Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

DRC : With the support of UNICEF, Solidarités is distributing emergency assistance to over 15,000 displaced people in Doruma | RDC : Avec l’appui de l’UNICEF, Solidarités distribue une assistance d’urgence à plus de 15.000 personnes déplacées à Doruma

Joint UNICEF-Solidarités Press release

Kinshasa, DRC, 17 March 2009 – Following the establishment of an air route few days ago between Bunia and Doruma in the North-East of the Democratic Republic of the Congo (DRC), distribution began yesterday ( Tuesday) in Doruma of 25 tons of emergency relief supplies provided by UNICEF. The distribution exercise is being handled by the international NGO Solidarités to 3,000 displaced families. They comprise of non-food items (NFIs) and supplies for the urgently required interventions in the area of water and sanitation.

Since the beginning of the LRA (Lord’s Resistance Army) attacks last December and January, this is the first opportunity where security conditions allow emergency relief to be provided to thousands of people who have fled some 20 neighbouring villages. According to a survey held at the end of February by Solidarités, on the ground since February 13, 2009, as part of the Rapid Response Mechanism (RRM) set up in partnership with UNICEF, it is estimated that there are currently 15,000 displaced people, or approximately 3,000 families in Doruma.

Some 30 % of the displaced people live in host families, while the others have settled in spontaneous camps, sleep in the open air or in makeshift shelters, without any protection against the harsh weather. Torrential rains have been pouring regularly in Doruma since mid-February, worsening living conditions. Finally, sanitation conditions are alarming as there is not hygienic latrine system in place and the rate of declared waterborne diseases has exploded since January.

“We are extremely concerned by the impact on these women and children of the atrocities committed by the militia over the last two months and by the security conditions still threatening the population,” says Julien Harneis, Chief of the UNICEF East Zonal Office. In addition to security concerns, Mr. Harneis insists that in such crisis situation, children and women remain the most vulnerable to precarious living conditions, to diseases related to unhealthy sanitation and to the lack of clean drinking water, as well as to violations of their fundamental human rights.

Humanitarian response
In response to this crisis and in order to contribute to the survival of thousands of women and children, Solidarités is distributing much needed kits of non-food items (NFIs) provided by UNICEF.  They contain plastic sheeting for sleeping under a roof protecting against the weather and against malaria or respiratory infections, blankets, pagnes, jerry cans and soap.

To prevent outbreaks of cholera and chronic diarrhoea – both extremely contagious – the emergency supplies provided through the Water and Sanitation (WASH) component of the RRM programme supported by UNICEF is comprised of wood, plastic sheeting and other materials for the construction of 150 hygienic emergency latrines, as well as chlorine and water purification tablets that have allowed the installation of 10 chlorination points out of which 9 have been operational since mid-February.

“This operation has required a complex logistical planning: air transport (in 9 rotation flights) between Bunia and Doruma and delivery on bicycles and motorcycles of all the supplies to a warehouse,” states Stéphane Moulem, Chief of Mission of Solidarités in Ituri and Haut-Uélé. Furthermore, he adds that “over 15 Solidarités agents, personnel of the various local partners and of the United Nations system, as well as volunteers from the community, have contributed so far to the delivery and the distribution of these relief supplies to the displaced families and host families who have lost almost everything.”

This humanitarian response to this crisis affecting thousands of people – children, women and entire families in Doruma – has been made possible through the financial contributions of the DFID (Department for International Development, UK), USAID (United States Agency for International Development) and the Government of Japan.

For more information, please contact :
Stéphane Moulem, Chief of mission, Solidarités, Ituri and Haut-Uélé: +243 (0) 810 39 35 37
Robert Lussier, Communications Officer, UNICEF Goma : +243 (0) 818 30 59 33

****

Communiqué de presse conjoint UNICEF- Solidarités

Kinshasa (RDC), le 17 mars 2009 – Alors qu’un pont aérien a pu être établi au cours des derniers jours entre Bunia et Doruma au Nord-Est de la République démocratique du Congo (RDC), 25 tonnes de matériel de secours d’urgence fournies par l’UNICEF sont distribuées depuis hier à Doruma par l’ONG internationale Solidarités auprès de 3 000 familles déplacées. Ce matériel comprend des produits non périssables (NFI) et le matériel requis pour les interventions urgentes en eau et assainissement.

C’est la première fois, depuis le début des attaques des miliciens de la LRA (Lord’s Resistance Army) en décembre et janvier derniers, que les conditions sécuritaires permettent ainsi de porter secours aux milliers de personnes ayant fui précipitamment quelque 20 localités avoisinantes. Selon le recensement mené à la fin de février par les équipes de Solidarités, présentes sur place depuis le 13 février 2009 dans le cadre du Mécanisme de Réponse Rapide (RRM) mis en place en partenariat avec l’UNICEF, le nombre de personnes déplacées se chiffre à environ 15 000 personnes, soit près de 3 000 ménages.

On estime que 30 % des personnes déplacées vivent en familles d’accueil, alors que les autres se sont installées dans des sites spontanés, dorment à la belle étoile ou dans des abris de fortune, sans aucune protection contre les intempéries. Depuis la mi-février, des pluies torrentielles s’abattent régulièrement sur Doruma, aggravant ainsi les conditions de vie. Enfin, la situation sanitaire y est aussi alarmante car aucun système de latrines hygiéniques n’est disponible et le taux de maladies hydriques a explosé à Doruma depuis janvier.

« Nous sommes très préoccupés par l’impact des atrocités commises sur ces femmes et ces enfants depuis plus de deux mois et par les conditions sécuritaires qui y sévissent toujours, » souligne Julien Harneis, Chef du Bureau UNICEF de la zone Est. Il s’empresse d’ajouter qu’outre la sécurité, les enfants et les femmes demeurent les plus vulnérables aux conditions de vie précaires, aux maladies liées à l’insalubrité et au manque d’accès à l’eau potable, de même qu’aux violations de leurs droits fondamentaux.

Réponse humanitaire
En réponse à cette urgence et afin de contribuer à la survie de milliers de femmes et d’enfants, Solidarités distribue des biens de première nécessité fournis par l’UNICEF, comprenant des bâches en plastique pour dormir à l’abri des intempéries et se protéger contre la propagation du paludisme et des infections respiratoires, des couvertures, des pagnes, des jerrycans et du savon.

Afin de prévenir la propagation du cholera et de la diarrhée sanglante – tous deux extrêmement contagieux – le matériel d’urgence de la partie Eau et Assainissement (WASH) du programme RRM financé par l’UNICEF comprend, quant à lui, du bois, des recouvrements de plastique et autres matériaux pour la construction de 150 latrines hygiéniques d’urgence, de même que de la chlorine et des tablettes de purification de l’eau qui ont permis la mise en place de 10 points de chlorations (dont 9 opérationnels dès le 14 février).

« L’opération a requis de mettre en place une logistique complexe tant au niveau du transport aérien (effectué en neuf rotations) entre Bunia et Doruma que pour l’acheminement en bicyclette et en motos vers le site d’entreposage, » précise Stéphane Moulem, chef de mission pour Solidarités en Ituri et Haut-Uélé. « Plus de 15 agents de Solidarités, du personnel des différents partenaires locaux et du système des Nations Unies, de même que des bénévoles de la communauté, ont contribué au processus d’acheminement ou de distribution de ces secours d’urgence aux familles déplacées et aux familles d’accueil souvent dépouillées de presque tout, » ajoute-t-il.

Cette réponse humanitaire à l’urgence qui affecte des milliers de personnes – enfants, femmes et familles entières de Doruma et des localités avoisinantes – a été rendue possible grâce aux contributions financières de la DFID, USAID et du Gouvernement japonais.

Pour plus d’information, contactez :
Stéphane Moulem, chef de mission, Solidarités, Ituri et Haut-Uélé : +243 (0) 810 39 35 37
Robert Lussier, chargé des communications, UNICEF Goma : +243 (0) 818 30 59 33

 

 
Search:

 Email this article

unite for children