Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Is West Africa ready for children’s’ ombudsmen? | L’Afrique de l’Ouest est-elle prête pour mettre en place des défenseurs des enfants?

Bamako, Mali, 23 June 2009 - This is the question being posed in Bamako by experts as they meet to encourage the development of Ombudsmen for children in a region noted for high rates of child mortality and serious rights abuse.

The idea for countries to have a Children’s’ Ombudsman is gaining popularity in the world. Such offices encourage the fullest possible implementation of the Convention on the Rights of the child, support collective lobbying for children’s rights and promote the development of effective independent offices for children.

All countries in West Africa have ratified the Convention on the Rights of the Child, which marks its twentieth anniversary this year. But the region faces immense challenges and children often bear the consequences of early death, lack of education, trafficking and even, in some instances, conscription into armed groups. Independent Ombudsmen in countries would work to try to make sure that policies affecting children put their interests first. 

The meeting in Bamako jointly organized by UNCEF and l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) will include high level human rights actors and government representatives from three Francophone countries (Senegal, Burkina Faso and Mali,) and will be addressed by the Ombudsman from Mauritius, Shirin Aumeeruddy Cziffra, one of only two such officials in Africa. Representatives of Ombudsman Offices from different countries in Europe and Canada are also attending.

‘The early acceptance of the Convention in West Africa was an important first step,’ said Joachim Theis, the regional Child Protection adviser for UNICEF.  ‘Establishing independent Ombudsmen would be a major leap forward in safeguarding children and putting children at the centre of the policy agenda.’

About the meeting
The purpose of the Seminar on the Creation of Independent Institution to promote the Right’s of Children and Human Rights, which is taking place in Bamako, Mali on 22-23rd June 2009, is to discuss and identify the most appropriate strategies to develop independent human rights institutions in Francophone Africa at national and sub-regional level, sharing different national experiences and taking into consideration the results of a research conducted by the UNICEF Innocenti Research Centre in Florence Italy, on different institutional models.
The meeting is also the occasion to debate and create a common perception of the great opportunities and challenges existing in Francophone Africa to establish independent human rights institutions for children."

Download UNICEF Working Paper (in French): ‘Les institutions indépendantes des droits de l’homme pour les enfants en Afrique francophone: la situation au Mali, au Burkina Faso et au Sénégal

About the Ombuds for Children
Ombuds, also referred to in different settings as Défenseurs des Enfants, Child Advocates, Child Commissioners, are independent public institutions at national and local level. Their role is to independently monitor, protect and promote the actions of Governments, Parliaments, civil society, media and the private sector for and with children.

Ombuds institutions are in regular contact with children, bring their voices to decision makers, and are constantly attentive to children’s best interests. An increasing number of countries across the world’s regions look to these institutions for support in fulfilling their commitments to children.

About UNICEF
UNICEF is on the ground in over 150 countries and territories to help children survive and thrive, from early childhood through adolescence.  The world’s largest provider of vaccines for developing countries, UNICEF supports child health and nutrition, good water and sanitation, quality basic education for all boys and girls, and the protection of children from violence, exploitation, and AIDS.  UNICEF is funded entirely by the voluntary contributions of individuals, businesses, foundations and governments.

For further information, please contact:
Ismail Maiga, UNICEF Mali
Tél.:+ 223 20 20 1383 / 86, Mobile: +223 76 40 91 01
Email : imaiga@unicef.org

Gaelle Bausson, UNICEF Regional Office for West And Central Africa, Dakar
Telephone: +221 33 869 76 42, Mobile: +221 77 450 5816
Email: gbausson@unicef.org

Patrizia Faustini, UNICEF Innocenti Research Centre, Florence Italy
Tel: +39 055 20 33 253
Email: pfaustini@unicef.org

****

Bamako, Mali, 23 juin  2009 – C’est la question sur laquelle se penche les experts réunis à Bamako pour encourager le développement de défenseurs des enfants dans une région connue pour ses hauts taux de mortalité infanto-juvénile et de graves violations des droits.

L’idée pour un pays d’avoir un défenseur des enfants gagne en popularité à travers le monde. Ces institutions encouragent la pleine application de la Convention relative aux droits de l’enfant, appuie le plaidoyer en faveur des droits de l’enfant ainsi que l’établissement d’institutions des droits de l’homme pour les enfants effectivement indépendantes.

Tous les pays d’Afrique de l’Ouest ont ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant dont on célèbre, cette année, le 20e anniversaire. Toutefois, la région fait face à d’immenses défis et les enfants en paient souvent les conséquences en termes de décès précoces, de manque d’accès à l’éducation, de traite et même, dans certains cas, d’enrôlement dans les groupes armés. Un défenseur des enfants indépendant ferait le nécessaire pour faire en sorte que les politiques ayant un impact sur les enfants prennent en compte l’enfant et son intérêt supérieur.

La réunion qui se tient à Bamako est organisée conjointement par l’UNICEF et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Parmi les participants, on compte des acteurs des droits de l’homme de haut niveau, des représentants des gouvernements de trois pays francophones (Burkina Faso, Mali et Sénégal) ainsi que le Défenseur des enfants de Maurice, Shirin Aumeeruddy Cziffra, un des deux défenseurs des enfants du continent africain. Des représentants des bureaux du Défenseur des enfants de plusieurs pays d’Europe et du Canada participent également à la réunion.

“L’adoption précoce de la Convention relative aux droits de l’enfant par les pays d’Afrique de l’Ouest a constitué un important premier pas”, a déclaré Joachim Theis, Conseiller régional pour la protection de l’enfant pour l’Afrique de l’ouest et du centre.  “L’établissement de défenseurs des enfants indépendants ferait faire aux pays de la région un remarquable bon en avant en matière de promotion et de protection des droits des enfants et contribuerait à placer les enfants au cœur de l’agenda politique”.

A propos de la réunion
L’objectif du Séminaire sur la création d’institutions indépendantes pour la promotion des droits de l’homme pour les enfants, qui se tient à Bamako au Mali les 22 et 23 juin, est de débattre et d’identifier les stratégies les plus appropriées pour développer aux niveaux national et sous-régional en Afrique francophone des institutions des droits de l’homme indépendantes, en partageant différentes expériences nationales et en prenant en compte les conclusions d’une étude menée par le Centre de recherche Innocenti de l’UNICEF sur les différents modèles institutionnels.

La réunion sera également l’occasion de débattre et de dégager une perception commune des opportunités et défis propres à l’Afrique francophone pour ce qui est de créer des institutions des droits de l’homme pour les enfants effectivement indépendantes.

Télécharger le document de travail de l’UNICEF: ‘Les institutions indépendantes des droits de l’homme pour les enfants en Afrique francophone: la situation au Mali, au Burkina Faso et au Sénégal

A propos de l’Ombudsman ou Défenseur des enfants
L’Ombudsman - également appelé Défenseurs des Enfants ou encore Avocat ou Commissaire des enfants, est une institution publique indépendante, ayant compétence nationale ou locale. Son rôle est de contrôler, de promouvoir et de protéger le respect des droits de l’enfant dans l’action du gouvernement, du parlement, de la société civile, des médias et du secteur privé.

Le défenseur des enfants est en contact régulier avec les enfants et porte la voix des enfants auprès des décideurs, afin que leur intérêt supérieur soit toujours pris en compte. Un nombre toujours plus important de pays à travers le monde voit en cette institution un moyen de réaliser leurs engagements en faveur des enfants.

A propos de l’UNICEF
L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour plus d’informations, merci de contacter:
Ismail Maiga, UNICEF Mali
Tél.:+ 223 20 20 1383 / 86, Mobile: +223 76 40 91 01
Email : imaiga@unicef.org

Gaelle Bausson, UNICEF Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Dakar
Telephone: +221 33 869 76 42, Mobile: +221 77 450 5816
Email: gbausson@unicef.org

Patrizia Faustini, UNICEF Centre de recherche Innocenti, Florence Italie
Tel: +39 055 20 33 253
Email: pfaustini@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children