Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Humanitarian Action report 2009 | Rapport sur l'action humanitaire 2009

UNICEF/HQ2008-1186
© UNICEF/HQ2008-1186
A camp for the displaced in the eastern Democratic Republic of the Congo, the largest ongoing humanitarian operation in the region.

Dakar, 27 January 2009 - 10 countries of the West and Central Africa region are seeking funds for a total amount of $241,600,970 to respond to medium- and large-scale emergencies in the region. This is part of UNICEF’s global appeal over $1 billion to assist children and women in 36 countries.

“These funds will ensure timely and appropriate responses to rapid onset and protracted emergencies affecting children and women in the region” said Tanya Chapuisat, Chief of Emergencies for UNICEF West and Central Africa Region. “As a result, the needs of  vulnerable population will be met and the lives of many will be saved”.

Critical issues for children and women in West and Central Africa
In addition to volatile political and socio-economic situations in Central African Republic, Chad, Cote d’Ivoire, Democratic Republic of the Congo, Guinea and Guinea-Bissau, the region continues to confront malnutrition in the Sahel countries (Mauritania, Niger) and recurrent emergencies, such as cholera, meningitis and floods. In countries moving out of a crisis, such as Côte d’Ivoire and Liberia, the reintegration of demobilized children remains fragile.

A majority of the countries included in the Humanitarian Action Report have been badly affected by the high food prices, which have aggravated the nutritional status of vulnerable children and women. As in previous years, under-nutrition and lack of food security continued to be primary concerns. In 2008 an estimated 6.6 million children under five suffer from acute malnutrition (wasting) in West and Central Africa 1.6 million in DRC and 1.3 million in the countries of the Sahel.

Central African Republic $12,481,330
Chad $34,623,980
Congo, Republic of the $2,634,120
Côte d’Ivoire $7,752,637
Democratic Republic of the Congo $115,500,000
Guinea $6,003,881
Guinea-Bissau $2,082,000
Liberia $13,095,000
Mauritania $3,200,000
Niger $14,069,148
West and Central Africa (Sector needs) $30,158,874

For more information, please visit www.unicef.org/har09 or contact 
Brigitte Helali UNICEF Regional Office for West and Central Africa, 
Tel. + 221 77 502 73 89 Email bhelali@unicef.org

UNICEF/HQ2008-1138
© UNICEF/HQ2008-1138
Les conflicts représentent 30 pour cent des urgences. En République démocratique du Congo, 1 200 personnes meurent chaque jour de causes liées au conflit. [Un enfant de la guerre dans l'Est de la RDC.]

Dakar, 27 janvier 2009 Dix pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre lancent un appel de fonds pour un montant total de $241 600 970 pour répondre à des situations d’urgence à moyenne ou grande échelle. Cet appel de fonds fait partie intégrante de l’appel de fonds mondial d’un montant d’un milliard pour apporter de l’aide humanitaire aux enfants et aux femmes de 36 pays.

“Ces financements vont permettre de répondre à temps et de manière adéquate aux urgences nouvelles et prolongées qui touchent les enfants et les femmes dans la région” a déclaré Tanya Chapuisat, Chef des urgences pour UNICEF en Afrique de l’Ouest et du Centre. “Grâce à ces fonds, nous pourrons répondre aux besoins des populations vulnérables et beaucoup de vies seront sauvées”.

Enjeux pour les enfants et les femmes en Afrique de l’Ouest et du Centre
La Côte d’Ivoire, la Guinée, la Guinée-Bissau, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo et le Tchad continuent à connaître des situations  politiques et socio-économiques volatiles, alors que la malnutrition hante toujours les pays du Sahel et que les situations d’urgence − épidémies de choléra et de méningite, inondations − se succèdent dans la région. Dans les pays sortant de crise, comme la Côte d’Ivoire ou le Libéria, la réintégration des enfants démobilisés

Les effets du prix élevé des produits alimentaires à travers la région pourraient aggraver encore les risques pour des pays en situation déjà précaire et pour les groupes vulnérables.

La majeure partie des pays inclus dans le Rapport sur l’action humanitaire 2009 ont été sévèrement touches par le prix élevé des produits alimentaires, ce qui a aggravé le statut nutritionnel des enfants et des femmes vulnérables. Comme les années précédentes, la malnutrition et l’insécurité alimentaire sont des préoccupations de premier rang. On estime que 6,6 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë en Afrique de l’Ouest et du Centre, dont 1,6 million en République démocratique du Congo et 1,3 million dans les pays du Sahel.

Congo, République du $2 634 120
Côte d’Ivoire $7 752 637
Guinée $6 003 881
Guinée-Bissau $2 082 000
Libéria $13 095 000
Mauritanie $3 200 000
Niger $14 069 148
République centrafricaine $12 481 330
République démocratique du Congo $115 500 000
Tchad $34 623 980
Afrique de l’Ouest et du Centre (besoins par secteurs) $30 158 874

Pour plus d’informations, visitez http://www.unicef.org/french/har09 ou contactez:
Brigitte Helali UNICEF Regional Office for West and Central Africa,
Tel. + 221 77 502 73 89, Email bhelali@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children