Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

UNICEF's film highlights challenges in providing quality education for all in Niger | Un film illustre les défis de l'éducation de qualité pour tous au Niger

Niamey, Niger, 11 June 2009 – The Nigerien Government and UNICEF have produced a film focusing on the challenges and success of the interventions carried out in the country to increase the number of children in primary school as well as the quality of teaching.

 Watch "Niger: all children in school"

Entitled "Niger, all children in school", and filmed in the region of Maradi, in South-Eastern Niger - a region where school enrolment rates are among the lowest in the country - this 15 minute-long film highlights the "child and girl-friendly schools" concept, a model already implemented in several countries in the world that promotes the education of all children and supports the fight against school dropout.

In Niger, children’s education is a national challenge, for one child in three does not go to school. For girls, the situation is an even bigger concern: only one in two girls goes to primary school, one in ten to secondary school and one in fifty to high school.

With these challenges in mind, the Ministry of Education and UNICEF have placed the improvement of the school environment and of quality teaching at the heart of their strategy for the education of all children. They placed the “child and girl-friendly school” approach at the center of the realization of children’s rights within the school.

The film "Niger, all children in school" introduces this approach which aims at providing quality teaching and guarantees maximum development for each child as well as the respect of children’s rights.

To date, more than 600 primary schools in Niger have committed to becoming child and girl-friendly schools and to fight against school dropout, promoting education for all. These schools are based on simple ideas, such as the improvement of school equipment and teaching, the diversification of teaching tools or the promotion of a participatory approach, which enables everyone, children, parents, teachers and local decision makers to exchange and build, together, quality schools. Today, important progress has been made in terms of education.

"Child and girl-friendly schools try to create a supportive environment so that quality basic education can take place. A child and girl-friendly school therefore looks at the needs and the rights of all children in the school. It is also specifically sensitive and takes into account the situation of the girl child", says Akhil Iyer, UNICEF Representative in Niger, as interviewed in the film.

Through the child and girl-friendly school approach, communities, particularly parents, are directly involved in the school activities. Organized in management committees, commonly known as "COGES", they play a significant role in improving the school environment. They take a look and contribute to the progress made by their children, at an individual as well as collective level.

"My role is to make sure that all girls go to school", says Rahamou Lawali, a member of a mother education group in Maradi, also interviewed in the film. "Girls no longer want to stay at home. They all want to go to school."

Produced in collaboration with the national television, Télé Sahel, the national television, the film will be broadcasted on this station in June 2009.

For more information, please contact:
Anne Boher
UNICEF Niger
Tel.: +227 20 72 28 40. Ext 406
Email: aboher@unicef.org

****

Niamey, Niger, 11 juin 2009 – Le Gouvernement et l’UNICEF viennent de produire un film portant sur les défis et les succès des actions menées au Niger pour augmenter le nombre d’enfants scolarisés au primaire ainsi que la qualité des enseignements.

 Voir le film: "Niger: tous les enfants à l'école!"

Intitulé "Tous les enfants à l’école", et tourné dans la région de Maradi, dans le Sud-Est du Niger - une région où l’on enregistre un taux de scolarisation des enfants parmi les plus bas du pays - ce film de 15 minutes évoque le modèle "Ecoles amies des enfants, amies des filles", déjà mis en place dans plusieurs pays dans le monde, qui encourage la scolarisation des enfants et s’inscrit dans la lutte contre l’abandon scolaire.

Au Niger, la scolarisation des enfants est un défi à surmonter à l’échelle nationale, puisqu’un enfant sur trois ne va pas à l’école.  Pour les filles, la situation est encore plus préoccupante: seulement une fille sur deux va à l’école primaire, une sur dix au collège et une sur cinquante au lycée.
 
Conscients de ces défis, le Ministère de l’éducation nationale et l'UNICEF s’appuient sur l’approche « Ecoles Amies des Enfants, Amies des Filles », un idéal pour la réalisation des droits des enfants en milieu scolaire.

Le film "Tous les enfants à l’école" présente cette approche visant une  qualité d’enseignement qui garantit le développement optimal du potentiel de chaque enfant ainsi que le respect des droits des enfants.

A ce jour, plus de 600 écoles primaires au Niger se sont engagées à  devenir des écoles amies des enfants, amies des filles, et ainsi à lutter contre l’abandon scolaire, en faveur de la scolarisation de tous les enfants. Elles s’appuient sur des idées simples, comme l’amélioration des équipements et des enseignements, la diversification des outils pédagogiques ou encore l’échange participatif, qui permet à tous, enfants, parents, enseignants et responsables locaux de se rencontrer pour dialoguer et construire, ensemble, une école de qualité. Aujourd’hui, des progrès importants en matière d’éducation ont été réalisés.

"Les écoles amies des enfants, amies des filles visent à améliorer les relations entre les parents et les communautés, les enfants, les enseignants et les directeurs d’écoles. A travers cette approche, nous essayons de créer un environnement favorable à l’éducation de tous les enfants. On apporte ainsi une attention particulière aux besoins et aux droits de tous les enfants, en particulier ceux des filles", indique Akhil Iyer, Représentant de l’Unicef au Niger, interviewé dans le film.

A travers l’approche écoles amies des enfants, amies des filles, les communautés, tout particulièrement les parents d’élèves, sont directement impliqués dans les activités de l’école. Constitués en comités de gestion, connus sous l'acronyme COGES, ils participent à l’amélioration de la vie scolaire. Ils constatent et contribuent eux-mêmes aux progrès réalisés par leurs enfants, tant au niveau personnel que scolaire.

"Je suis chargée de contrôler que toutes les filles vont à l’école", dit Rahamou Lawali, membre d’une association de mères éducatrices à Maradi, interviewée dans le film. "Les filles ne veulent plus rester à la maison. Elles veulent toutes aller à l’école."

Réalisé en partenariat avec la télévision nationale, Télé Sahel, le film sera diffusé sur cette antenne au mois de juin 2009.

 Voir le film: "Niger: tous les enfants à l'école!"

Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Anne Boher
UNICEF Niger
Tel.: +227 20 72 28 40. Ext 406
Email: aboher@unicef.org 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children