Aperçu

Santé maternelle et du nourrisson

Nutrition

Eau et assainissement

 

Le lavage des mains

UNICEF/Niger/2007/Pirozzi
© UNICEF/WCARO/2008/Nesbitt

Des mains propres pour sauver des vies
Le lavage des mains au savon constitue un des moyens les plus efficaces et les plus rentables pour prévenir les maladies diarrhéiques et la pneumonie, toutes deux responsables de la majorité des décès d’enfants de moins de cinq ans.

En Afrique de l’Ouest et du Centre, faire de cette pratique simple une habitude ancrée pourrait sauver un demi-million d’enfants chaque année.  En cela, le lavage des mains au savon pourrait contribuer de manière significative à l’Objectif du Millénaire pour le développement visant à réduire de deux tiers d’ici 2015 le nombre de décès d’enfants de moins de cinq ans (OMD 4).

Toutefois, en dépit de son potentiel pour sauver des vies, le lavage des mains au savon n’est que rarement pratiqué. On observe qu’à travers le monde les taux de lavage des mains au savon aux moments critiques varient de 0 à 34 pour cent.

Le lavage des mains avec de l’eau seulement n’est pas suffisant
Les gens lavent leurs mains avec de l’eau mais très peu d’entre eux lavent leurs mains au savon aux moments critiques (par exemple, après avoir utilisé les toilettes, avant et après la toilette d’un enfant et avant de manipuler de la nourriture).
Mais le lavage des mains avec de l’eau seulement est significativement moins efficace que le lavage des mains au savon pour éliminer les bactéries.
Le manque de savon n’est pas un obstacle majeur au lavage des mains au savon à la maison. La majeure partie des ménages, y compris des plus pauvres d’entre eux, dispose de savon à la maison.  Le problème est que le savon est rarement utilisé pour se laver les mains. La lessive, la toilette et la vaisselle sont vues comme des priorités pour l’utilisation du savon.

Le lavage des mains au savon réduit l’incidence des maladies
 Se laver les mains au savon avant d’aller au toilette, avant de faire la toilette d’un enfant ou de manipuler de la nourriture pourrait réduire l’incidence de la diarrhée, y compris de ses formes les plus sévères, comme le choléra ou la dysenterie, de 48 à 59 pour cent et l’incidence des maladies respiratoires de 25 pour cent.

Le lavage des mains est l’intervention sanitaire la plus efficace et la plus rentable
Le lavage des mains au savon est une intervention pouvant sauver des vies à la portée technologique  et financière de tous les pays et de toutes les communautés. La recherche a démontré qu’un investissement de 3,35 dollars dans le lavage des mains comportait les mêmes retombées sanitaires qu’un investissement de 11 dollars dans la construction de latrines ou de 200 dollars dans les installations d’eau au niveau des ménages ou qu’un investissement de plusieurs milliers de dollars dans la vaccination.

Faire du lavage des mains au savon une habitude ancrée
La recherche a montré que les comportements en matière de lavage des mains pouvaient être changés à grande échelle grâce à l’utilisation des techniques du marketing social pour encourager les gens à adopter de nouveaux comportements. Les cibles prioritaires des programmes de changement de comportement en matière d’hygiène sont les mères et les autres personnes donnant des soins aux enfants de moins de cinq ans. Un autre groupe cible sont les enfants en âge d’aller à l’école.

Les programmes scolaires contribuent significativement à établir des habitudes pouvant sauver la vie et qui seront pratiquées tout au long de la vie. Mettre à disposition des enfants à l’école des toilettes et des points d’eau pour se laver les mains est également essentiel pour assurer l’accès des enfants à l’école, en particulier pour les filles, pour maintenir les écoliers en bonne santé et pour réduire l’absentéisme. 

Toutefois, les écoles de la région ne disposent souvent ni de savon ni des infrastructures adéquates pour le lavage des mains et l’hygiène. En République du Congo, par exemple, moins de 25 pour cent des écoles disposent d’installations sanitaires. C’est pourquoi construire des écoles amies des enfants implique de mettre à disposition des enfants des infrastructures d’eau et d’assainissement.

 

 
unite for children