Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Guinea: over one million dollars from Japan for mother and child health improvement | Plus d’un million de dollars US du Japon pour améliorer la santé de la mère et de l’enfant en Guinée

Conakry, Guinea, 12 March 2010 -  About two billions of children aged from 0 to 59 months, and 160 000 newborns will receive prevention and treatment for child’s avoidable disease like pneumonia, diarrhoeal disease.

And 160.000 pregnant women, will be provided with better conditions of delivery thanks to a Japan-funded project which aims to "strengthening childhood and maternal health care in Republic of Guinea".

The donation agreement was signed between Japan and UNICEF, for one million three hundred US dollars (about 1.300, 000 USD) equivalent of One hundred twenty five millions of Japanese Yen (125,000 000). This took place on Friday 12 of March 2010.

The Ambassador of Japan, Mr Hiroshi Sumimoto, the Representative of UNICEF in Guinea, Julien Harneis and the Representative of the Japanese Agency for Cooperation, Mr Okubo signed the agreement.

The Guinean ministry of public Health and hygiene, Dr Ibrahima Sow and Mr Alloise Condé the Representative of the Ministry of Plan and international cooperation also attended the event at the UNICEF head office in Conakry. 

This Japanese donation aims in getting some kits of delivery for 160.000 pregnant women, respirators and medicines for 160.000 newborns, some anti-retroviral drugs for 20 sites of   HIV-AIDS transmission prevention, 30 solar refrigerators.

This donation is strongly welcomed whereas the overarching context shows a health system weakened by various factors the country has been facing such as: socio economic instability since 2006, the health sub-funded in the state budget (2, 5%), a lack of human resources, the recurrent breakdown of vaccines and essential drugs, the poor control over child’s deadly diseases and pregnancy complications…

These factors impact negatively on the most vulnerable group: children and women.

Thus, 17,395 newborns die each year in Guinea because of pregnancy complications. 62,125 children die before reaching the 5th anniversary and about 170 children per day, 7 children per hour, or one child each 8 minute dies from diarrhoea, malaria, acute respiratory infections (ARI), with 91% at community level.

The involvement of the community in preventing the child’s avoidable disease, and the treatment of simple cases of disease appear as incontrovertible in the fight to reducing child and maternal mortality in Guinea.

The project plans, to strengthen the capacity of 150 health workers in child’s diseases management and the mother-to-child prevention/transmission of HIV-AIDS, 150 community agents in newborn management, including the strengthening of the capacity of matronly women.

As for Mr Okubo Hisatoshi, the Representative of the Japanese agency for the international cooperation in Guinea, "This donation is a part of our intervention strategy which aims to improve the satisfaction of human basic needs."

"The intensity of children’s eyes shall be an urgent invitation for all of us and also essential to meet the objectives of the millennium for the development", he added.

The Ambassador of Japan, Mr Hiroshi Sumimoto expressed his satisfaction in supporting the effort of the country to challenge child and mother’s mortality.

He stated the support of Japan to the people of Guinea for its efforts in achieving its democratic development and socio-economic.

Mr Julien Harneis, the Representative of UNICEF underlined that the Japanese government confirmed through this new contribution its attachment to UNICEF concerns in achieving children’s rights.

The Guinean ministry of health and public hygiene Dr Ibrahima Sow after thanking Japan and UNICEF, "considered that the maternal and infantile health improvement is to be defined by the government through a political volunteer to help child and mother, the partners support, the education of the population." he committed himself in this way. 

For more information, please contact:
Michèle Akan Badarou, UNICEF Guinea, Tel:+224 62 35 02 51/64 31 67 89, email: mbadarou@unicef.org




 

****


Conakry, Guinée, 12 mars 2010 - Près de deux millions d’enfants âgés de 0 à 59 mois, et 160 000 nouveau-nés vont pouvoir bénéficier de la prévention et du traitement des maladies évitables de l’enfance comme la pneumonie, les maladies diarrhéiques.

160 000 femmes enceintes, vont également bénéficier de meilleures conditions d’accouchement à travers la mise en œuvre d’un projet financé par le Japon visant au "Renforcement des soins de santé maternelle et infantile en République de Guinée".

La signature de l’accord de don entre le Japon et l’UNICEF, portant sur un montant d’un million trois cent mille dollars américains environ (1.300,000 USD) ou cent vingt cinq millions de yen japonais (125,000 000) est intervenue ce vendredi 12 mars 2010, entre Mr Hiroshi Sumimoto Ambassadeur du Japon, Julien Harneis le Représentant de l’UNICEF en Guinée et Mr Okubo Représentant de l’Agence japonaise de coopération en Guinée.

On notait également la présence du Ministre guinéen de la Santé publique et de l’hygiène, Dr Ibrahima Sow, et du Représentant du Ministre du Plan et de  la Coopération internationale Monsieur Alloise Condé. Les locaux d'UNICEF/Conakry ont servi de cadre à la cérémonie.

Ce don japonais est destiné à l’acquisition de kits d’accouchement pour 160.000 femmes enceintes, des masques respiratoires et médicaments pour 160.000 nouveau-nés, des médicaments antirétroviraux pour 20 sites de prévention de la transmission du VIH/Sida, 30 réfrigérateurs solaires.

Il intervient dans un contexte où le système de santé est fragilisé par divers facteurs notamment: l’instabilité socio-économique que connaît le pays depuis 2006, le sous-financement du secteur de la santé dans le budget de l’Etat (2,5%), une crise en ressources humaines en qualité et en effectifs, la rupture récurrente des vaccins et des médicaments essentiels, la qualité insuffisante de la prise en charge des maladies meurtrières de l’enfance, des complications de la grossesse …

L’impact de ces facteurs sur la vie des enfants et des femmes –le groupe le plus vulnérable- est important. Ainsi, 17,395 nouveau-nés meurent chaque année en Guinée des complications de la grossesse.

62,125 enfants meurent avant leur 5ème anniversaire soit 170 enfants par jour, 7 enfants par heure, ou un enfant toutes les 8 minutes décède de diarrhée, paludisme, ou d’infections respiratoires aiguës(IRA), dont 91% au niveau communautaire.

L’implication des communautés dans la prévention des maladies évitables de l’enfance, et le traitement des cas simples de maladies devient incontournable dans la lutte  pour la réduction de la mortalité infantile et maternelle en Guinée.

Le projet prévoit en outre, de renforcer les capacités de 150 travailleurs de santé à la gestion des maladies de l’enfance, et à la prévention de la transmission de la mère à l’enfant du VIH/Sida, de 150 agents communautaires dans la gestion du nouveau-né, y compris le renforcement des capacités des matrones.

Pour Mr Okubo Hisatoshi, le Représentant de l’Agence japonaise de coopération internationale en Guinée, "ce don entre dans le cadre de notre stratégie d’intervention qui vise l’amélioration et la satisfaction des besoins humains de base.  L’intensité des regards des enfants a-t-il ajouté doit être pour nous tous une invitation pressante et aussi indispensable pour atteindre les objectifs du millénaire  pour le développement(OMD)".

L’Ambassadeur du Japon, Monsieur Hiroshi Sumimoto s’est réjoui de cet accord avec l’UNICEF et a exprimé sa satisfaction d’appuyer les efforts du pays pour relever le défi de la mortalité maternelle et infantile.

Il a affirmé le soutien du Japon au peuple de Guinée dans ses efforts pour la réalisation de son développement démocratique et socio-économique.

Mr Julien Harneis, le Représentant de l’UNICEF a souligné qu’à travers cette nouvelle contribution financière, le Gouvernement du Japon confirme son attachement à la cause de l’UNICEF dans la voie de la réalisation des droits de l’enfant.

Le ministre guinéen de la Santé et de l’hygiène publique, le Dr Ibrahima Sow après avoir remercié le Japon et l’UNICEF  a estimé que l’amélioration de la santé maternelle et infantile dans son pays passe par la "définition par le gouvernement d’une politique volontariste en faveur de la mère et de l’enfant,  l’appui des partenaires, et l’éducation des populations."

Il s’est engagé à œuvrer dans cette voie. 

Pour plus d'informations, veuillez contacter :
Michèle Akan Badarou , UNICEF Guinée, tel +224 35 02 51 email : mbadarou@unicef.org 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children