près de 20 % de tous les décès maternels de la planète. La Sierra Leone a le taux de mortalité maternelle le plus élevé du monde, à 2 100 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes.

La région la plus risquée au monde où donner naissance

Les femmes de la région ont 470 fois de plus de probabilité de mourir suite des complications de la grossesse ou de l'accouchement en comparaison avec les mères qui habitent dans le monde industralisé.

Le risque de décès maternel tout au long de la vie pour les femmes de cette région est en moyenne de 1 sur 17; au Niger, il atteint même 1 sur 7, soit le risque le plus élevé du monde, et ce pays est suivi de près par la Sierra Leone avec 1 sur 8.

Chaque jour, 460 femmes meurent des suites d’une grossesse ou de complications liées à l’accouchement (1500 dans le monde) et plus de 9000 subissent des blessures, infections, maladies ou handicaps qui risquent de durer leur vie entière.

Santé du nouveau-né: les tendances régionales en matière de mortalité néonatale correspondent à celles en matière de mortalité maternelle.

L’Afrique de l’Ouest et du Centre a un des taux de mortalité néonatale parmi les plus élevés du monde en 2004: 44 pour 100,000.

6 pays de la liste des 10 pays ayant les plus forts taux de mortalité néonatale sont dans la région (Libéria (66), Côte d’Ivoire (64), Sierra Leone (56), Mali (54), République centrafricaine (52).

Le taux de réduction de la mortalité néonatale est plus faible que le taux de réduction de la mortalité des enfants de moins de cinq ans.

Leading and underlying causes of maternal mortality

 

 
unite for children