Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Mali celebrates global handwashing Day with live performances and hygiene events | Le Mali célèbre la Journée mondiale du lavage des mains avec des spectacles et des manifestations consacrés à l'hygiène

Bamako, Mali, 26 October 2009 – For the country of Mali, Global Handwashing Day holds special significance.

About one in five children in Mali dies before the age of five and approximately half of these deaths are caused by hygiene-related preventable diseases.

Video: watch now

Washing hands can reduce the occurance of these diseases by over 40 per cent.

"It’s not only a big party, it has to become a habit that everyone reproduces at home," said UNICEF Representative in Mali Marcel Rudasingwa. "We have to influence a global change in the behaviors in Mali."

A reported 1,000 children in Gao celebrated the day by gathering in the local stadium and washing their hands together.

There was also a performance by the famous Malian musician Baba Salah.

Breaking records in Bamako
In Bamako, thousands of children were given the day off from school to gather in Modibo Keita Stadium and participate in the following challenge: breaking a record for the number of children washing their hands simultaneously.

The record was previously owned by Bangladesh, where 1,200 children washed their hands at the same time.

UNICEF invited 10,000 children and provided them with water bowls and soap.

Throughout the day, children from all the schools of Bamako and surrounding areas boarded buses that drove through the busy traffic to drop them at the stadium.

The massive event to celebrate Global Handwashing Day in Bamako was organized in part by Mali’s Ministry of Health.

But the purpose of the day wasn’t only to break a record; it was also to raise consciousness about the importance of washing hands with soap at critical moments during the day.

Influencing global change
There are many obstacles that prevent people from practicing good hygiene.

Access to safe water is the first major issue, but there is also a social inertia caused by misconceptions and local customs.

In some places, washing hands with soap is a sign of impoverishment.

To help break through the misinformation, UNICEF and Mali’s Ministry of Health invite many artists and political figures to help celebrate the day.

Spreading the message
World-famous singer Habib Koite was among the performers at the event in Bamako. 

"We want things to change," he said. "We’d like children to teach us – the older generation – how to eat properly and have better hygiene. I really hope that when kids go back home tonight, they tell their parents to wash their hands with soap."

Malian President Amadou Toumani Touré washed his hands in front of the crowd of thousands, and then 10,000 children followed his example.

Each child went back home with a washing kit – a perfect way to spread the message of good hygiene.

By Edward Bally

****


Bamako, Mali, 26 octobre 2009 - Pour le Mali, la Journée mondiale du lavage des mains possède une signification particulière.

Au Mali, environ un enfant sur cinq meurt avant l'âge de cinq ans et à peu près la moitié de ces décès sont causés par des maladies évitables associées au manque d'hygiène.

Le lavage des mains peut réduire de plus de 40 pour cent la fréquence de ces maladies.

Regarder la video

"Ce n'est pas seulement une grande fête, cela doit devenir une habitude que chacun reproduit chez soi," dit le Représentant de l'UNICEF au Mali Marcel Rudasingwa.

"Nous devons provoquer une modification générale des comportements au Mali."

A Gao, environ 1000 enfants ont célébré la journée en se réunissant au stade local et en se lavant ensemble les mains.

Un spectacle avec le célèbre musicien malien Baba Salah y a également eu lieu.

Record battu à Bamako
A Bamako, des milliers d'enfants ont obtenu une journée de congés scolaires pour se rassembler au stade Modibo Keita et relever le défi suivant : battre le record du nombre d'enfants se lavant simultanément les mains.

Le record était auparavant détenu par le Bangladesh où 1200 enfants se sont lavés les mains en même temps.

L'UNICEF avait invité 10 000 enfants et leur avait distribué des cuvettes d'eau et du savon.

Durant toute la journée, les enfants de toutes les écoles de Bamako et des secteurs environnants se sont embarqués à bord de bus qui les ont conduits, au milieu d'une importante circulation, et déposés au stade.

Cette manifestation d'envergure destinée à célébrer à Bamako la Journée mondiale du lavage des mains était organisée en partie par le ministère de la Santé malien.

Mais le but de la journée n'était pas seulement de battre un record; c'était aussi d'accroître la sensibilisation à l'importance du lavage des mains avec du savon lors de moments importants dans la journée.

Provoquer un changement général

Il existe de nombreux obstacles qui empêchent les gens d'avoir de bonnes habitudes d'hygiène.

L'accès à l'eau salubre est le premier problème important mais il y a aussi l'inertie sociale provoquée par les idées fausses et les coutumes locales.

Dans certains endroits, se laver les mains avec du savon est un signe d'appauvrissement.

Pour permettre d'éliminer ces informations erronées, l'UNICEF et le ministère malien de la Santé invitent de nombreux artistes et figures politiques à aider à célébrer la journée.

Faire passer le message
Le célèbre chanteur Habib Koite figurait parmi les artistes participant à Bamako à cette manifestation.

"Nous voulons que les choses changent," a-t-il dit.

"Nous aimerions que les enfants nous apprennent, à nous l'ancienne génération, à manger correctement et à avoir une meilleure hygiène. J'espère vraiment que, quand les enfants rentreront ce soir chez eux, ils diront à leurs parents de se laver les mains avec du savon."

Le Président malien Amadou Toumani Touré s'est lavé les mains face à une foule de milliers de personnes et les 10 000 enfants ont alors suivi son exemple.

Chaque enfant est retourné chez lui avec un kit de lavage, une façon parfaite de faire passer le message en faveur d'une bonne hygiène.

Par Edward Bally

 

 
Search:

 Email this article

unite for children