Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Bénin: le Programme Education veut garantir la parité à l’école en accélérant l’éducation des filles

Le Directeur régional de l’UNICEF, Dr Gianfranco Rotigliano s'est rendu au Bénin du 15 au 18 mars 2009 afin d'évaluer la situation des enfants et la réponse de l'UNICEF en matière de santé et d'éducation.  

Cotonou, Bénin, 23 mars 2009- Le Directeur régional de l’UNICEF, Dr Gianfranco Rotigliano, a effectué une visite de travail au Bénin du 15 au 18 mars 2009. Parce l’éducation des enfants est une des priorités de l’UNICEF il a tenu à rendre visite à l’école de village de Igbo Ede, située dans l’arrondissement de Towé, à 2 heures de Cotonou.

Le but du Programme Education est de contribuer à assurer l’accélération de l’éducation des filles, en vue de garantir la réalisation de la parité dans l’enseignement primaire. Afin d’atteindre cet objectif, l’UNICEF a identifié plusieurs communes dont celle de Pobè dont les 12 écoles maternelles totalisent un effectif de 541 enfants, dont 261 filles. La commune compte aussi 63 écoles primaires publiques totalisant 16.431 élèves, dont 7.011 filles. Le programme Education appuie particulièrement les écoles où l’écart de scolarisation entre les filles et les garçons demeure élevé, comme celle du village de Igbo Ede, appuyée depuis 2005.

Premier arrêt : espace enfance. L’espace Enfance animé par Bankolé Céline a un effectif de 46 enfants dont 23 filles. Agés de 2 à 4 ans, les enfants dont certains sont étendus sur des nattes qui leur servent de lit, sont amenés à l’école et confiés à Céline l’animatrice, surtout pendant les saisons pluvieuses lorsque les parents doivent aller aux champs.

A l’école, les performances se sont améliorées comme le témoigne Bernadette Houssou, 9 ans, représentante des écoliers d’Igbo Ede. Dans son mot de bienvenue,  elle a exprimé sa satisfaction  ainsi que  celle de ses camarades, pour les appuis déjà apportés, notamment le point d’eau potable, les latrines installées dans l’école et le crédit accordé à leurs mamans pour mener les activités génératrices de revenus qui permettent de faire face aux frais d’éducation de leurs enfants.

Dans les autres classes visitées, la parité reste à améliorer : l’effectif des élèves varie. Au CM2, il y a 8 filles et 6 garçons, au CMI  4 filles seulement  et 18 garçons, au CE2  5 filles et 28 garçons. Au Cours préparatoire, sont inscrits 19 filles et 36 garçons et au Cours d’initiation, le nombre de filles est supérieur à celui des garçons : 25 contre 21. Avant, nous confie Bernadette, « les parents avaient peur de laisser leurs tout-petits aller à l’école. Mais avec le système fille pour fille, c'est-à-dire des grandes filles qui encadrent les plus petits et veillent sur eux,  les enfants  sont plus en sécurité, ce qui encourage les parents à envoyer leurs enfants à l’école et à les y maintenir ».

Dernier arrêt : 3 groupements féminins Ifèlayo (L’Amour c’est la joie),  Bayodé (Nous sommes nés dans la joie) et Omonifèdé (L’enfant nait dans l’amour).  Les 200 femmes réunies transforment la noix de palme en huile et le manioc en gari. Elles achètent et vendent également du niébé et du sésame. Celles du groupement Bayodé transforment la noix de palme en huile. Avec l’argent qu’elles tirent de leurs activités, elles peuvent subvenir aux besoins des enfants et surtout des filles inscrites à l’école. Cette vie autour de l’école contribue à améliorer le taux de scolarisation et de maintien des enfants à l’école. En effet, « avant, il n’y avait presque pas de filles à l’école car elles aidaient les mères à la maison » nous confie Bernadette.

La route vers la parité entre garçons et filles reste longue mais au moins, les filles comme Bernadette ont appris à lire et à écrire dans les 20 écoles de la commune soutenues par le Programme de Coopération Bénin - UNICEF.

Durant son séjour, le Directeur Régional a également visité les programmes Protection et Santé et rencontré les chefs des départements ministériels en charge du Plan, de la Famille, de l’Education et de la Santé.

Pour plus d'information, contactez :
Gisèle Langue-Menye, Spécialiste en Communication , UNICEF Benin, tél. (229) 97 97 51 08, e-mail: glangue@unicef.org

 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children