Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

La rougeole sous contrôle au Congo-Brazzaville

Brazzaville, Congo, 20 décembre 2010 - "Plus de 700,000 enfants âgés entre neuf mois et cinq ans seront vaccinés contre la rougeole dans le cadre de la campagne nationale de vaccination qui commence aujourd’hui" a annoncé Dr. Edouard Ndinga, Médecin Chef du Programme Élargi de Vaccination (PEV).

"C’est la troisième campagne de ce type depuis 2004, dans un effort soutenu pour faire face aux problèmes majeurs de santé publique au Congo".

En plus, des enfants agés de six mois à cinq ans, seront déparasités et recevront de la Vitamine A, ce qui aidera à réduire la morbidité et la mortalité liées aux differentes affections qui touchent les enfants chaque année. La rougeole est l’une des maladies les plus meurtrières de l’enfance et est responsable de la majorité des décès dus à des maladies évitables par la vaccination.

Selon l’OMS, on dénombre 30 millions de cas et 900 000 décès par an dans le monde dont plus 60% en Afrique Sub Saharienne. La carence en vitamine A quand à elle, diminue la résistance des enfants aux infections, ralentit la croissance et peut entraîner une atteinte de l’œil pouvant aller jusqu’à la cécité.

Une amélioration du statut en vitamine A des enfants de 6 mois à 5 ans augmente leur chance de survie face à des maladies infantiles telles que la rougeole, la diarrhée et les infections respiratoires aigues.

"La campagne de masse de 2004 ciblant les enfants âgés entre six mois et quinze ans a eu un impact largement positif, en réduissant de plus de 80 % des cas suspects de rougeole entre 2004 et 2006, raison de plus pour continuer à soutenir cet effort" a dit Marianne Flach, Représentante de l’UNICEF à Brazzaville.

"C’est la seule alternative pour que plus de vies soient sauvées chaque année."

En effet, avant 2004, le Congo enregistrait 3500 cas de rougeole avec une centaine de decès d’enfants par an. Enfin, pour consolider les acquis de la campagne 2004, le Congo a organisé en 2007, une campagne de suivi.

Le succès de la présente campagne est conditionné aussi par la participation active de la communauté à tous les niveaux : la société civile, les leaders communautaires, les autorités, les comités locaux de santé, les chefs religieux et traditionnels, les sociétés privées et les médias, en plus du soutien apporté par des partenaires clé au Ministère de la Santé, tels que l’UNICEF et l’OMS.

La mise en oeuvre à grande échelle des campagnes nationales intégrées de ce type permet de couvrir les enfants habituellement difficiles à atteindre. Elle constitue une stratégie de plus pour la réduction rapide de la mortalité infantile.

La campagne intégrée couvre tout le territoire national à travers une stratégie invitant les parents à amener leurs enfants à des centres de santé proches de leur domicile. Elle se poursuivra jusqu'au 24 décembre 2010.

"Il y a deux slogans de cette campagne qui touchent les gens de facon différente" dit Dr. Ndinga, lele premier : "Des enfants en bonne santé, pour un Congo fort et prospère" nous rappelle la responsabilité envers notre pays, le second, "Ne ratez pas cette occasion pour sauver la vie de vos enfants" car nous ne voulons pas rater l’occasion de garantir un avenir à nos enfants."

Signalons enfin que la cérémonie de lancement de cette campagne a été patronnée par le Ministre de la santé et de la population, le Professeur Georges Moyen au CHU de Brazzaville.

Pour plus d’informations, veuillez contacter: 
Jean-Marie Samuel Ouenabio, UNICEF Congo Brazzaville, tel. + 242 551 2687, email: jmsouenabio@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children