Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

UNICEF Executive Director Veneman visits Northern Nigeria and announces $1.8 million to address malnutrition | Ann M. Veneman visite le Nord du Nigéria et annonce le versement de 1,8 million de dollars pour lutter contre la malnutrition

Abuja, Nigeria, 3 August 2009 – UNICEF Executive Director Ann Veneman, concluding a visit to the northern states of Kebbi and Sokoto in Nigeria, announced $1.85 million in additional support for UNICEF nutrition programmes. 

The newly allocated funds will be used to scale up integrated community-based nutrition stations where families can bring their children for preventative and curative assistance.

 "Lack of essential health services, malnutrition, inadequate access to clean water and basic sanitation contribute to high rates of child mortality," said Veneman.  "Through close cooperation among the Government of Nigeria and religious and traditional leaders, there is hope."

In Kebbi, Veneman participated in the launch of the first ever National Child Health Week in Nigeria which will provide life saving immunizations and basic health interventions, to mothers and children. 

The integrated package of services includes widespread distribution of insecticide-treated bed-nets.  Malaria is the number one killer of children under the age of five in Nigeria, the most populous country in Africa, but the country is on track to achieve universal coverage of bed-nets by 2010.

The UNICEF Executive Director met with traditional and religious leaders who play a vital role in educating and guiding communities on health-care practices.

"Sustainable community-based approaches are essential for successful outcomes," said Veneman. 

"Government officials, health workers and traditional and religious leaders are working closely together to accelerate progress.  Knowledge is key.  If communities understand the importance of basic hygiene, including clean water, proper sanitation, hand-washing with soap, sleeping under an insecticide treated bed-nets, immunizations, and proper nutrition including breast-feeding, child deaths can be reduced and girls and boys can be given a healthier start in life." 

Discussions with government and faith-based leaders also focused on the need to eradicate polio.  Nigeria is one of only four polio endemic countries in the world and the only endemic country in Africa.

The head of the UN children’s agency also announced the allocation of over $5 million to contribute to polio eradication efforts in Nigeria.  

For further information, please contact:
Geoffrey Njoku, UNICEF Nigeria, + 234 803 525 0288; gnjoku@unicef.org

********

À la fin de sa visite dans les États de Kebbi et Sokoto, dans le nord du Nigéria, la Directrice générale de l’UNICEF Ann M. Veneman a annoncé le versement de 1,8 million de dollars de plus pour appuyer les programmes nutritionnels de l’UNICEF.

Ces fonds nouvellement alloués serviront à augmenter le nombre de stations communautaires intégrées pour la nutrition où les familles peuvent amener leurs enfants et leur faire donner des soins préventifs ou curatifs.

"L’absence de services de santé essentiels, la malnutrition, l’accès insuffisant à une eau salubre et à un assainissement de base, tout cela contribue au taux élevé de mortalité infantile, a expliqué Mme Veneman. Grâce à une collaboration étroite entre les pouvoirs publics nigérians et les chefs religieux et traditionnels, il y a de l’espoir."

À Kebbi, Ann M. Veneman a participé au lancement de la toute première Semaine nationale de la santé de l’enfant au Nigéria, qui procurera des vaccins et autres interventions vitales aux mères et aux enfants.

L’ensemble intégré de services comprend une vaste distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide.

Le paludisme est la maladie qui tue le plus d’enfants de moins de cinq ans au Nigéria, le pays le  plus peuplé d’Afrique, mais le pays est en bonne voie pour parvenir à une couverture universelle en  matière de moustiquaires d’ici à 2010.

La Directrice générale de l’UNICEF a rencontré des chefs traditionnels et religieux qui jouent un rôle essentiel dans l’éducation et la sensibilisation des communautés aux pratiques sanitaires.

"Des approches communautaires durables sont essentielles pour obtenir de bons résultats, a affirmé Mme Veneman. Les fonctionnaires gouvernementaux, les travailleurs de la santé et les chefs religieux et traditionnels collaborent étroitement pour faire des progrès plus rapides. La connaissance est l’élément clé. Si les communautés comprennent l’importance d’une hygiène élémentaire, avec de l’eau salubre, un assainissement convenable, le lavage des mains au savon, le fait de dormir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide, la vaccination et une alimentation saine, dont l’allaitement maternel, le nombre de décès d’enfants diminuera et les filles et les garçons partiront d’un bon pied dans la vie."

Lors de discussions avec les pouvoirs publics et des dirigeants religieux, le besoin d’éradiquer la polio a également été abordé. Le Nigéria est l’un des quatre pays au monde où cette maladie est encore endémique et le seul en Afrique.

La Directrice de l’institution des Nations Unies chargée de la protection de l’enfance a également annoncé que plus de 5 millions de dollars seraient alloués pour contribuer aux projets d’éradication de la polio au Nigéria.

Pour plus d'information veuillez contacter:
Geoffrey Njoku, UNICEF Nigéria, + 234 803 525 0288, gnjoku@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children