Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Congo: launch of a telephone hotline for pediatric emergencies | Congo: lancement d'un numéro d'appel pour les urgences pédiatriques

Brazzaville, Congo, June 9, 2009 – Three simple digits "115" helped save the life of 7 month old Pascal last week. His mother Claudine called 115 as soon as she noticed her child’s fever did not decrease.

She received the assistance of one of the 5 health professional operators and was instructed to take little Pascal to the nearest clinic in order to save his life. Pascal developped a bout of malaria.

The hotline will help save the lives of thousands of other sick children in Congo. 115 or ‘le telephone qui sauve’ is the toll-free number of Congo’s, and Africa’s,  first pediatric telephone hotline, launched today by the Ministry of Health and Social Affairs, UNICEF, and Warid Congo.

In Congo, more than 12 per cent of children die before reaching age five, 80 per cent because of health problems that can be prevented or treated like malaria, diarrhea, respiratory infections, malnutrition and neonatal infections.

While access to health services and essential commodities and drugs is critical, caregivers have to know also how to detect and treat themselves health problems affecting their children at an early stage. For example, treating malaria within six hours or utilizing SRO for treating diarrhea saves lives.

The Minister of Health and Social Affairs, Ms Emilienne Raoul, was the first person to answer the telephone hotline and provided advice to a mother of a sick child.  "We are delighted that this service is being made available through the joint efforts of the Minister of Health and Social Affairs, UNICEF and Warid Congo for the well being of Congolese children,” said Ms Raoul.

The hotline will be staffed on a regular basis by 5 professional health operators, 24 hours a day 7 days a week. Callers will receive free counseling on how to address the diseases affecting their children and will get advice to which local health clinic and/or a hospital to refer them to receive additional care and information.

The hotline will be accessible by dialing 115 toll free or 4000 115 for non Warid users. Thanks to UNICEF’s advocacy efforts, WARID Congo has donated the toll free telephone services to the Ministry of Health to make this project a reality.

Setting up the telephone hotline has been one of the goals set by the Ministry of Health and UNICEF to address child survival issuesaffecting Congolese children.

This complements the national communication for development initiative, ‘Les gestes qui sauvent’, implemented in partnership with all the churches of Congo. So far, this initiative has trained over 1600 religious leaders and more than 6000 group animators, and will provide educational messages through the churches to over 200,000 women across the country.

 "Les gestes qui sauvent" and the telephone hotline are critical for providing life saving knowledge to caregivers. With the power of this knowledge more than 5,000 children’s lives will be saved every year in Congo," said UNICEF Representative in Congo, Dr. Koen Vanormerlingen.

This initiative was funded by UNICEF, the Ministry of Health and the private sector. The role of the private sector is essential in building this strategic partnerships.

WARID Congo, committed to finance the operation of the 24/7 hotline and the training of its 5 operators. The printing of all educational and training materials was financed by both Warid Congo (200,000 mother booklets) and Burotop, a local retailer (15,000 training materials). The overall initiative is expected to save between 16,000 and 20,000 children’s lives by 2013.

For more information, please contact:
Hector Calderon
UNICEF Congo
+242 578 24 27
hcalderon@unicef.org

****

Brazzaville, Congo, 9 juin 2009 - Trois simples chiffres "1-1-5" ont permis la semaine dernière de sauver la vie du petit Pascal âgé de 7 mois seulement alorsqu'il a eu de la fièvre.

Sa mère, Claudine, a appelé le 115 à cause de la fièvre de son enfant qui ne baissait pas. Elle a alors reçu l'assistance d'un des 5 opérateurs professionnels de la santé qui lui a recommandé d’amener son fils au centre de santé le plus proche de son domicile afin de lui sauver la vie. Pascal souffrait d'une crise de paludisme. 

Le 115 aidera à sauver la vie de milliers d'autres enfants malades au Congo. "Le téléphone qui sauve" offre une aide téléphonique gratuite et des conseils aux mères et parents des enfants malades.

Il a été lancé aujourd'hui par le Ministère de la santé, des affaires sociales et de la famille, l'UNICEF et WARID Congo.
 
Au Congo, plus de 12 pour cent des enfants meurent avant d'atteindre l'âge de cinq ans, 80 pour cent à cause de problèmes de santé qui peuvent être évités ou traités, comme le paludisme, la diarrhée, les infections respiratoires, la malnutrition et les infections néonatales.

Alors que l'accès aux services de santé et aux fournitures et médicaments essentiels est critique, il aussi important que les mères de famille sachent détecter et traiter les problèmes de santé des enfants à un stade précoce, par exemple, le traitement du paludisme dans les six heures, ou l’utilisation du SRO pour le traitement de la diarrhée.

Mme Emilienne Raoul, Ministre de la Santé et des Affaires sociales a été la première personne à répondre à la ligne d'assistance téléphonique et a fourni des conseils pratiques à la mère d'un enfant malade.  "Nous sommes ravis que ce service soit disponible grâce aux efforts conjoints du ministère de la Santé, des Affaires sociales et de la Famille, de l'UNICEF et de Warid Congo pour le bien-être des enfants congolais", a déclaré Mme Raoul.

Le "téléphone qui sauve" sera doté sur une base régulière de 5 opérateurs professionnels de la santé, 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

Les appelants au numéro de téléphone gratuit reçoivent des conseils liés à la santé de leurs enfants ou des renvois à un centre de santé local et/ou un hôpital qui puisse fournir une aide supplémentaire et de l'information.

La ligne téléphonique sera accessible en composant le numéro sans frais 115 ou 4000.115 pour les utilisateurs des autres réseaux. Grâce aux efforts de plaidoyer de l'UNICEF, WARID Congo a fait don des services téléphoniques sans frais et fait de ce projet une réalité.

La création de la ligne d'assistance téléphonique était l'un des objectifs fixés par le Ministère de la santé et l'UNICEF pour identifier et répondre aux problèmes qui affectent la survie des enfants congolais. 

Cela vient complèter l’initiative de communication nationale «Les gestes qui sauvent.» mise en œuvre en partenariat avec toutes les églises du Congo. Ainsi, à ce jour, cette initiative a permis la formation de plus de 1,600 chefs religieux  et plus de 6000 animateurs, et fournira des messages éducatifs à travers les églises à plus de 200.000 femmes à travers le pays.

"Les gestes qui sauvent et le téléphone qui sauve sont des interventions essentielles pour fournir les connaissances pratiques aux mères pour sauver la vie de leurs enfants. Avec la puissance de cette connaissance, plus de 5,000 enfants seront sauvés chaque année au Congo",a déclaré le Représentant de l'UNICEF au Congo, Dr Koen Vanormerlingen.

Cette initiative a été financée par l'UNICEF, le Ministère de la santé, et le secteur privé. Le rôle du secteur privé est essentiel dans le cadre de l'établissement de partenariats stratégiques au Congo.

WARID Congo, s’est engagé à financer le fonctionnement du téléphone qui sauve et la formation de ses 5 opérateurs. L'impression de tous les matériaux d'enseignement et de formation a été financé par Warid Congo (200.000 livrets des mères) et Burotop, un entreprise local (15.000 matériels de formation).

Cette initiative devrait permettre de sauver entre 16.000 et 20.000 enfants d'ici à 2013.

Pour plus d'informations, merci de contacter:
Jean-Marie Samuel Ouenabio
UNICEF Congo
+242 551 26 87
jmsouenabio@unicef.org

Hector Calderon
UNICEF Congo
+242 578 24 27
hcalderon@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children