Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

UNICEF Goodwill Ambassador Mia Farrow highlights polio in Chad | Au Tchad, Mia Farrow, Ambassadrice itinérante de l'UNICEF, attire l'attention sur l'importance du problème de la polio

© UNICEF/2010/Holt
UNICEF Goodwill Ambassador Mia Farrow administers polio drops to a young baby in N'Djamena Chad.

N'djamena, Chad, 8 March 2010 – UNICEF Goodwill Ambassador Mia Farrow recently visited Chad to highlight the importance of vaccinating the country's children against polio.

Video: watch now

Ms. Farrow's visit coincided with the kick-off of a new national immunization campaign in Chad, which is part of a synchronized polio immunization programme currently targeting some 85 million children across West and Central Africa.

"I have come here as a mother and as a grandmother and as an ambassador for UNICEF to tell all the women and fathers to be sure to bring their children in to be vaccinated," said Ms. Farrow, during her visit.

Renewed commitment
At a special ceremony in N'djamena on 6 March, Chad's President, Idriss Deby Itno, renewed his commitment to fighting polio.

Dressed in bright yellow shirts, teams of vaccinators – supported by UNICEF and the World Health Organization – gathered around as the president commenced the campaign by administering the vaccine to a child.

Cultural challenges
Ms. Farrow met with Chadian officials and with teams of people engaged in mobilizing communities in the east and west of the country, as well as in the capital. She witnessed firsthand the cultural challenges that the vaccination teams are facing, such as gaining access to children when their fathers are not at home – a common taboo here.

She also met children who are living with the devastating effects of polio infection.

Chad was nearly polio free in 2003, but the virus has begun to return, carried in by people from Nigeria – where polio remains endemic. As a result, there are renewed concerns that the disease will spread and the number of infections will increase in Chad – some 69 cases have been identified here since the start of 2009.

Immunization is the best defence against polio's spread, as the disease is irreversible once it's contracted, and also contagious.

"When a child has polio, he or she is marginalised and has a very difficult life," said UNICEF Representative in Chad Dr. Marzio Babille. "These children face a lot of difficulties and often end up as beggars, as we have seen not only in Chad but across Africa."

He added that the campaign is made even more difficult because children must receive multiple doses of the vaccine. "In order to reach out to children multiple times and eradicate polio we also need adequate resources," he said.

Synchronizing the campaign
Much of Chad has poor access to electricity and bad roads, which makes the immunization process even more challenging.

"A functional cold chain at district and regional levels is needed to preserve the vaccine at the adequate temperature," Dr. Babille said. "In Chad, 25 per cent of the cold chain network is not adequately maintained, causing major problems before and during immunization rounds."

Multiple countries have recently been re-exposed to polio through Chad, including Sudan, Ethiopia, Somalia, Eritrea, Kenya, Saudi Arabia, Yemen and Indonesia. In response, the current campaign – launched by UNICEF and its partners across the region – is targeting 19 countries in an effort to synchronize polio's eradication across multiple borders.

"It is important that we vaccinate at the same time throughout the region to stop poliovirus transmission," said UNICEF Regional Director for West and Central Africa Gianfranco Rotigliano.

Worldwide, polio remains endemic in Nigeria, India, Pakistan and Afghanistan.

By Salma Zulfiqar

© UNICEF/2010/Holt
A N'Djamena, au Tchad, Mia Farrow, Ambassadrice itinérante de l'UNICEF, administre des gouttes de vaccin antipolio à un jeune bébé.
****

N'djaména, Tchad, 8 mars 2010 - L'Ambassadrice itinérante de l'UNICEF Mia Farrow a récemment effectué une visite au Tchad pour attirer l'attention du public sur l'importance de la vaccination des enfants du pays contre la polio.

La visite de Mia Farrow coïncidait avec le coup d'envoi au Tchad d'une nouvelle campagne nationale de vaccination qui se déroule dans le cadre d'une campagne de vaccination synchronisée visant environ 85 millions d'enfants en Afrique de l'Ouest et centrale. 

"Je suis venue ici en tant que mère, grand-mère et Ambassadrice de l'UNICEF pour dire à toutes les mères et à tous les pères d'emmener leurs enfants se faire vacciner,  c'est capital," a expliqué Mia Farrow au cours de sa visite.

Engagement renouvelé
Le 6 mars à N'djamena, lors d'une cérémonie spéciale, le Président du Tchad, Idriss Deby Itno, a renouvelé son engagement à lutter contre la poliomyélite.

Portant des chemises jaune brillant, des équipes de vaccinateurs, épaulées par l'UNICEF et l'Organisation mondiale de la Santé, se sont rassemblées tout autour alors que le président entamait la campagne en administrant le vaccin à un enfant.

Problèmes culturels
Mia Farrow a rencontré des responsables tchadiens et des équipes de personnes impliquées dans la mobilisation des communautés à l'est et à l'ouest du pays ainsi que dans la capitale.

Elle a directement été  témoin des problèmes culturels auxquels sont confrontées les équipes de vaccination tels ceux d'accéder auprès des enfants quand leurs pères ne sont pas à la maison, un tabou ici communément répandu.

Elle a également rencontré des enfants qui vivent actuellement avec les conséquences dévastatrices d'une infection par le virus de la polio.

En 2003, le Tchad était presque sans polio quand le virus a entamé un retour, véhiculé par les populations du Nigéria où la polio reste endémique. En conséquence, on craint de nouveau que la maladie ne se propage et que le nombre d'infections augmente au Tchad : 69 cas ont été répertoriés depuis le début 2009.

La vaccination est la meilleure défense contre la propagation de la poliomyélite, la maladie étant irréversible une fois qu'elle a été contractée.

"Quand un enfant a la polio, il est mis en marge et connaît une vie très difficile," a dit le Représentant de l'UNICEF au Tchad, le Dr Marzio Babille. "Ces enfants sont confrontés à de nombreuses difficultés et finissent souvent leur vie comme mendiants comme nous l'avons vu non seulement au Tchad mais dans toute l'Afrique."

Il a ajouté que la campagne était rendue encore plus difficile par le fait que les enfants doivent recevoir plusieurs doses de vaccin. "Afin d'accéder aux enfants plusieurs fois et pour éradiquer la poliomyélite, nous avons aussi besoin de moyens adéquats," a-t-il dit.

Synchronisation de la campagne
La plus grande partie du Tchad n'a qu'un faible accès à l'électricité et possède de mauvaises routes, ce qui rend la procédure de vaccination encore plus difficile.

"Une chaîne du froid fonctionnelle au niveau des districts et des régions est nécessaire pour conserver les vaccins à une température adaptée," dit le Dr Marzio Babille. "Au Tchad, un quart de l'ensemble de la chaîne du froid n'est pas correctement entretenue, ce qui cause des problèmes majeurs avant et pendant les phases de vaccination."

De nombreux pays ont été récemment de nouveau exposés à la polio par l'intermédiaire du Tchad dont le Soudan, l'Ethiopie, la Somalie, l'Erythrée, le Kenya, l'Arabie saoudite, le Yémen et l'Indonésie. En guise de réponse, la campagne actuelle, lancée par l'UNICEF et ses partenaires dans toute la région, vise 19 pays dans le cadre d'une action destinée à synchroniser l'éradication de la polio au-delà de différentes frontières.

"Il est important pour nous d'effectuer des vaccinations au même moment dans toute la région pour arrêter la transmission du virus de la polio," a déclaré le Directeur régional de l'UNICEF pour l'Afrique de l'Ouest et centrale Gianfranco Rotigliano.

Au niveau du monde entier, la polio reste endémique au Nigéria, en Inde, au Pakistan et en Afghanistan.

Par Salma Zulfiqar

 

 
Search:

 Email this article

unite for children