Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

L’UNICEF et la FAO unis pour la scolarisation et contre la malnutrition des enfants en Côte d'Ivoire

Abidjan, Côte d'Ivoire, 31 août 2010 – Une synergie entre agences des Nations Unies conduira à la création de jardins scolaires dans cinq écoles amies des enfants en construction dans les régions de Tabou et Danané, une innovation qui permettra à plus de 2,500 élèves de bien se nourrir, et ainsi les inciter à rester à l’école.

Le partenariat signé à Abidjan ce mardi entre l’UNICEF et la FAO en Côte d’Ivoire permettra de mettre en commun leurs avantages comparatifs afin de lutter contre la malnutrition des enfants dans le pays et pour encourager la scolarisation.

On estime qu’en moyenne un enfant sur trois est malnouris en Côte d’Ivoire. Cette malnutrition est la conséquence d’un manque d’accès à la nourriture, surtout dans les zones rurales, dû au faible pouvoir d’achat des familles et à la pauvreté généralisée.

Dans cette phase pilote du projet, l’UNICEF mettra à disposition environ 140 millions de Francs CFA pour permettre à la FAO de construire des jardins scolaires. La FAO formera ainsi 65 enseignants et 200 femmes aux techniques de cultures maraichères pour que ces derniers puissent créer et entretenir les jardins scolaires qui viendront fournir en aliments les cantines scolaires des écoles choisies.

Les cantines scolaires sont reconnues comme un facteur important de scolarisation.

De plus, l’approvisionnement en céréales, fruits, légumes et produits d’origine animale – riches en micronutriments – viendra renforcer la santé et le développement des enfants. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet "Learning Along Borders for Living Accross Boundaries" (LAB4LAB) où l’UNICEF, en soutien au Ministère de l’Education Nationale, vise à terme la construction de 20 écoles amies des enfants à l’ouest de la Côte d’Ivoire le long de la frontière avec le Libéria et la Guinée.

La population de cette zone a été particulièrement touchée par les différents conflits de la région depuis quelques décennies.

Cette phase pilote des jardins scolaires se concentre sur cinq écoles à Tabou et Danané, mais son succès certain incitera les deux agences à poursuivre leur collaboration sur l’ensemble des écoles.

"Ce projet constitue le creuset d’une collaboration inter-agence productive et porteuse pour bien d’autres collaborations ce qui nous permettra de nous projeter vers les Objectifs du Millénaire pour le Développement" a déclaré Maarit Hirvonen, Représentante de l’UNICEF.

Marie Noëlle Koyara, Représentante de la FAO en Côte d’Ivoire a pour sa part déclaré que la signature de ce projet avec l’UNICEF est la parfaite illustration de la bonne collaboration entre les deux institutions.

"Après les deux conventions dont l’une avec le PNUD pour le projet d’autonomisation des femmes de Korhogo et Ferkessédougou, et l’autre pour la lutte contre la pauvreté dans le Bas Sassandra avec l’UNFPA, le PNUD, l’ONUDI, l’ONUSIDA, ce projet confirme notre volonté et disponibilité à travailler comme une seule agence pour l’amélioration des conditions de vie des populations de nos Etats membres. Il renforce la notion de famille au sein du système des Nations Unies en Côte d’Ivoire" a-t-elle ajouté.

Le modèle de l’école amie des enfants est une approche de l’UNICEF et ses partenaires afin d’améliorer la qualité de l’éducation primaire.

Le concept répond aux besoins de l’enfant, de sa famille et de sa communauté, et place les droits fondamentaux des enfants au centre des discussions et du processus de décision sur la scolarisation.

Sa fonction va bien au-delà d’apprendre aux enfants à lire et écrire car une éducation de qualité ne peut être dissociée des besoins en matière de développement, nutrition, soins de santé, vaccination, épanouissement, et autres.

Le Ministère de l’Education Nationale, le PAM et le PNUD, qui sont des partenaires privilégiés pour l’école amie des enfants et les cantines scolaires à travers le pays, continueront de travailler avec l’UNICEF et la FAO sur les jardins scolaires.

Pour plus d'informations, veuilez contacter :
Louis Vigneault-Dubois, UNICEF Côte d’Ivoire, Tél : (+225) 21 21 18 12, email: lvigneault@unicef.org

 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children