Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Un Centre de formation pour les enfants retirés des groupes armés à l’Est du Tchad

Guéréda, Tchad, 15 mars 2011 - Le Centre de formation et d’apprentissage pour les enfants retirés des groupes armés à l’Est du Tchad a ouvert ses portes cette semaine dans la ville de Guéréda, à 40 kilomètres de la frontière soudanaise où de nombreux enfants ont été recrutés par des groupes rebelles ces dernières années.

"Ce Centre témoigne une fois de plus du ferme engagement de l’UNICEF à accompagner les enfants associés aux forces et groupes armés dans toutes les étapes de leur réinsertion : de leur démobilisation à leur réunification au sein de leurs familles et de leurs communautés", a déclaré le Représentant de l’UNICEF au Tchad, Dr Marzio Babille.

"Notre objectif est d’offrir des opportunités à ces enfants qui ont été volés de leur enfance, et de garantir qu’ils puissent trouver leur place dans la société, à travers l’éducation et la formation professionnelle", a-t-il ajouté.

Le Centre est géré par un partenaire de l’UNICEF, JesuitRefugee Service (JRS), et a été financé avec le soutien de la Coopération française.

Il a déjà enregistré 50 inscriptions pour sa première session de formations. Les apprentis peuvent se spécialiser en mécanique, couture ou menuiserie, avec une formation de 9 mois avant l’obtention de leur diplôme.

"La maçonnerie, les travaux champêtres et la soudure seront ajoutés aux formations déjà proposées, en fonction bien sûr des financements que nous pourrons obtenir pour le Centre", a expliqué son Directeur, Emery Sandy Nzeiyimana.

Tous les bénéficiaires potentiels de ces formations n’ont pas encore pu rejoindre le Centre en raison de difficultés de logement pour ceux qui vivent trop loin de Guéréda.

Abdelnassir, qui a aujourd’hui 19 ans, a quitté les rangs du Front Uni pour le Changement Démocratique (FUC), un groupe rebelle qui a signé un Accord de paix avec le gouvernement en 2006.

Placé sous la responsabilité de l’UNICEF, il a passé une année dans le Centre de Transit et d’Orientation (CTO) de N’Djamena, où il a pu commencer à se former à la mécanique, avant d’être réunifié avec sa famille en décembre 2008.

Pouvoir continuer ses études dans sa ville de naissance est une opportunité qu’il n’entend pas laisser passer : "Je suis ici pour apprendre un métier. Je veux pouvoir maîtriser la mécanique et travailler ensuite ici à Guéréda dans un garage", a-t-il confié.

Le Centre est aussi ouvert à d’autres enfants vulnérables de Guéréda et ses alentours. Avec le soutien des autorités locales, qui ont fourni gratuitement le terrain où le Centre a été construit, le message passe auprès de la communauté : à son deuxième jour d’ouverture, il a accueilli ses 6 premières étudiantes.

Informations générales : L’UNICEF et le gouvernement du Tchad ont signé en mai 2007 un accord pour la démobilisation des enfants soldats dans le pays. Cet accord faisait suite à la signature en février 2006 par le Tchad des Protocoles de Paris pour mettre fin au recrutement d’enfants dans les forces et groupes armés.A ce jour, près d’un millier d’enfants tchadiens qui ont quitté ces groupes ont reçu l’assistance de l’UNICEF dans le cadre de son programme de réhabilitation.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:
Hector CALDERON, Chef de la Communication, tel. +235 66 36 00 42, email: hcalderon@unicef.org, Mathias GILLMANN, Spécialiste en Communication, tel. +235 66 20 17 41, email: mgillmann@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children