Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Cinq nouveaux "Espaces amis des enfants" déplacés ouverts au Tchad

© UNICEF Tchad/2010/Nanguita
Des enfants jouent dans un des nouveaux "Espaces amis des enfants" ouverts au Tchad.
****     [English]

Ndjamena, Tchad, 10 août 2010 - L’UNICEF et l’un de ses partenaires au Tchad, INTERSOS, ont inauguré cette semaine cinq "Espaces amis des enfants" dans les sites de déplacés autour de Koukou Angarana, au Sud-Est du pays.

Mère de cinq enfants, Fatimé Ousmane a souligné que ces espaces permettront aux mères d’aller travailler l’esprit tranquille. "Lorsqu’ils sont seuls, les enfants sont souvent exposés à des dangers et en tant que mamans, nous nous inquiétons pour eux. Nous sommes impatientes que toutes les activités des espaces soient lancées", a-t-elle confié.

Dans les sites autour de Koukou Angarana, plus de 50.000 déplacés sont rassemblés depuis 2007, après avoir fui l’insécurité à la frontière avec le Soudan et des combats inter-communautaires. Ils sont confrontés à l’extrême faiblesse des ressources de la région, et ces espaces permettront d’offrir à des enfants, qui pour une immense majorité ne sont jamais allés à l’école, quelques moments de joie et d’éveil pédagogique. 

Le Maire de Koukou Angarana, les Chefs de village (à la tête des sites de déplacés), des partenaires du système des Nations Unies et des ONG locales ont assisté à l’inauguration. "Derrière les Espaces Amis des Enfants, il y a tout un travail de sensibilisation des communautés sur différentes questions qui ont trait à la protection de l’enfant et des femmes", a souligné Arnaud Quemin, le Chef du Bureau de l’UNICEF à Goz Beida.

INTERSOS et l’UNICEF ont été confrontés à de nombreux défis pour parvenir à la mise en place de ces Espaces dans une zone reculée où l’insécurité demeure une préoccupation majeure pour la population et la communauté humanitaire.

De plus, la saison des pluies, particulièrement intense, a causé de graves inondations dans la région. Dans l’un des sites, appelé Habilé 3, l’Espace Ami des Enfants n’a d’ailleurs pas pu être prêt à temps. Malgré ces difficultés, les Espaces Amis des Enfants accueilleront dès à présent les enfants sur quatre autres sites (Habilé 1 et 2, Aradib 1 et 2), dès 8 heures du matin, tous les jours sauf le dimanche.

Dans chaque Espace, les enfants seront pris en charge par un officier de protection et deux animateurs, pour des jeux et des activités éducatives. Ayant pour objectif d’assurer la protection des enfants, les espaces peuvent en effet aussi aide au développement de l’enfant.

"Ici, nous pouvons commencer à promouvoir un esprit de paix et de tolérance qui est le gage d’un pays de paix et de tolérance", a souligné Elise Le Carrer qui a conduit le projet pour le partenaire de l’UNICEF, INTERSOS. Une opinion partagée par le chargé de la Protection de l’UNICEF dans la région du Sila, Nobyengar Nanguita.

"Nous pouvons commencer à changer cette génération et casser l’image de violence qui nous suit, nous Tchadiens, depuis de nombreuses années", a-t-il déclaré. Les Espaces Amis des Enfants sont largement utilisés par de nombreuses agences humanitaires dans les situations d’urgence ou de crises continues afin de fournir des activités de soutien temporaires aux enfants.

Ils sont reconnus par l’UNICEF comme une stratégie essentielle de protection des enfants.

Par Mathias Gillman

 

 
Search:

 Email this article

unite for children