Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Pour un changement des normes et pratiques sociales vis-à-vis des peuples autochtones en République du Congo

Brazzaville, Congo, 10 septembre 2009 – Le Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille, en collaboration avec l’UNICEF et l’Union Européenne, a réuni les autorités et les acteurs nationaux, les organisations de la société civile et les partenaires au développement, à un atelier national les 09 et 10 septembre 2009, pour procéder à l’adoption de la Stratégie nationale pour le changement des normes sociales vis-à-vis des populations autochtones en République du Congo, en vue de réduire les discriminations à leur égard.

La situation des populations autochtones également appelées Pygmées en République du Congo est alarmante.

Elles représentent plus de 10% de la population totale du Congo et constituent les couches les plus vulnérables et les plus défavorisées, confrontées à une discrimination et une stigmatisation sur le plan économique, social et politique. 

En effet, ces populations ne jouissent pas pleinement des droits liés à la citoyenneté reconnus par le préambule et les articles 7 et 8 de la Constitution de la République du Congo (2002) dans lequel il y est proscrit toute forme de discrimination, tout en affirmant l’égalité absolue de tous les citoyens devant la loi.

Face à cette situation de vulnérabilité des populations autochtones et le non respect au quotidien de leurs droits, le Gouvernement s’est engagé dans un processus visant la promotion et la protection des droits des peuples autochtones.

Ayant démarré avec l’organisation du Forum international sur les peuples autochtones (FIPAC, Impfondo, Avril 2007), ainsi que la mise en place et la formation du Réseau national des peuples autochtones (RENAPAC, Aout 2007), ce processus a conduit à une consultation nationale (Brazzaville) dont l’aboutissement a consisté à l’adoption d’un Plan d’action national pour l’amélioration des conditions de vie des peuples autochtones, actuellement mis en œuvre à travers des plans décentralisés.

Sur le plan juridique et légal, une proposition de loi portant promotion et protection des droits des peuples autochtones est en cours d’examen au niveau du Parlement.

L’atelier d’adoption de la Stratégie nationale pour le changement des normes sociales vis-à-vis des populations autochtones se situe dans le prolongement de ce processus de reconnaissance sociale de la question autochtone.

Il a permis de consolider la compréhension des normes et pratiques sociales vis-à-vis des peuples autochtones, à travers la restitution d’une analyse diagnostique, et de mener une réflexion portant les axes stratégiques d’interventions suivants :

  • améliorer les conditions socio-économique des peuples autochtones,
  • diffuser la culture des droits de l’homme, afin de réduire les violations des droits et des abus envers les peuples autochtones,
  • encourager et faciliter la participation des peuples autochtones à la vie publique,
  • accélérer la scolarisation des enfants autochtones tout en tenant compte de leur spécificité culturelle, et améliorer leurs relations avec les compagnons de classe et les enseignants Bantous,
  • améliorer l’accès des peuples autochtones aux services de santé,
  • diffuser et mettre en valeur la culture et les traditions des peuples autochtones.

Par ailleurs, l’atelier a débouché sur l’identification des actions à prendre dans le court terme pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale pour le changement des normes sociales. A cet effet, un plan d’action à court terme muni d’un plan de suivi-évaluation a été adopté au cours de l’atelier.

Pour plus d'information veuillez contacter: 
Hector Calderon, tél. +242 578 24 27, email: hcalderon@unicef.org

 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children