Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Congo: UNICEF appelle à l'adoption de politiques sociales davantage favorables aux enfants

Brazzaville, Congo, 20 novembre 2009 – Le 20ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE) a été célébré aujourd'hui au cours d’une cérémonie officielle au Centre culturel français de Brazzaville.

Les membres du Parlement des enfants du Congo, des enfants vulnérables, des mômes reporters, des enfants scouts ont pris part à l'événement organisé avec le soutien du Ministère des affaires sociales, de l’action humanitaire et de la solidarité et de l’UNICEF.

Au cours de cette cérémonie riche en sons et lumières, les enfants de tous les milieux et de toutes les conditions ont fait étalage de leurs divers talents dans les productions de chants de théatre, de dessins, de spots vidéo, de peinture et de photos sur la CDE. De plus, ils ont largement échangé sur la CDE et leur situation actuelle au cours d’un débat participatif.

La Convention, ratifiée par 193 pays, énonce un ensemble de droits de l’enfant universels, tels que le droit à une identité, à un nom et à une nationalité, le droit à l'éducation et les droits à la meilleure santé possible et à la protection contre les mauvais traitements et l'exploitation.

Ces droits reposent sur quatre principes fondamentaux : la non-discrimination; l’intérêt supérieur de l’enfant, considération primordiale pour toutes les questions qui concernent les enfants; les droits à la vie, à la survie et au développement; et le respect des opinions de l'enfant.

Au cours des 20 dernières années, la campagne pour les droits des enfants a donné naissance à un véritable mouvement des droits de l’enfant qui a obtenu des améliorations spectaculaires de la vie de millions d’enfants.

Au Congo, des progrès notables ont été accomplis au cours de ces vingt dernières années.

Il s’agit entre autres, de l’accès universel gratuit des enfants à la prévention et la prise en charge du paludisme et du VIH/SIDA, des performances nationales en vaccination avec un taux de 90%, de la couverture nationale en moustiquaires imprégnées qui est passée de 6 à 74%, de la gratuité de l’inscription scolaire et des manuels scolaires afin d’assurer une scolarisation primaire universelle et l’éveil du petit enfant.

Dans le domaine de la protection des enfants et des femmes, la prise en charge des orphelins et des enfants affectés par le SIDA, la mise en œuvre effective du Plan d’action national pour l’amélioration des conditions de vie des peuples autochtones, l’adoption par le Parlement de la loi cadre de protection de l’enfant peuvent réellement figurer parmi les motifs de satisfaction du Congo et de ses partenaires.

Cependant, "il nous faut consolider et pérenniser les acquis pour assurer un accès universel de tous les enfants aux services sociaux de base, aux connaissances essentielles à leur survie, leur développement et leur protection, ainsi qu’aux fournitures essentielles pour permettre les deux premiers", a indiqué le Représentant adjoint de l’UNICEF au Congo, Chrystian Solofo-Dimby.

Effectivement, les defis pour la réalisation des droits de l’enfant sont de taille. Cinquante quatre pour cent (54%) des enfants congolais sont affectés par la pauvreté,  non seulement en termes de privations monétaires, mais aussi, en termes d’accès  à l’éducation, à la nutrition, à la santé, à l’eau et assainissement et à une habitation adéquate. Les populations autochctones sont stigmatisées, discriminées et marginalisées.

C’est pourquoi, l’UNICEF accompagne les efforts du gouvernement visant la mise en place d’un système de protection sociale en faveur des populations les plus vulnérables, en particulier les enfants. Des solutions efficaces et efficientes existent. Il s’agit notamment, du paquet éducatif gratuit pour les enfants de 6 à 14 ans, des allocations familiales universelles ou ciblées et enfin, du paquet essentiel en santé gratuit.

Comme dans tous les pays, le grand défi du Congo pour les prochaines 20 années est de placer fermement l’intérêt supérieur de l’enfant au cœur de toute activité humaine. "Il est du devoir de l’Etat et des organisation de la société civile d’assurer le respect des droits de tous les enfants à la survie, au développement, à la protection et à la participation", a conclu Chrystian Solofo-Dimby.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Jean-Marie Samuel Ouenabio
UNICEF Congo
Tel: +242 551 26 87; Email:jmsouenabio@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children