Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

UNICEF to respond to the needs of flood-affected populations in Burkina Faso | L’UNICEF assiste les populations victimes des inondations au Burkina Faso

Ouagadougou, Burkina Faso, 4 September 2009 - Humanitarian workers are working to keep safe ten of thousands of children displaced with their families after some of the worst floods to hit the capital of Burkina Faso in living memory.

The government says 130,000 people are living in schools, mosques and other temporary sites at a total of 93 locations. The immediate task for UNICEF, the government and other humanitarian agencies is to ensure that people are fed, have access to clean water and that disease does not spread.

Immediately after the floods UNICEF made available its emergency intervention supplies which include blankets, impregnated bednets, water purification tablets and hygiene kits and is now working with the government to disinfect the sites where people are seeking shelter.

"These are the conditions where disease can spread easily, said Sylvana Nzirorera, UNICEF’s Deputy Representative in the country. "60,000 children are among the total displaced, and it has to be said that there is now a struggle for food, shelter and survival, and survival will be made even more difficult by the real and growing threat of disease and epidemic spreading through the flooded areas".

There is also an urgent need to ensure that people are able to move out of school buildings before the start of the academic year early next month. The cost of providing for the immediate needs of people is being estimated at $8.6 million dollars, but the total cost to repair classrooms, clinics and damaged homes will be much higher.

For more information please contact:
Sylvana Nzirorera, UNICEF Burkina Faso, Tél : +226 50 30 0235/ (226) 50 30 0966, e-mail: snzirorera@unicef.org  

********

Les travailleurs humanitaires s'efforcent de mettre à l’abri des dizaines de milliers d'enfants déplacés avec leurs familles après qu'une des pires inondations jamais survenue ait touché la capitale du Burkina Faso.

Le gouvernement annonce que 130.000 personnes sont logées dans les écoles, les mosquées et autres sites temporaires répartis dans un total de 93 emplacements.

Les mesures immédiates prises par l'UNICEF, le gouvernement et les autres agences humanitaires ont été de veiller à ce que les gens soient nourris, aient accès à l'eau potable et que les maladies ne se propagent pas.

Immédiatement après les inondations, l'UNICEF a mis à disposition ses approvisionnements d'intervention d'urgence composés de couvertures, de moustiquaires imprégnées d'insecticide, de comprimés purificateurs d’eau et trousses d'hygiène.

L’UNICEF travaille actuellement avec le gouvernement pour désinfecter les lieux où les gens trouvent à se loger.

"Ce sont les conditions où la maladie peut se propager facilement, a indiqué Sylvana Nzirorera, représentante adjointe de l'UNICEF dans le pays. On compte 60.000 enfants parmi le nombre total des déplacés, et il faut dire qu'il y a maintenant une lutte pour la nourriture, au logement et à la survie. Et la survie sera d’autant plus difficile qu’il y a une menace réelle et croissante de la maladie et de l'épidémie qui vont se propager dans les zones inondées".

Il y a également un besoin urgent de veiller à ce que les bâtiments scolaires soient libérés par les gens avant l'année scolaire qui débute le mois prochain.

Le coût pour subvenir aux besoins immédiats des personnes, est estimé à 8,6 millions de dollars, mais celui de la réparation des salles de classe, dispensaires et logements endommagés sera beaucoup plus élevé.

Pour plus d'information veuillez contacter:
Sylvana Nzirorera, UNICEF Burkina Faso, Tél : +226 50 30 0235/ (226) 50 30 0966, e-mail: snzirorera@unicef.org  

 

 
Search:

 Email this article

unite for children