Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

UNICEF sonne l'alerte sur les taux de malnutrition préoccupants chez les enfants au Tchad

Une nouvelle enquête montre des taux bien supérieurs aux seuils d'urgence dans la bande sahélienne du pays

N’Djamena, Tchad, 24 septembre 2010 – Un programme élargi est mis en place pour sauver la vie des enfants suite aux résultats d’une enquête révélant des taux élevés de malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans dans six régions du pays.

L'enquête nutritionnelle a été menée par l'UNICEF et le Ministère de la santé dans les régions du Lac, Hadjer-Lamis, Batha, Guéra, Ouaddaï et de Wadi-Fira.

Menée en partenariat avec le Programme alimentaire mondial (PAM) et financé par la Commission européenne pour l'aide humanitaire et de protection civile (ECHO), l’enquête révèle un taux global de malnutrition aiguë allant de 15,2 à 24,9%, au dessus du seuil d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé de 15%.

"Nous répondons à une crise nutritionnelle qui menace la vie et le bien être des enfants depuis le début de l'année," a déclaré le Représentant de l'UNICEF dans le pays, Dr. Marzio Babille, "mais ces derniers chiffres prouvent que les familles ont connu une forte réduction de leur capacité d’adaptation et de survie."

"L’UNICEF, le gouvernement et les partenaires nécessitent intensifier les activités de intervention dans ces régions dans le but de soutenir 50.000 enfants les plus vulnérables. Pour ce faire, nous lançons un appel aux donateurs pour un financement à hauteur de 8 millions de dollars pour couvrir les besoins de notre appel d'urgence multisectoriel pour la survie de l’enfant avec des interventions dans les domaines de la Sante, Nutrition, l’approvisionnement en eau, et assainissement, hygiène, et VIH/SIDA lancé au début d’année pour un total de 19 millions de dollars" a conclu Dr. Babille.

Note aux rédactions
Historiquement, la ceinture sahélienne du Tchad connait de longues périodes d'insécurité alimentaire et de mauvais indicateurs dans le domaine de la santé et de la nutrition chez les enfants et les femmes. Ces dernières années, la région a de plus en plus souffert des conséquences de l’impact du changement climatique, a savoir la détérioration du niveau des précipitations et d’autres facteurs comme la hausse des prix alimentaires et de l'augmentation des migrations de main-d'œuvre, ce qui n’a fait qu’augmenter la vulnérabilité des enfants et des femmes. Au cours de la saison agricole 2009-2010, les précipitations ont été insuffisantes a la fois en quantité et en répartition géographique, ce qui a entraîné un fort déficit en termes de récolte et a eu un impact dévastateur sur l'élevage. La production céréalière a été réduite de 34% dans le pays par rapport à 2008-2009. La situation est encore aggravée par la faiblesse du système de santé au Tchad, la faible prévalence de l'allaitement maternel exclusif, l'accès insuffisant à l'eau potable et l'apparition d'épidémies récurrentes telles que la rougeole et la méningite.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:
Hector CALDERON, UNICEF Tchad, tel.+235 66 36 00 42, email: hcalderon@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children