Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Communiqué de Presse conjoint OMS/ UNICEF : le Chef de l’Etat béninois a lancé aujourd’hui à Cotonou, le 1er tour de la 14ème édition des journées nationales de vaccination

Plus de deux millions d’enfants âgés de zéro à 5 ans seront vaccinés contre la poliomyélite sur toute l’étendue du pays

Cotonou, 27 fevrier 2009- Le premier passage des Journées Nationales de Vaccination (JNV) synchronisées contre la Poliomyélite a eu lieu ce matin au Palais des Congrès à Cotonou, en présence des membres du Gouvernement, de ceux du Corps diplomatique et des partenaires au développement. Cette cérémonie présidée par le Chef de l’Etat, le Dr Thomas Boni Yayi, a donné le départ du 1er tour de la 14ème édition des JNV synchronisées dans la sous-région.

C'était en présence d’une centaine de mères et d’enfants, de plusieurs ministres dont celui de la Santé, le Professeur Issifou Takpara et des Représentants Résidents de l'OMS et de l’UNICEF à savoir respectivement M. Akpa Raphaël Gbary et le Dr Souleymane Diallo. Le Rotary International était représenté à ce lancement par M. Ashok Mirchandani et l’Agence américaine pour le développement international (USAID), par M. Pascal Zinzindohoué.

Le Dr Marie-Rose Nago, Directrice du Programme Elargi de Vaccination et des Soins de Santé Primaires, a présenté une communication sur le thème suivant: « Processus d’éradication de la poliomyélite au Bénin : Où en sommes-nous ? ». Après un bref historique sur les  JNV au Bénin, de 1995 à ce jour, elle a expliqué les progrès réalisés entre 1988 et 2008, énuméré les défis qui attendent le Bénin en matière de lutte contre la poliomyélite et présenté les perspectives ainsi que les actions à mener pour réussir à éradiquer cette maladie invalidante. Le Dr Nago a indiqué que si en 1988, il a été notifié à l’OMS 35.000 cas de poliomyélite dans 125 pays, on a constaté une diminution de plus de 99% des cas en 2008.

L’année dernière, a-t-elle expliqué, 905 cas avaient été détectés dans 13 pays, dont 799 au Nigeria  (88%.). Aujourd’hui, ce sont 6 cas importés de poliomyélite qui ont été identifiés au Bénin et qui préoccupent au plus haut point, les autorités sanitaires nationales et les partenaires au développement. Dans le même temps, des  familles refusent encore de faire vacciner leurs enfants tandis que les cas importés de poliovirus sauvage se multiplient et constituent l’un des défis majeurs à l’éradication de la maladie. Le Dr Nago a préconisé l’intensification de la détection des cas de poliovirus sauvage et leur prise en charge par les services compétents.

A son tour, le Président du Rotary International a mis l’accent sur la capacité de mobilisation des ressources financières pour combattre la poliomyélite partout dans le monde. M. Mirchandani s’est inquiété de la recrudescence des cas de poliovirus sauvage  dans le monde en général et particulièrement dans quatre  pays que sont l’Afghanistan, l’Inde, le Pakistan et le Nigeria voisin. Puis, il a noté que  « même si l’Initiative mondiale d’éradication a réduit de 99% les cas de Polio sur la planète, il n’en demeure pas moins, qu’elle constitue toujours un problème de santé publique. En effet, l’exportation du virus sauvage des pays endémiques représente une menace pour plusieurs pays en développement. »

Au nom de l’OMS et de l’UNICEF, le Dr Akpa Raphaël Gbary a insisté sur les efforts entrepris depuis plusieurs années dans le cadre de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IEP). Celle-ci a-t-il indiqué,  a contribué à passer de 1192 cas de poliovirus sauvages en 2006 à 311 cas en 2007 soit une réduction notable de 74%. Cependant, a-t-il expliqué, au cours de l’année 2008, l’Afrique a enregistré une importante recrudescence du nombre de cas de poliovirus sauvage. Ainsi, 905 cas ont été notifiés aussi bien par le Nigeria que par d’autres pays de la région africaine.

Le Bénin, qui se préparait à la pré-certification après trois années successives (2005 à 2007) de non notification de cas de poliovirus sauvage, a enregistré en 2008, six (6) cas de poliovirus sauvage. « L’objectif d’éradication de la poliomyélite est à notre portée » a souligné le Dr Gbary. Il a proposé d’agir dans deux directions pour réduire voire interrompre sa circulation au Bénin : renforcer la surveillance épidémiologique des cas de paralysie flasque aiguë (PFA) et améliorer la qualité et l’offre en routine du Programme Elargi de Vaccination (PEV), ensuite, atteindre le maximum d’enfants de moins de cinq ans pendant ces JNV. La cérémonie a été clôturée par la vaccination symbolique de plusieurs enfants, par le Chef de l’Etat, le Président de l’Assemblée nationale, les membres du Gouvernement, ceux du Corps diplomatique et les Représentants de l’UNICEF et de l’OMS.

Cette cérémonie ponctuée par une animation musicale de l’ambassadrice nationale de l’UNICEF, la chanteuse Zeynab, est la preuve de l’engagement du Bénin à éradiquer la poliomyélite. C’est également, le témoignage de la synergie des actions entre l’UNICEF et l’OMS face à la lutte contre les maladies infantiles et la poliomyélite en particulier. Au cours de ces JNV qui ciblent plus de 2 600 000 enfants âgés de 9 à 59 mois. 16 784 volontaires seront mobilisés à travers le Bénin. 

Pour plus d'informations contactez :
Mme Gisèle Langue Menye, Chargée de la Communication à l’UNICEF/Bénin, glangue@unicef.org ; Téléphone : (229) 21. 30.19.07; François AGOSSOU, Conseiller chargé de la Promotion de la Santé à l’OMS/Bénin, agossouf@bj.afro.who.int

 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children