Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

European Commission grants 6 million euros to promote food and nutrition security in Congo | La Commission européenne donne 6 millions d'euros au Congo pour assurer la sécurité nutritionnelle et alimentaire

Brazzaville, Republic of Congo, February 24, 2009 - According to several national surveys, food insecurity and under nutrition remain big concerns in Congo. Despite the efforts of the Government and the natural assets of the country, the calorie intake of 39% of households is lower than the minimum of 2,400 kcal per day, 26% of children under 5 suffer from chronic malnutrition, iodine deficiency is still 13% nationally, Vitamin A deficiency is 47%, and Iron deficiency is 33% among children under 5. The main reason of this situation is because more than 50% of the population lives below the poverty line of income of 1 USD per day  

The project for food and nutrition security in Congo was officially launched today, during a ceremony chaired by the Minister of Agriculture and Livestock in the presence of the European Union Delegate, the United Nations Resident Coordinator, and the representatives of Food and Agricultural Organization (FAO), World Food Program (WFP) and the United Nations Children Fund (UNICEF). This project is intended to support government efforts in the fight against hunger, malnutrition and for poverty alleviation in Congo. The FAO, WFP and UNICEF received a grant of nearly six million euros (€ 6,000,000) under an agreement signed with the European Union on 17 December 2008.

"This project complements other initiatives that the Government and development partners are already implementing in the field of food and nutrition security, to ensure the right of the most vulnerable to a balanced, healthy and adequate diet,” said Mr. Lamin Manneh M, UN Coordinator and UNDP Representative in Congo.

"The European Commission is very pleased to make this contribution of 6 million euros to the Republic of Congo for farmers, distribution of food and improvements in nutrition, thus ensuring a sustainable food and nutrition security in the country," said the Head of the Delegation of the European Commission in Congo, Miguel Amado. "Consequently, we have chosen as partners, the UN System, particularly FAO, PAM and UNICEF for the implementation of the project," said M. Amado.

FAO will use the one million five hundred thousand euros (€ 1,500,000) to finance the improvement and diversification of agriculture, forestry, and livestock particularly focusing on small-scale family holdings. The project will be implemented in the departments of Likouala, Pool and Sangha by the Ministry of Agriculture and will benefit more than 200,000 vulnerable people, particularly women, children, older people, and indigenous populations. The own contribution of FAO to this project is 375,000 euros over 2 years.

WFP will increase the number of students benefiting from school meals. The grant of one million five hundred thousand euros (€ 1,500,000) will benefit more than 70,000 children in 200 primary schools in the Departments of Likouala, Pool and Sangha through  the Ministry of Primary and Secondary Education.. This support will contribute to the improvement of the completion rate of primary school children in areas of high food insecurity. The WFP own contribution to this project is 3,200,000 euros over 2 years.

With a grant of almost three million euros (€ 2 993 000), UNICEF will support the government, the civil society and the private sector to improve access of pregnant women and young children to essential nutritional services, information and commodities. In particular, by 2013, at least 50% of all mothers with children under 5 and pregnant women nationwide will be able to implement good dietary practices and benefit from Vit. A, Iodized salt, fortified flour and growth monitoring. 160,000 pregnant or nursing mothers and 800,000 children under 5 will benefit each year. The financial contribution of UNICEF in this project from own funds 940,000 euros for 3 years.

This project contributes to the strategy of poverty reduction in Congo and the achievement of the first Millennium Development goal (MDG1). This project is part of the UN System development framework plan for the period 2009-2013.

For more information, please contact:
Hector Calderon
UNICEF Congo
Tel + 242 578 24 27, Email: hcalderon@unicef.org

***

Brazzaville,  République du Congo, 24 février, 2009 - Le projet pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Congo a été lancé officiellement aujourd’hui à Brazzaville, au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, en présence du Chef de la Délégation de la Commission  Européenne, du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, des Représentants de la FAO, du PAM et de l’UNICEF.

Ce projet est destiné à soutenir les efforts du Gouvernement en vue de lutter contre la faim, la malnutrition et de réduire la pauvreté au Congo. Il a bénéficié d’un financement de la Commission  Européenne de près de six millions (6.000.000 €) aux termes d’une convention signée le 17 décembre 2008 avec la FAO, le PAM et l’UNICEF. 

En effet, selon plusieurs enquêtes nationales, la situation alimentaire et nutritionnelle des populations reste préoccupante en dépit des efforts du Gouvernement et des atouts naturels dont dispose le pays : 26% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique, 39% des ménages ne sont pas capables de couvrir leurs besoins alimentaires et n’ont donc pas accès à l’apport calorique minimum de 2.400 kcal par jour. La déficience  en Vitamine A est de 47%, celle en iode  est de 13% et  en Fer  de  33%.  Enfin, 50.7% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. 

<< Ce projet vient compléter les initiatives que le gouvernement et les partenaires au développement prennent déjà dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Il s’agit d’assurer les droits des populations les plus vulnérables à une alimentation et une nutrition saines, équilibrées et suffisantes >>, a souligné Lamin M. Manneh, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Congo dans son mot de circonstance.

«La Commission  Européenne est très heureuse d’apporter cette contribution de 6 millions d’Euros a la République du Congo pour relancer l’agriculture, distribuer des vivres et améliorer la nutrition afin de garantir une sécurité alimentaire durable dans ce pays »,  a dit le Chef de la Délégation de la Commission  Européenne au Congo, Miguel Amado. «Ainsi, nous avons choisi comme partenaires, le Système des Nations Unies pour la mise en œuvre du projet », a conclu  M. Amado.

Dans ce cadre, la Commission  Européenne apportera à la FAO, un million cinq cents mille (1.500.000 €) pour financer l’amélioration, l’augmentation et la diversification des productions agro-sylvo-pastorales, augmenter et améliorer les revenus agricoles des exploitations familiales. Le projet sera mis en œuvre dans les départements de la Likouala, du Pool et de la Sangha par le Ministère de l’Agriculture avec l’appui de la FAO, bénéficiant ainsi à plus de 200.000 personnes vulnérables dont les femmes, les enfants, les personnes âgées et la population autochtone. L’apport financier propre de la FAO à ce projet  est de 375,000 euros.

L’action du PAM permettra, entre autres, d’augmenter le nombre d’écoliers bénéficiaires de cantines scolaires. La subvention d’un million cinq cents mille (1.500.000 €) de la Commission  Européenne servira à  appuyer les actions du Ministère de l’Enseignement primaire et secondaire, chargé de l’Alphabétisation dans les départements de la Likouala, du Pool et de la Sangha dans 200 écoles primaires et bénéficiera à plus de 70.000 enfants. Cet appui contribue à l’amélioration du taux de scolarité des enfants dans les zones à haute insécurité alimentaire. L’apport financier propre du PAM à ce projet est de 3, 200,000 euros.

Grâce à près de trois millions (3.000 000 €) de l’Union européenne,  l’UNICEF appuiera les Ministères de la Santé, des Affaires sociales et de la Famille, et du Commerce, de la Consommation et des Approvisionnements ainsi que les acteurs de la société civile et du secteur privé, pour améliorer l’accès des femmes enceintes et jeunes enfants aux services, informations et fournitures essentielles en nutrition. Il s’agit pour le gouvernement et l’UNICEF de renforcer les compétences d’au moins 50% des mères ayant des enfants de moins de 5 ans et des femmes enceintes pour qu’elles mettent en œuvre les bonnes pratiques liées au paquet essentiel d’interventions nutritionnelles. 160.000 femmes enceintes/allaitantes et 800.000 enfants de 0 à 59 mois en seront les bénéficiaires chaque année. L’apport financier propre de l’UNICEF à ce projet est de 940,000 euros.

En conformité avec le premier Objectif du millénaire pour le Développement (OMD), ce projet contribue à la stratégie de réduction de la pauvreté au Congo, particulièrement des plus vulnérables. Il est inscrit dans le Plan cadre des Nations Unies pour l’aide au développement 2009-2013 et dans le programme thématique Sécurité Alimentaire de la Commission Européenne 2007-2013.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Jean-Marie Samuel Ouenabio, UNICEF + 242 551 2687  jmsouenabio@unicef.org
Gonçalo, Leitao -  Commission Européenne + 242 521 7400/01/02 goncalo.leitao@ec.europa.eu
Jean Claude Kinga + 242 661 2429 JeanClaude.Kinga@fao.org
Angele.Ayenoue, + 242 654 5409 Angele.Ayenoue@wfp.org,

 

 
Search:

 Email this article

unite for children