Resources

Publications

Factsheets | Fiches d'info

Child Poverty Insights

Communication for Development

Suivi et Evaluation / Monitoring & Evaluation

Meetings & Workshops / Réunions & Ateliers

 

Child poverty and disparities in Niger | La pauvreté et les disparités chez les enfants au Niger

In September 2007, UNICEF launched a global initiative for the comparative study of childhood poverty and disparities in 40 countries, with the aim of fostering understanding on how economic and social policies can better achieve results for children.

To obtain a holistic view of poverty, the studies takes into consideration various aspects of poverty, such as monetary poverty, inadequate living conditions and deprivation.

UNICEF Niger undertook the study in partnership with the Ministry for Women's Affair and Child Protection, the National Institute of Statistics, the Centre International d’Etudes et de Recherches sur les Populations Africaines (CIERPA), with the support of Bristol University in the United Kingdom.

 Download the report (in French)

The study on child poverty and disparities in Niger shows a prevalence of monetary poverty among children of 62%.

The situation is even more worrying if you consider the deprivation of essential needs: more than 9 children out of ten (92.8%) are deprived of at least one right essential to their wellbeing.

This approach shows the level of vulnerability and precariousness of the children of Niger: almost 8 in 10 children are in absolute deprivation meaning are deprived of at least 2 essential rights simultaneously (16% are deprived of two rights, 35% are deprived of three rights, and 19% are deprived of four rights).

Both the monetary and deprivation approach show strong disparities between regions, backgrounds and household characteristics (size, wealth and study level of parents).

Despite many efforts made in the past ten years by the Government of Niger in terms of policies, laws and programmes on nutrition, health, education and child protection, some have had only limited impact such as those on the quality of education and health, the fight against vulnerability affecting Nigerien children and the reduction of gender disparities.

According to the study, efforts should concentrate on the following:
• increase resources and efficiency of spending towards sectors reducing the poverty of children
• increase actions towards improving and diversifying income of population, in particular that of women in rural areas
• improve living conditions, sanitation and hygiene of households
• develop social nets, social security and special measures to protect vulnerable groups
• improve conditions of access and quality of services and reduce disparities in education and health sectors
• promote change behaviour for practices favorable to health , nutrition and protection of children
• develop community initiatives to prevent and treat malnutrition
• intensify actions aiming the protection of child rights and that put in place social services to take in charge children in difficult situations

 Download the report (in French)

****

UNICEF a lancé, en septembre 2007, dans 40 pays, une initiative globale visant l’étude comparative de la pauvreté des enfants et des inégalités. Ces études visent notamment à renforcer les connaissances sur la traduction des politiques économiques et sociales en résultats pour les enfants.

Les études combinent plusieurs méthodes de mesure de la pauvreté - pauvreté monétaire, pauvreté des conditions de vie et privations - afin de mieux cerner la dimension holistique de la pauvreté.

Le Niger a réalisé l'étude en partenariat avec le Ministère de la promotion de la femme et de la protection de l'enfant, l'Institut national de la statistique, le Centre International d’Etudes et de Recherches sur les Populations Africaines (CIERPA) et l'Université de Bristol au Royaume-Uni.

 Télécharger le rapport

L’Etude sur la pauvreté et les disparités chez les enfants au Niger a montré une forte incidence de la pauvreté monétaire chez les enfants, de l’ordre de 62%.

L’approche par les privations aux besoins essentiels montre une situation encore plus préoccupante en termes de réalisation des droits fondamentaux chez les enfants. En effet, neuf enfants sur 10 (92,8%) sont privés d’au moins d’un des besoins essentiels à leur bien-être.

Cependant, même si des résultats positifs sont enregistrés dans certains domaines comme l’accès à l’éducation et à la santé, on note par contre des impacts mitigés des politiques sur: la qualité de l’éducation et la santé, la lutte contre des facteurs de vulnérabilité et de risque affectant les enfants nigériens et la réduction des disparités surtout entre homme et femmes.

Dans ce contexte, l’étude a recommandé un certain nombre de pistes d’actions prioritaire dont:
• L’accroissement des ressources et le renforcement de l’efficacité des dépenses vers les secteurs de réduction de la pauvreté des enfants;
• L’intensification et la généralisation des actions visant à améliorer et à diversifier les revenus des populations surtout les femmes en milieu rural;
• L’amélioration du cadre de vie des ménages et des conditions d’hygiène et d’assainissement;
• le développement de programmes de filets sociaux, d’assurance sociale et la mise en place de mesures spéciales pour protéger les groupes vulnérables;
• l’amélioration des conditions d’accès et de la qualité des services et réduire les disparités dans les secteurs de l’éducation et de la santé;
• la promotion du changement de comportement en vue de développer des pratiques favorables à la santé et à la nutrition et la protection des enfants;
• le développement d’initiatives communautaires de prévention et de prise en charge nutritionnelle surtout dans les zones à risque;
• l’intensification des actions visant à protéger les droits des enfants et mettre en place de services sociaux pour la prise en charge des enfants en difficultés.

 Télécharger le rapport

 

 
Search:

 Email this article

unite for children