Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

European Union €5m cash injection boosts UNICEF fight against Niger nutrition crisis | L’octroi de 5 millions d’Euros de la Commission européenne aide l’UNICEF à lutter contre la crise nutritionnelle

Niamey, Niger, 1 June 2010 – The European Commission (EC) has contributed €5m to stop the escalating nutrition crisis in Niger.

UNICEF Niger and its partners will use the fund over the next 17 months to address the country’s food scarcity and nutritional problems, targeting the most vulnerable children aged between six months and five years.

"This funding will go a long way towards helping to stem what is a very serious national crisis" says Guido Cornale, UNICEF Representative in Niger.

"We are working hard with the European Commission and our partners to end malnutrition amongst the most vulnerable in Niger – ie children under five-years old. The most critical regions include Maradi, Zinder and Diffa, though towns such as Tillabery, Agadez and the capital city, Niamey, are themselves not immune."

The second European Union Food Facility (EUFF) will also be accessed to strengthen Niger’s public health service in relation to severe acute malnutrition; to treat 20,000 severely malnourished children; to buy medical equipment to treat infection and to communicate amongst Nigerien families the essential nature of nutritional and feeding practices for children, as well as the importance of mothers’ own well-being.

This EUFF is added to the €3m given to UNICEF Niger in 2009 for the treatment of 65,000 severely malnourished children under-five years old. 

Sporadic rainfall over the past year is the main culprit. Harvests have failed before, but the situation is rapidly deteriorating.

Between January and May this year, nearly 75,000 children have been treated for severe acute malnutrition at therapeutic feeding centres throughout the country.

Spiked food prices have exacerbated the situation.

This situation has serious implications on morbidity and mortality rates amongst children aged under-five and pregnant and lactating women.

It is estimated that 378,000 cases of severe acute malnutrition and 1.2 million cases of moderate acute malnutrition among children under five will be registered in 2010, if urgent actions are not taken.

About the EC & Partners: In partnership with the European Commission and its humanitarian office (ECHO), UNICEF Niger is further strengthening its coordination role in nutrition security working closely with Food and Agriculture Organization (FAO), World Food Programme (WFP), UN Population Fund (UNFPA) and the Niger Ministry of Health.  The following NGOs are also partners: Save the Children (UK); MSF Belgium, Switzerland and Spain; Red Cross Niger, Spain and France; Forsani; World Vision; Cadev; Helen Keller International; Aquadev and Concern.

About UNICEF
UNICEF is on the ground in over 150 countries and territories to help children survive and thrive, from early childhood through adolescence. The world’s largest provider of Ready to Use Therapeutic Food (RUTF) for developing countries, UNICEF supports child health and nutrition, good water and sanitation, quality basic education for all boys and girls, and the protection of children from violence, exploitation, and AIDS.  UNICEF is funded entirely by the voluntary contributions of individuals, businesses, foundations and governments.

For more information, please contact:
Anne Boher, UNICEF Niger, UNICEF Niger, Tel.: +227 96 96 21 59; email: aboher@unicef.org  
Maïtourare Boulama, EU Delegation in Niger, Tel. : +227 20 73 27 73; email: Mahamadou-maitourare.boulama@ec.europa.eu
François Duboc, ECHO West Africa Office. Tel.: +221 33 86 98 000; email: François.duboc@echoce.org

****   [English]

Niamey, Niger, 2 juin 2010 – La commission Européenne (CE) vient d’octroyer 5 millions d’Euros pour lutter contre la crise nutritionnelle au Niger. Ce financement permettra à l’Unicef Niger et ses partenaires de répondre à l’insécurité alimentaire et aux problèmes nutritionnels du pays au cours des 17 prochains mois, en ciblant les enfants âgés de 6 mois à 5 ans qui sont les plus vulnérables.

Selon Guido Cornale, Représentant de l’Unicef au Niger, "cette contribution est cruciale pour  lutter contre la crise extrêmement grave qui affecte le pays. Nous travaillons d’arrache-pied avec la Commission Européenne et nos partenaires pour faire barrage à la malnutrition et protéger les plus vulnérables au Niger : les enfants de moins de cinq ans. Les régions les plus touchées sont celles de Maradi, Zinder et Diffa. Mais des villes comme Tillabery, Agadez et Niamey, la capitale, ne sont pas épargnées."

La seconde tranche du Fonds de l’Union européenne pour l’alimentation et la nutrition (European Union Union Food Facility) permettra également de renforcer les services de sante nigériens pour soigner 20 000 enfants souffrant de malnutrition sévère et acheter des équipements médicaux.

Il sera employé également pour encourager les bonnes pratiques nutritionnelles et alimentaires auprès des familles nigériennes en promouvant aussi l’importance du bien-être de la mère.

Ce financement s’ajoute aux 3 millions versés à l’Unicef au Niger en 2009, qui ont permis de soigner 65 000 enfants de moins de cinq ans sévèrement malnutris.

La crise actuelle est due à une pluviométrie erratique. Si les récoltes ont souvent été insuffisantes par le passé, la situation se détériore rapidement cette année.

La pénurie due aux mauvaises récoltes est aggravée par la hausse des prix des denrées de base. 

De janvier à mai 2010, près de 75 000 enfants souffrant de malnutrition sévère ont été soignés dans les 812 centres de récupération nutritionnelle que compte le pays.

La crise alimentaire a un impact direct sur la morbidité et la mortalité des enfants de moins de cinq ans, ainsi que sur les femmes enceintes et allaitantes.

L’UNICEF et ses partenaires estiment qu’en l’absence d’une réponse urgente, 378 000 enfants sont à risque de malnutrition sévère parmi 1,2 million d’enfants de moins de cinq ans à risque de malnutrition modérée.

A propos de la Commission européenne et de ses partenaires: en partenariat avec la Commission européenne et sa division humanitaire (ECHO), l’UNICEF Niger renforce son rôle de coordination pour la nutrition, travaillant en étroite collaboration avec la FAO (organisation pour l’agriculture et l’alimentation), le PAM (Programme alimentaire mondial)  le PNUD (Fonds des Nations unies pour la Population), le ministère nigérien de la Santé et les Organisations non gouvernementales suivantes : Save the Children (UK), MSF Belgique, Suisse et Espagne, les Croix-Rouges nigérienne, espagnole et française, Forsani, World Vision, Cade, Helen Keller International, Aquadev et Concern.

À propos de l’UNICEF : L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 150 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:
Anne Boher, UNICEF Niger, UNICEF Niger, Tél.: +227 96 96 21 59;  aboher@unicef.org  
Maïtourare Boulama, Délégation de l’Union européenne au Niger. Tél.: +227 20 73 27 73 ; Mahamadou-maitourare.boulama@ec.europa.eu
François Duboc, ECHO Bureau d’Afrique de l’Ouest. Tel.: +221 33 86 98 000; François.duboc@echoce.org

 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children