Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

DRC: UNICEF wants commitments to become reality | RDC: UNICEF souhaite que les engagements pris deviennent une réalité

Kinshasa, Democratic Republic of Congo, 24 April 2009 – Last week’s mission of Rhadika Coomaraswamy, Special Representative of the Secretary General on Children and Armed Conflict, proved to be an opportunity to obtain numerous commitments from high level partners she has met. UNICEF now wants these words to become a reality.

« Ms. Coomaraswamy’s message is clear: impunity must be cease immediately et concrete measures must be taken without delay, at all levels of the society, to ensure the safety of Congolese children and to guarantee the protection of children’s fundamental human rights, » states Pierrette Vu Thi, UNICEF’s Representative in the Democratic Republic of the Congo (DRC).

« UNICEF has been asked to play a strategic role within some committees and working groups and we intend to see that concrete actions will be implemented in order to make these commitments a reality, » she added.

Ms. Vu Thi says that, throughout her visit in Goma, Masisi, Dungu and Bukavu, the Special Representative assessed progress achieved to date, and more specifically the recent opportunity provided through the reintegration process. She has carefully listened to all testimonies given by the children she has met, boys and girls of all ages, who told her how they suffered from the horrible violations of their rights.

The Special Representative was also moved by the statement of Delegates from the Children’s Parliament who provided her with a comprehensive list of violations of the rights of Congolese children, from exploitation at work, to lack of access to social services and education, to forced recruitment by armed groups and forces, to lack of political will and appropriate financial resources.

Ms. Coomaraswamy was inspired by their testimonies when she later strongly pleaded to national, provincial and local authorities, as well as to all humanitarian actors, for immediate implementation of concrete actions to ensure the safety of children and their protection against abuse and exploitation, including sexual violence noting that 47% of the victims were children.

« It is now essential to make sure that the Special Representative’s has been well received and understood », concludes Pierrette Vu Thi while reaffirming that specific requests were made, including the appointment of a special emissary within the Presidency.  Those requests were also comprised of the development by the Ministry of Defense of an Action Plan to ensure the identification and release of children, implementation of preventive measures and access for monitoring and verification as part of the accelerated integration process of the CNDP and other armed groups into the DRC armed Forces (FARDC), as well as directives to be issued by military authorities. UNICEF DRC stands ready to provide its support to these actions.

UNICEF and its protection partners are now looking forward to commitments being transformed into actions in favour of all Congolese children who have already suffered enough.

For more information, please contact:
Joyce Brandful, UNICEF DRC
+243 0815 18 80 40

Robert B. Lussier, UNICEF Goma
+243 0818 30 59 33

****

Kinshasa, République démocratique du Congo, 24 avril 2009 – La mission qu’effectuait au cours de la dernière semaine Rhadika Coomaraswamy, Représentante spéciale du Secrétaire Général pour les enfants et les conflits armés, aura permis de recueillir plusieurs engagements des intervenants rencontrés. L’UNICEF souhaite maintenant que ces engagements deviennent réalité.

« Le message de Madame Coomaraswamy est clair : l’impunité doit cesser immédiatement et des mesures concrètes doivent être prises sans délai à tous les niveaux de la société pour assurer la sécurité des enfants congolais et garantir leur protection contre toutes les formes de violations de leurs droits humains fondamentaux, » déclare Pierrette Vu Thi, la Représentante de l’UNICEF en République démocratique du Congo (RDC).

« L’UNICEF a été désigné pour jouer un rôle prépondérant au sein de certains comités ou groupes de travail et nous entendons nous assurer que des actions concrètes seront mises en œuvre afin que les engagements pris deviennent enfin réalité, » ajoute-t-elle.

Madame Vu Thi souligne qu’au cours de sa mission à Goma, Masisi, Dungu et Bukavu, la Représentante spéciale a pu évaluer les progrès réalisés, et tout particulièrement les opportunités récentes offertes par le processus de réintégration. Elle a écouté avec un vif intérêt tous les témoignages formulés par les enfants, garçons et filles de tout âge, qui lui ont raconté les souffrances subies et les grossières violations de leurs droits.

La Représentante spéciale a été touchée par l’exposé des délégués du Parlement des enfants qui lui ont dressé une liste exhaustive des violations des droits des enfants, allant de l’exploitation au travail, au manque d’accès aux services sociaux essentiels et à l’éducation, au recrutement forcé par les groupes et forces armées, aux violences sexuelles, et à l’absence de volonté politique associée aux ressources financières inexistantes.

Madame Coomaraswamy s’est d’ailleurs inspirée de ces témoignages pour ensuite plaider avec fermeté auprès des autorités nationales, provinciales et locales, de même qu’auprès de tous les intervenants humanitaires, pour que des mesures concrètes soient prises sans délai afin d’assurer la sécurité des enfants et leur protection contre les abus et l’exploitation, et spécialement contre les violences sexuelles dont 47% des victimes sont des enfants.

« Il importe maintenant que le message de la Représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés soit entendu et compris, » affirme Pierrette Vu Thi en soulignant que des demandes précises ont été formulées, incluant la nomination d’un émissaire spécial au sein de la présidence. Elles comprennent également la préparation par le ministère de la Défense d’un Plan d’action pour l’identification et la séparation des enfants dans le cadre du processus d’intégration accéléré du CNDP et autres groupes armés dans les Forces armées nationales (FARDC) et des directives qui doivent être transmises par les autorités militaires. UNICEF RDC est prêt à apporter son appui à ces actions.

L’UNICEF et ses partenaires de la protection des enfants espèrent que l’on passera enfin de la parole aux actes en faveur de tous les enfants congolais qui ont suffisamment souffert.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Joyce Brandful, chargée de la communication, UNICEF DRC
Tel: +243 0815 18 80 40, email: jbrandful@unicef.org

Robert B. Lussier, chargé de la communication, UNICEF Goma
Tel: +243 0818 30 59 33, email: rlussier@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children