Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

65 enfants soldats remis à l'UNICEF au Tchad en vue de leur réinsertion

N’Djamena, Tchad, 25 septembre 2009 - Ce sont au total 65 enfants soldats issus des groupes armés rebelles qui viennent d’être confiés à l’UNICEF pour leur encadrement transitoire et réinsertion au sein des familles.

La cérémonie s’est déroulée, ce vendredi 25 septembre 2009 à Moussoro dans la région du Bahr-El Gahzal à plus de 400 Km au nord–ouest de N’Djamena.

Une équipe conjointe UNICEF/CARE/Ministère de l’Action Sociale s’était rendue à Moussoro pour la circonstance.

Elle a procédé à la vérification et  l’identification des enfants soldats. Des enfants issus de quatre groupes armés, l’UFDD, l’UFDD-R, le RFC, le MNR et le MOSANAT ralliés au gouvernement en début de semaine.

Parmi ceux-ci, on dénombre 15 enfants de 17ans, 6 de 16 ans, 5 enfants de 15 ans et 02 enfants  de 12 ans.

Pour la plupart, ces enfants affirment avoir été recrutés dans les localités de Biltine, Guéréda et Abéché au sein des communautés "Tama" qui peuplent cette région de l’est du Tchad.

Ils ont passé pour certains, entre trois mois à trois ans au sein des groupes armés dans l’est du Tchad et aux confins des frontières tchado-soudanaises, notamment dans les localités de Ouaddi tambour et Ouaddi Kawal au Soudan.

Partis de Moussoro tôt le matin, le convoi de quatre véhicules transportant les 65 enfants soldats a bravé dunes et collines dans le desert du Barh-El gahzal.

Après un parcours de combattant de plus de 5 heures de  pistes, les enfants extenués, couverts de poussière sont arrivés à N’Djamena en fin d’après-midi. 

Accueillis dans deux Centre Transitoire d’Orientation (CTO) de  N’Djamena gérés par l’ONG CARE, après une bonne douche, échange de leurs treillis miltaires contre des vetements civils et consignes de discipline dans les centres, les 65 enfants ont eu droit à un copieux repas bien chaud apprêté par les deux structures d’accueil.

Le CTO va procéder dans les prochains jours à une prise en charge psycho-social de chaque enfant.

Des actions de recherche seront entreprises en partenariat avec le CICR et d’autres ONGs pour l’identification des familles et communautés d’origine des enfants en vue de leur réinsertion familiale.

Ce retrait d’enfants soldats est le deuxieme du genre en l’espace de quatre mois.

Au mois de mai dernier, le gouvernement avait remis en liberté 84 enfants soldats faits prisonniers et confiés à l’UNICEF pour leur encadrement et reinsertion sociale.

Pour plus d'information veuillez contacter:
Cifora Monier, UNICEF Tchad,  Tél. +235 251 89 89, email: cmonier@unicef.org

 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children