Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

New effort by UNICEF, Central African Republic to cut malaria child deaths | De nouveaux efforts en République centrafricaine pour réduire la mortalité infantile liée au paludisme

Bangui, Central African Republic, 28 May 2010 – More than a million mosquito nets are being distributed in the Central African Republic in a bid to protect children and pregnant women from malaria.

The effort by the Government of the CAR and the United Nations Children’s Fund (UNICEF) aims to put at least one long-lasting insecticide-treated mosquito net (LLIN) into each of the country’s 896,000 households in the coming months.

"Malaria is one of the main causes of child deaths in the Central African Republic, and the nets are part of our strategy to reduce its impact on young children and pregnant women," said UNICEF’s representative in CAR, Tanya Chapuisat, at the launch of the campaign.

The country has one of the highest child mortality rates in the world.  Some 173 out of 1,000 children die before reaching their fifth birthday, and malaria accounts for an estimated 19% of these deaths.

Ms. Chapuisat also said that UNICEF CAR needs an additional 1.5 million LLINs and US$ 1 million for logistical costs to be able to achieve full coverage for all people at risk of malaria.

Regular use of LLINs can decrease malaria mortality by about 20% and malaria incidence by 50% in children aged under 5, who, together with pregnant women, are most at risk.

When combined with early diagnosis and treatment, the use of LLINs can reduce malaria mortality by over 50%.

UNICEF and partners will be distributing the LLINs directly to the communities in three phases, starting with Ouham, Ouham Pendé and Basse Kotto prefectures and expanding in the next two phases to the country’s other thirteen prefectures.

With the rainy season fast approaching, this is a timely campaign to protect hundreds of thousands families at risk from the disease in CAR.

The mass distribution will go hand in hand with a social mobilisation campaign that will educate people on the importance and benefits of sleeping under an LLIN.

"We don’t want to just distribute the nets, we want people to use them," said Ms. Chapuisat. "If necessary, we will go door to door to demonstrate how to hang up a net and to persuade every family that it could save their children’s lives."

Ms. Chapuisat noted that the nets were provided by UNITAID, an international financing facility established as a mechanism to accelerate access to treatment and care for HIV and AIDS, malaria and tuberculosis.

But much remains to be done if CAR wants to achieve the national goal of universal coverage by 2015. 

Continuous instability in the north is making it difficult to reach large parts of the population, including over 300,000 internally displaced, returnees and refugees from neighbouring countries.

For more information, please contact:
Jeremy Hopkins, UNICEF CAR, Tel. +236 75 50 12 52, email: jhopkins@unicef.org
Brigitte Stark-Merklein, UNICEF CAR, Tel. +236 75 58 96 01, email: bstarkmerklein@unicef.org

****

Bangui, République centrafriciane, 28 mai 2010 – Plus d'un million de moustiquaires sont distribuées en République centrafricaine pour tenter de protéger les enfants et les femmes enceintes contre le paludisme. Les efforts du gouvernement de la RCA et du Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) ont pour but d'installer au moins une moustiquaire imprégnée d'insecticide longue durée (LLIN) dans chacun des 896.000 ménages que compte le pays dans les mois qui viennent.

"Le paludisme est l'une des principales causes de mortalité infantile en République centrafricaine et les moustiquaires font partie de notre stratégie visant à réduire son impact sur les jeunes enfants et les femmes enceintes" a déclaré Tanya Chapuisat, représentante de l'UNICEF en RCA lors du lancement de la campagne.

Le pays a l'un des taux de mortalité infantile les plus élevés au monde. Le paludisme représente environ 19% des 173 enfants sur 1.000 qui meurent avant l'âge de 5 ans.

Mme Chapuisat a également dit que l'UNICEF RCA a besoin de 1,5 million de moustiquaires LLIN supplémentaires et de 1 million de US$ pour les frais logistiques afin de couvrir entièrement la population qui risque d'être touchée par le paludisme.

L'utilisation régulière de ces moustiquaires peut réduire la mortalité due au paludisme d'environ 20% et l'incidence de cette maladie de 50% chez les enfants de moins de 5 ans, qui sont les personnes les plus à risque avec les femmes enceintes. Associée à un diagnostic et un traitement précoces, l'utilisation des moustiquaires LLIN peut réduire la  mortalité due au paludisme de plus de 50%.

L'UNICEF et ses partenaires vont distribuer les moustiquaires directement aux communautés en trois phases, en commençant par les préfectures d'Ouham, Ouham Pendé et Basse Kotto et en s'étendant aux 13 autres préfectures du pays lors des phases 2 et 3. Avec l'approche de la saison des pluies, le moment est idéal pour cette campagne visant à protéger du paludisme des centaines de milliers de familles à risque en RCA.

La distribution massive ira de pair avec une campagne de mobilisation sociale qui expliquera à la population l'importance et les bénéfices de l'utilisation d'une moustiquaire pour dormir. "On ne veut pas uniquement distribuer des moustiquaires, on veut que les gens les utilisent", a déclaré Mme Chapuisat. "S'il le faut, nous ferons du porte à porte pour montrer comment accrocher une moustiquaire et pour persuader toutes les familles qu'elles pourraient sauver la vie de leurs enfants".

Mme Chapuisat a expliqué que les moustiquaires ont été fournies par UNITAID, une institution financière internationale créée afin d'accélérer l'accès au traitement et aux soins en matière de VIH, SIDA, paludisme et tuberculose.

Mais il reste beaucoup à faire si la RCA veut atteindre l'objectif d'une couverture universelle d'ici à 2015. Dans le nord du pays, il est difficile d'atteindre de grands pans de la population, dont plus de 300.000 personnes déplacées, personnes revenues au pays et réfugiés des pays voisins à cause de l'instabilité qui continue de sévir.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Jeremy Hopkins, UNICEF RCA, Tel. +236 75 50 12 52, email: jhopkins@unicef.org
Brigitte Stark-Merklein, UNICEF RCA, Tel. +236 75 58 96 01, email: bstarkmerklein@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children