Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Signature des plans cadres des Programmes de pays au Bénin: les Nations Unies rappellent leur engagement pour lutter contre la pauvreté

Cotonou, le 30 janvier  2009 -  Trois agences du Système des Nations Unies ont signé avec le Gouvernement béninois, représenté par M. Irénée Koupaki, Ministre d’Etat chargé de la Prospective, du Développement et de l’Evaluation de l’Action Publique, les plans cadres des Programmes de pays pour la période 2009-2013.

La cérémonie a réuni les chefs d’agences du PNUD, de l’UNFPA et de l’UNICEF, le Coordonnateur de l’ONUSIDA et les cadres nationaux en charge de la coordination du développement. Le Dr Souleymane Diallo, Représentant de l’UNICEF en sa qualité de Coordonnateur par intérim du Système des Nations Unies a, dans son allocution, situé le contexte dans lequel cette cérémonie s’inscrit. Bien que des progrès remarquables aient été réalisés sur le plan macro-économique et que plusieurs indicateurs de développement se soient améliorés au cours de la dernière décennie, on observe une pauvreté persistante. Celle-ci est passée de 28% en 2002 à 37% en 2006 et affecte particulièrement les populations en milieu rural.

Dr Diallo a également relevé l’approche ambitieuse de planification et de mise en œuvre conjointe intitulée « Unis dans l’action », qui se veut la concrétisation des réformes entreprises depuis 1997 par le Système des Nations Unies (SNU) et des synergies indispensables qu’il faut déployer en faveur du développement, en se basant sur les avantages comparatifs des diverses agences.

Après la signature du Plan Cadre d’Assistance au Développement du Bénin en mai 2008,  celle des plans cadres des programmes de pays « concrétise la volonté de développer une approche commune et coordonnée contenue dans l’unité dans l’action. Elle traduit également le souci de rationaliser et de mettre en commun des ressources humaines, techniques et financières du Système des Nations Unies pour les cinq prochaines années. Le corrollaire de cette approche sera un impact et une efficacité accrue au service du développement, ce qui implique plus de dialogue et de suivi, sous le leadership continu du Gouvernement » a souligné le Dr Souleymane Diallo.

De manière spécifique et conformément à leur mandat, les trois agences ont des objectifs précis pour la période 2009-2013. L’UNFPA appuiera les efforts du Gouvernement pour une meilleure adéquation entre croissance économique et croissance démographique, et pour une réduction de la pauvreté et une amélioration de la qualité de vie des populations. L’UNICEF visera au développement d’un monde digne des enfants, à travers la réduction de la mortalité infantile, l’amélioration des taux de scolarisation des enfants et particulièrement des filles et la mise en place d’un environnement plus protecteur pour les enfants. Le PNUD quant à lui, contribuera à la réduction de la pauvreté et au développement durable ainsi qu’à la promotion de la bonne gouvernance et du développement participatif, tout en considérant que la prise en compte des droits humains, du genre, du VIH/Sida et les préoccupations sur l’environnement sont des approches transversales.

Dans son mot de remerciements, M. Irénée Koupaki a exprimé sa gratitude au nom du Gouvernement, tout en rappelant que pour atteindre ses objectifs de développement, le Bénin s’est doté d’objectifs stratégiques et d’une vision à long terme dans laquelle s’inscrivent de manière cohérente, les programmes de développement.

Il a évoqué le rôle déterminant du PNUD, de l’UNFPA et de l’UNICEF dans les domaines du développement, de la démographie et des ressources humaines y compris l’enfance, trois composantes du progrès social et économique du Bénin. Le Ministre d’Etat a assuré le SNU de la disponibilité du Gouvernement béninois au cours des prochaines années, afin de réaliser de façon effective les différents plans d’action.

Le montant consolidé des CPAP des trois agences s’élève à 130 816 000 de  dollars américains dont 50 516 000 pour le PNUD, 60 000 000 pour l’UNICEF et 20 300 000 pour l’UNFPA.  Cette enveloppe permettra de contribuer efficacement à la réduction de la pauvreté au Bénin.

Pour de plus amples informations,  merci de bien vouloir contacter :
Marie Louise Benga, Chargée de la Communication à la Coordination du SNU au Bénin : marielouise.benga@undp.org
Franquèle Zossoungbo, Chrgée de Communication, UNFPA, zossoungbo@unfpa.org       
Gisèle Langue Menye, Spécialiste en Communication UNICEF Bénin, glangue@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children