Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Libéria : la pauvreté augmente les contraintes sur les réfugiés ivoiriens en hausse

Comté de Nimba, Liberia, 25 janvier 2011- La grande majorité - 85% des réfugiés ayant fui la Côte d'Ivoire pour le Libéria – est constituée d’enfants et de femmes. Au 20 janvier, 29143 réfugiés ont été enregistrés (60% d'enfants, 55% de femmes, moins de 15% des hommes ont plus de 18 ans).

Les chiffres réels sont beaucoup plus élevés. Si les tendances actuelles dans l’afflux de réfugiés se maintiennent, il y aura 50 000 réfugiés d'ici la mi-février, et 100.000 d'ici la fin du mois d'avril.

Les réfugiés sont hébergés dans 32 villages du Nimba, Grand Gedeh et des comtés du Maryland, avec la grande majorité regroupée dans le Nimba.

Les communautés d'accueil sont parmi les plus pauvres au Libéria, et l'afflux de réfugiés est une pression supplémentaire sur les services et ressources limités. Le très mauvais état des routes et des ponts, dont beaucoup sont faits de branches et de bûches en bois, constitue une contrainte majeure d’accès.

Les conditions de transport sont pires le long de la frontière entre le Nimba et la Côte d'Ivoire, longue de 100 km, où la plupart des réfugiés se trouvent.

Hier, le village de Bleemeplay, qui accueille environ 5.000 réfugiés, a été entièrement isolé à cause de deux ponts impraticables. A moins d’un travail pour améliorer l’état des routes, de nombreux villages accueillant des milliers de réfugiés seront entièrement enclavés une fois que la saison des pluies commencera en avril.

L'UNICEF a distribué de l’eau et des fournitures pour l’assainissement et l’hygiène à 10.000 personnes à Gbehllageh et Zoegeh, qui comptent le plus grand nombre de réfugiés ; des fournitures pour 10.000 autres éventuels réfugiés ont également été pré-positionnées. Les interventions réparatrices sur les sources d'eau existantes et la construction de latrines ont amélioré l'accès pour 10.000 autres réfugiés.

Les services de santé, de nutrition et de vaccination soutenus par l'UNICEF, sont fournis à travers les infrastructures existantes, mais les besoins sont énormes et la distribution géographique des groupes de réfugiés signifie que certains réfugiés doivent parcourir des distances très longues juste pour accéder aux services de base. Les enfants réfugiés ont commencé à fréquenter l'école en dehors des heures normales de cours, mais les effectifs sont encore petits.

L'UNICEF travaille avec ses partenaires pour identifier des enseignants supplémentaires parmi les réfugiés afin d’étendre l'apprentissage, ainsi que les services de protection et de loisirs au bénéfice des enfants.

Pour plus d'information, veuillez contacter:
Marixie Mercado, UNICEF Liberia, tel: +2316720975 or +2316282074, email: mmercado@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children