Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

GUINEE : Réduire la mortalité maternelle et néonatale, un défi multisectoriel.

Conakry, Guinée, 12 février 09- Le Premier ministre guinéen Kabiné Komara a reçu des mains du Représentant de l’UNICEF Dr. Mohamed Cissé le Rapport sur la situation des enfants dans le monde 2009, dont le thème porte  cette année sur la mortalité maternelle et néo natale.

Le rapport examine les principales questions concernant la santé maternelle et néonatale et souligne la nécessité de mettre en place des services complémentaites de soins à l’intention des mères, des nouveaux –nés et des enfants. Le rapport présente dans ses grandes lignes les principales pistes en matière de programmes de santé et les politiques. Il examine également les partenariats et diverses initiatives de collaboration visant à améliorer la santé maternelle et néonatale. Il s’intéresse en priorité à l’Afrique et à l’Asie

Entouré par la première dame Madame Jeannette Dadis Camara et de plusieurs ministres du gouvernement le Premier ministre guinéen Mr Kabinet Komara a réaffirmé avec force l’engagement du chef de l’Etat, du Comite national pour la Démocratie et le Développement (CNDD) pour l’application effective des droits des enfants en Guinée, et singulièrement pour une lutte vigoureuse contre la traite des enfants.

La présidente du Parlement des Enfants Mlle Aissata Camara a fait part de la désolation des enfants face aux décès de millier d’enfant du fait du paludisme, de la pneumonie, des maladies diarrhéiques, de la malnutrition qui survient dans un pays pourtant assez riche, avant de conclure par un plaidoyer pour que « les paroles des politiques soient liées aux actions ».

Pour le Représentant de l’UNICEF, Dr Mohamed Cissé « la mortalité maternelle n’est pas seulement une injustice sanitaire mais c’est aussi une injustice sociale, car le droit à la vie est un droit fondamental de la personne humaine » avant d’apprécier les progrès déjà enregistrés et les activités à poursuivre et pour lesquelles l’assistance de l’UNICEF ne fera pas défaut

Mr Alioune Chérif Sylla, le secrétaire général représentant du Ministre de la santé et de l’hygiène publique, a pour sa part souligné les trois retards à la base du taux élevé de la mortalité maternelle (980 pour 100, 000 naissances vivantes), à savoir : la méconnaissance des signes de risques par la femme enceinte, la difficulté d’accès au centre de santé, la question de la qualité des soins dispensée au centre de santé.
La feuille de route élaborée par le MSHP devrait permettre selon lui, d’apporter des solutions à ces épineux facteurs

Madame Mafoula Sylla, Ministre des Affaires sociales de la promotion féminine et de l’enfance a pour sa part lancé un appel aux nationaux comme aux donateurs pour qu’ils accompagnent « davantage les efforts de la Guinée visant à offrir aux générations d’aujourd’hui et de demain, les conditions d’un épanouissement intégral »

L’école primaire de Dixinn a servi de cadre à ce lancement auquel ont pris part les autorités de la commune, des cadres des ministères, des Ongs, des élèves de l’école.

Pour toute information complémentaire prière contacter
Michèle Akan Badarou
Administrateur Communication
Unicef, Conakry, GuinéeTél : 64 31 67 89
 E-Mail : mbadarou@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children