Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Abandon de l'excision au Sénégal: la barre des 4000 communautés franchie

Dakar, Sénégal, 25 novembre 2009 - L’objectif 2015 fixé par le Gouvernement du Sénégal vers un abandon total de l’excision, en collaboration avec les communautés, la société civile et les partenaires au développement est en phase d’être atteint.

Grâce aux efforts conjoints de Tostan, de l’UNICEF et du Gouvernement du Sénégal, la déclaration départementale de Koungheul a porté à 4 121 le nombre de communautés ayant participé à une déclaration publique.
 
192 communautés pulaar, mandingue, wolof et kognagui se sont rassemblées dans le département de Koungheul pour célébrer cette décision historique. Seuls 40 villages de la zone ont bénéficié directement du Programme de Renforcement des Capacités Communautaires de Tostan. Les 152 autres ont été sensibilisées grâce à la diffusion organisée des connaissances par les participants du programme.
 
La dernière déclaration de l’année 2009 au Sénégal a bénéficié d’une importante mobilisation. Médias locaux et internationaux, cinéastes américains et canadiens avaient fait le déplacement pour couvrir la manifestation.

Les autorités locales du département étaient également représentées par le préfet adjoint de Kougheul, le premier adjoint maire de la ville, deux sous-préfets, un sénateur, et huit présidents de communautés rurales. Une délégation ougandaise de 16 membres, issus du Gouvernement, du Parlement et de la société civile, a enfin fait le déplacement pour s’imprégner de l’approche par les droits humains de Tostan.
 
L’animation, l’effervescence et les couleurs ont imprégné l’atmosphère de cette journée particulière. Des banderoles, barrées de messages positifs comme « Notre vision est la dignité humaine pour tous ! » ou de « Préservons l’intégrité physique de nos filles et de leurs corps ! » émergeaient parmi une foule habillée en tenue traditionnelle.

Les adolescents de Koungheul ont démontré leur implication à travers un sketch sur les mariages précoces/forcés, l’éducation, l’excision et l’importance de l’enregistrement des naissances. Leur compréhension et leur appropriation de ces questions ont incité Sory Sankaré, agent de sensibilisation et de mobilisation dans le département, à rappeler la spécificité de l’ONG : «Tostan ne ressemble à aucune autre ONG dans l’approche utilisée touchant la question des pratiques néfastes et traditionnelle». Une démarche qui convainc au-delà des frontière du Sénégal puisque le l’Honorable Député Docteur Chris Baryomunsi, porte-parole de la délégation ougandaise, a déclaré à son tour : « une fois de retour chez nous, nous allons faire de notre possible pour reproduire la même approche que Tostan et avoir les mêmes résultats » 
 
C’est au préfet de Koungheul qu’est revenu le mot de clôture. « Tostan a besoin de toucher les autres départements de la région de Kaffrine, parce que la différence entre un village où ce programme Tostan intervient et un village où Tostan n’intervient pas est visible. Il y a une très grande différence concernant la santé, l’éducation et l’environnement sain dans les villages. En tant que préfet de ce département, c’est une chose que j’ai constaté de mes propres yeux », a-t-il déclaré pour exprimer son soutien au programme de Tostan-UNICEF-Gouvernement du Sénégal dans la région de Kaffrine.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Minouche Alavo
UNICEF Senegal
Tel: +221  33 889 03 00
Email: halavo@unicef.org

Molly Melching
Tostan
Tel: +221 33 820 55 89
Email: mollymelching@tostan.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children