Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Nigeria: UNICEF Chief commemorates Breastfeeding week by promoting better nutrition and child health | Semaine de l’allaitement maternel: la Directrice de l’UNICEF fait la promotion d’une meilleure nutrition pour la santé de l’enfant

Kebbi State, Nigeria, 31 July 2009 -  UNICEF Executive Director Ann M. Veneman emphasized the contribution that breastfeeding can make to improving children’s nutrition, health and development, speaking in Nigeria today at the start of World Breastfeeding Week (1-7 August).

Nigeria is the most populous country in Africa. While Nigeria’s under-five mortality rate has dropped from 230 deaths per 1000 births in 1990 to 189 per 1000 in 2007, Nigeria still accounts for 12 per cent of global deaths of children aged under five.

"Undernutrition is an underlying cause in one-third of all under five deaths", said Veneman. "During the first six months of life, breast milk completely meets an infant’s nutritional requirements. Yet only 13 per cent of children in Nigeria are exclusively breast fed from birth to six months of age."

Providing encouragement and support to mothers to breastfeed their infants, alongside support for the health and well-being of mothers themselves, is an important key to reducing infant malnutrition. 

According to the Lancet, optimal breastfeeding in the first two years of life, and particularly exclusive breastfeeding for the first six months, can have the single largest impact on child survival of all preventive interventions, with the potential to prevent 12 to 15 per cent of all under five deaths in the developing world.

The theme of World Breastfeeding Week 2009 is "Breastfeeding, a Vital Emergency Response: Are You Ready?" 

UNICEF is using the week to promote better nutrition and highlight the role that breastfeeding can play in protecting infants from undernutrition and illnesses that are common byproducts of natural disasters and other emergencies.

"In emergency situations, children and families often have to survive without adequate food, safe water and sanitation," said Veneman.

"Breast milk offers an excellent source of nutrition for infants and, especially where clean water is lacking, helps keep young children safe from dangerous water-borne illnesses like diarrhea."

Breastfeeding also provides infants with protection from infectious and respiratory illnesses, boosts their immune systems and helps protect them from chronic conditions later in life.

"In the past 10 years, 14 countries, including some that have experienced disasters and crises, have shown more than 20 percent increase in rates of exclusive breastfeeding," said Veneman.

"When the value of breastfeeding is recognized and concerted efforts are made to promote and protect the practice, progress is possible even in difficult times."

Currently only 38 per cent of infants worldwide benefit from exclusive breastfeeding. Action to support breastfeeding mothers and promote exclusive breastfeeding can help save children’s lives and promote healthy development.

This year’s World Breastfeeding Week provides an opportunity to sensitize policy-makers, donors, implementing partners and the general public to the benefits of breastfeeding, to its particular importance in emergency situations, and to the need to protect and support mothers to breastfeed during emergencies.

For further information, please contact:
Brian Hansford, UNICEF Media NY, +1 212 326-7269, bhansford@unicef.org
Kate Donovan,  UNICEF Media NY, +1 212 326-7452, Kdonovan@unicef.org

********

État de Kebbi, Nigéria, 31 juillet 2009 -  La Directrice générale de l’UNICEF, Ann M. Veneman, a souligné au Nigéria l’importance de l’allaitement maternel pour  l’amélioration de la nutrition, de la santé et du développement des enfants, lors du début de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel (du 1er au 7 août).

Le Nigéria est le pays le plus peuplé d’Afrique. Certes, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans y a baissé, passant de 230 décès pour 1 000 naissances en 1990 à 186 pour 1 000 en 2008, mais le Nigéria représente encore 12 pour cent des décès d’enfants de moins de cinq ans dans le monde.

"La dénutrition est une cause sous-jacente d’un tiers des décès des enfants de moins de cinq ans", a précisé Mme Veneman. "Le lait maternel répond parfaitement aux exigences nutritionnelles d’un nourrisson, durant les six premiers mois de sa vie. Pourtant, au Nigéria, 13 pour cent seulement des nourrissons sont exclusivement nourris au sein pendant leurs six premiers mois."

Encourager les mères à allaiter leurs nourrissons, les soutenir dans cet effort et améliorer la santé et le bien-être des mères elles-mêmes, sont l’une des clefs de la réduction de la malnutrition du nourrisson. 

The Lancet, la revue médicale, estime qu’un allaitement maternel optimum dans les deux premières années de vie, et en particulier un allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois, peut être, de toutes les interventions de prévention, celle qui est la plus efficace pour la survie de l’enfant.

Cette mesure pourrait prévenir de 12 à 15 pour cent de tous les décès d’enfants de moins de cinq ans dans le monde en développement.

Le thème de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel 2009 est "L’allaitement maternel, une réponse vitale en situation d’urgence : êtes-vous prêts ?" 

Cette Semaine de l’allaitement maternel permet à l’UNICEF de promouvoir une meilleure nutrition et de souligner le rôle que l’allaitement maternel peut jouer dans la protection des nourrissons contre la dénutrition et les maladies qui surviennent couramment après les catastrophes naturelles et autres situations d’urgence.

"Dans les situations d’urgence, les enfants et les familles en sont souvent réduits à survivre sans alimentation appropriée, sans eau salubre et sans moyens d’assainissement", a affirmé Mme Veneman.

"L’allaitement au sein constitue une excellente source de nutrition pour les nourrissons et, notamment en l’absence d’eau salubre, il aide les jeunes enfants à éviter de dangereuses maladies d’origine hydrique comme la diarrhée."

En outre, l’allaitement maternel protège les nourrissons contre les maladies infectieuses et respiratoires, renforce leur système immunitaire et les aide à éviter de futurs problèmes chroniques.

"Ces 10 dernières années, on a enregistré une hausse supérieure à 20 pour cent du taux d’allaitement maternel exclusif dans 14 pays, dont certains ont vécu des catastrophes et des crises", a dit Mme Veneman. 

"Lorsqu’on reconnaît l’importance de l’allaitement maternel et lorsqu’on s’efforce, de manière concertée, de le promouvoir et de continuer à le pratiquer, des progrès sont possibles, même dans les périodes difficiles."

Aujourd’hui, dans le monde, seulement 38 pour cent des nourrissons bénéficient d’un allaitement maternel exclusif. Les interventions menées pour soutenir les mères qui allaitent et pour promouvoir l’allaitement maternel exclusif peuvent contribuer à sauver des vies d’enfants et favoriser un développement sain.

La Semaine mondiale de l’allaitement maternel de cette année offre l’occasion de sensibiliser les responsables politiques, les donateurs, les partenaires opérationnels et l’opinion publique aux bienfaits de l’allaitement maternel et à son importance particulière en situation d’urgence, ainsi qu’à la nécessité de protéger et de soutenir les mères afin qu’elles allaitent durant les situations d’urgence.

Pour plus d'information, veuillez contacter:

Brian Hansford, UNICEF Médias NY, +1 212 326-7269, bhansford@unicef.org
Kate Donovan,  UNICEF Médias NY, +1 212 326-7452, Kdonovan@unicef.org

 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children