Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Guinea: supporting child health amid turmoil | Guinée: soutenir la santé des enfants dans un pays meurtri

UNICEF Guinea/2009/Harneis
© UNICEF Guinea/2009/Harneis
A distribution and immunization center in Conakry. During the campaign, between 20-26 November, more than 1.5 million children received free of charge a measles vaccine, vitamin A supplementation, deworming tablets and a mosquito net.

Conakry, Guinea, December 9, 2009 – In Aicha’s arms, a young baby is lying listless and puny. Mohamed, her 9-month son, has been admitted three days ago at the pediatric service of Donka Hospital in Conakry.

These last fews days, the hospitalization rooms are particularly over crowded due to a measles outbreak. "When I saw the spots on his body, I immediately recognized measles" states Doctor Diop, who is looking after Mohamed since his arrival.

"Today, Mohamed‘s health is slightly better" says Aicha in a hollow voice, while staring at her child.

"But over these last four days, he had a persistent cough. He did not eat and he had no bowel movements."

Signs of the times
The sociopolitical unrest that the country is facing since 2006 has weakened basic social services, with a devastating impact on children. 

"School enrolment is decreasing, and we can note a resurgence of deadly childhood diseases" deplores UNICEF Representative in Guinea, Julien Harneis.

Between the second quarter of this year and the end of November, over 1000 measles cases, including five deaths, have been reported all over the country.

There are also effects on the nutrition status of children with serious consequences on their survival.

Studies show that malnutrition is associated with more than 30 percent of deaths among children under five years. "Malnutrition is often associated with killer childhood diseases," insists Dr. Diop

With no more than 5.4 kg, the little Mohamed Fofana looks like he’s just three months of age. "He is suffering from malnutrition as well" notes the doctor, after a thorough exam.

Essential interventions against preventable diseases
To respond to the measles outbreak and prevent other killing childhood diseases, UNICEF and, the Ministry of Health, as well as other public and private entities have teamed up to organize unprecedented campaigns.

Between 20 and 26 November, over 1.5 million children under five years received free of charge a measles vaccine, vitamin A supplementation, deworming tablets and a mosquito net impregnated with insecticide.

"This type of high impact intervention has proved its effectiveness to improve child health", emphasizes M. Harneis.

"By improving children’s immunity against measles, for instance, we contribute to make a real difference on the reduction of child mortality."

"Vitamin A gives a boost to the immune system and preserve sight. Deworming is essential for effective nutrition and the bed net is the best way to prevent malaria", he added.

***
To make this measles campaign happen, UNICEF has procured vaccines for a total amount of $905,000, and provided 1.3 million long lasting insecticide impregnated nets, with funding from Canada, Italy, the United States, and UNITAID.

By Michèle Akan Badarou

© UNICEF Guinea/2009/Harneis
Des pédiatres à hôpital Donka à Conakry passent en revue les cas de rougeole. Depuis le deuxième trimestre 2009, jusqu'à la fin du mois de novembre, plus de 1000 cas de rougeole
****

Conakry, Guinée, 9 décembre 2009 - Dans les bras de Aicha, un nourrisson git apathique et malingre, les yeux vides sans expression. Cela fait trois jours que Mohamed, son fils âgé de 9 mois, est hospitalisé au service de pédiatrie de l'hôpital Donka à Conakry.

Ces jours-ci la salle d'hospitalisation est particulièrement bondée, car la Guinée connaît une flambée de rougeole. « En voyant les plaques de boutons sur sa peau, j'ai tout de suite identifié la rougeole » déclare le Docteur Diop, le médecin qui a ausculté Mohamed à son arrivée.

"Aujourd'hui, Mohamed va légèrement mieux", confie Aicha d'une voix sourde sans quitter son enfant des yeux.

"Mais ces quatre derniers jours, il était secoué par des quintes de toux. Il n'arrivait plus à téter et ne faisait plus ses selles."

Signe des temps
Les troubles socio-politiques que connait le pays depuis 2006 ont entrainé une fragilisation des services sociaux de base aux conséquences dévastatrices pour les enfants. 

"Le taux de scolarisation est en baisse et nous voyons réapparaître les maladies meurtrières de l'enfance" déplore le représentant de l'UNICEF en Guinée, Julien Harneis.

Depuis le deuxième trimestre de cette année, jusqu'à la fin du mois de novembre, plus de 1000 cas de rougeole ont été enregistrés dans l'ensemble du pays, dont cinq décès.

L'état nutritionnel des enfants s'en ressent également, ce qui a de graves conséquences pour leur survie.

Les recherches ont montré que la malnutrition est associée à plus de 30 pour cent des décès d'enfants de moins de cinq ans.

"La malnutrition fait souvent le lit des maladies meurtrières de l'enfance" insiste le Docteur Diop.

Pesant à peine 5,4 kg, le petit Mohamed Fofana parait être âgé de seulement trois mois. "Il souffre également de malnutrition" informe le médecin après un examen approfondi.

Des interventions essentielles contre les maladies évitables
Pour répondre à l'épidémie de rougeole  et prévenir d'autres maladies meurtrières de l'enfance, l'UNICEF, le ministère de la Santé et d'autres partenaires publics et privés se sont alliés pour organiser des campagnes sans précédent.

Entre le 20 et le 26 novembre, plus d'1,5 million d'enfants de moins de cinq ans ont reçu gratuitement un vaccin contre la rougeole, une supplémentation en vitamine A, un déparasitant et une moustiquaire imprégnée d'insecticide.

"Ce type d'intervention, à fort  impact, a prouvé son  efficacité pour améliorer la santé des enfants" souligne M. Harneis.

"En améliorant l'immunité des enfants contre la rougeole, par exemple, on contribue à produire une vraie différence en matière de réduction de la mortalité des moins de cinq ans."

La vitamine A donne un coup de fouet au système immunitaire et préserve la vue. Le déparasitage est essentiel pour une nutrition efficace et la moustiquaire est le meilleur moyen de prévenir le paludisme, ajoute t-il.

***
Pour la campagne rougeole, l'UNICEF assure la fourniture de vaccins pour un montant de 905 000 dollars américains ainsi que la fourniture d'1,3 million de moustiquaires imprégnées d'insecticide longue durée, grâce à des fonds canadiens, italiens, américains et de l'UNITAID.

Par Michèle Akan Badarou

 

 
Search:

 Email this article

unite for children