Resources

Publications

Factsheets | Fiches d'info

Child Poverty Insights

Communication for Development

Suivi et Evaluation / Monitoring & Evaluation

Meetings & Workshops / Réunions & Ateliers

 

Understanding Children's Work and Youth Employment in Senegal | Comprendre le travail des enfants et l'emploi des jeunes au Sénégal

© UNICEF Senegal/2009/Pudlowski

Joint Report of the UNICEF/ILO/World Bank Working Group“Understanding Children's Work” |  Rapport d’étude conjointe du Groupe de travail “Understanding Children's Work”

Download the report | Summary (in French only)

The working group "Understanding Children's Work", formed by UNICEF, the International Labor Organization (ILO) and the World Bank in 2007, launched the findings of their research on child labor and youth employment in Senegal at a national workshop held on March 24, 2010 in Dakar.

The study provides an overview of child labor in Senegal (its scope, its characteristics, its impact on the education of children) and give a snapshot of efforts undertaken at national level to manage it.

In 2005, the number of children aged 5-14 years old at work was estimated at more than 450 000, that is more than 15% of this age group. [new data: 22% for 1999-2008, source: SOWCR]

The Study seeks to give a fair representation of the situation of children at work however it does not cover all the aspects of the issue, notably the worst forms of child labor.

The findings of the study confirm some strategic options to fight against the exploitation and exclusion of child workers, including prevention, access to "second chance" opportunities  and the  strengthening of national capacities.

Agriculture is by far the sector that employs the biggest number of children, followed by trade, industry and services (domestic work or other).

Mainly, children are employed informally and without remuneration in domestic work settings.

The high rates of child labor come with a low school enrolment rate for working children. A lot of them are excluded of the education system.

The study emphasize the need to respond to the educational needs of all children excluded from the school system, especially by promoting "second chance" opportunities.

The study is available for download in French only.

Download the report | Summary (in French only)

****

Le groupe de recherche “Understanding Children's Work”, formé par l’UNICEF, le Bureau International du Travail (BIT) et la Banque Mondiale en 2007, a présenté les résultats d’une étude sur le travail des enfants et l’emploi des jeunes au Sénégal, à l’occasion d’un atelier national à Dakar, le 24 mars 2010. 

Télécharger le rapport complet | Résumé du rapport 

L’étude a pour but de fournir une vue d’ensemble du phénomène du travail des enfants au Sénégal (son ampleur, ses caractéristiques, ses répercussions sur l’éducation des enfants) ainsi qu’un panorama des efforts entrepris au niveau national pour le maîtriser.

L’étude montre que la participation des enfants aux activités productives reste une problématique essentielle au Sénégal.

En 2005, le nombre d’enfants âgés de 5 à 14 ans occupés économiquement était estimé à plus de 450 000, soit plus de 15% de cette classe d’âge. [données mise à jour: 22% sur la période 1999-2008, source: SOWCR]

L’étude donne une image représentative de la situation des enfants au travail, mais elle ne couvre pas l’ensemble des conditions des enfants travailleurs, notamment les pires formes du travail des enfants.

L’agriculture est de loin le secteur qui emploie le plus grand nombre d’enfants et est suivie du commerce, de l’industrie et des services (domestiques ou autres).

En ce qui concerne le statut du travail, la main d’œuvre enfantine est, dans sa majorité, employée dans les travaux familiaux non rémunérés.

La plupart de ces activités s’effectuent dans les fermes, les ateliers ou les magasins dont la viabilité économique repose sur le travail familial.

La grande partie des enfants ne sont donc pas rémunérés pour les activités économiques auxquelles ils se consacrent, l’emploi salarié ne concernant qu’une part négligeable des enfants occupés économiquement.

Le taux élevé d’enfants occupés économiquement s’accompagne d’une faible scolarisation au Sénégal.

Bon nombre d’enfants sénégalais se trouvent exclus du système éducatif.

Les résultats de l’étude mettent en exergue la nécessité de répondre aux besoins éducatifs de tous les enfants et de tous les jeunes exclus du système scolaire en assurant un accès à des opportunités de "seconde chance".

Aujourd’hui, malgré les efforts déployés par l’Etat et la mise en place de plans d’actions dans divers secteurs, le travail des enfants demeure une problématique très sensible. UNICEF Sénégal continue à soutenir des efforts multisectoriels pour combattre les pires formes de travail des enfants.

Les résultats de l’étude confirment des options stratégiques de lutte contre l’exploitation des enfants par le travail et l’exclusion des enfants travailleurs, notamment la prévention, l’accès aux opportunités de "seconde chance", les actions directes et le renforcement des capacités nationales.

Les stratégies proposées mettent en exergue la nécessité d’inclure la question de travail des enfants dans un système nationale de protection de l’enfance dans son ensemble, qui puisse réduire les facteurs de vulnérabilités des enfants, aborder les facteurs de risque et renforcer la résilience des enfance. 

Télécharger le rapport complet | Résumé du rapport

 

 
Search:

 Email this article

unite for children