Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

The Central African Republic starts national anti-measles campaign targeting 745,000 children. / La République centrafricaine lance une vaste campagne nationale de vaccination contre la rougeole.

Bangui, Central African Republic, 17 December 2008 – Nearly 800,000 children under five are to be immunized in a fresh campaign launched by the Government of the Central African Republic (CAR) in the northwest of the conflict-affected country. It features free measles immunization, soap and Long-Lasting/Insecticide-Treated Nets.

This campaign, the first of its kind in this conflict-affected country, is part of a commitment by UNICEF and the World Health Organization (WHO) to eliminate measles by the end of 2010. The campaign was endorsed by the country’s Ministry of Public Health.

About 667,017 children aged between six and 59 months will be immunized against measles. About 744,000 children under-5 are also being given LL/ITNs and soap. Vaccinations are being carried out at 885 fixed and temporary sites throughout the country.

"Children represent the great richness and future of our country and our children have a right to health”, said Faustin Ntelnoumbi, Minister of Health, Population and AIDS. “We call on all Central Africans to take their children to get vaccinated and to collect mosquito nets and soap so that you can protect your children from diseases."
 
The formal launch of the campaign was held at the main hospital in Bossangoa town, in northwestern CAR, and was attended by about 200 people, including local health officials, government leaders, NGOs, WHO and UNICEF. As mothers and children lined up to see health workers a group playing songs about recovering from diseases tried to warm up the crowd.

Ruth Mwero, a 30 years-old mother who took two of her children to be vaccinated said it was good to combine the vaccinations with the mosquito nets and soap give-aways because "when you're talking about the health of your children you have to look at every aspect (that could make them sick), not just one thing."

In the run-up to the campaign, UNICEF undertook a vigorous national media-awareness programme which aimed at highlighting the importance of vaccinations, malaria prevention and basic hygiene. This campaign was assisted by various civil society groups and non-governmental organizations across the country.

One component of this information campaign featured public health messages sent as text messages through mobile phones. In Bangui, trucks carrying musicians and health workers toured the city to alert residents about the campaign.

"This is an important initiative for saving the lives of children in the Central African Republic”, said Mahimbo Mdoe, UNICEF CAR Representative. “This national initiative shows that UNICEF, other UN agencies and the government are able to work together to create large-scale projects on issues that continue to negatively affect this country.”

The African region has been the largest decline globally in measles deaths, accounting for about 63% of the reduction in deaths worldwide over the eight-year period. In 2007, measles outbreaks occurred in a number of countries due to gaps in immunization coverage, reinforcing the need to continue immunization support.

The world's success in reaching the goal of eradicating measles by 2010 depends on several factors: ensuring that all children receive two doses of measles vaccine (including one dose by their first birthday), strengthening disease surveillance systems, and providing effective treatment for measles.

For more information, please contact:
Anne Boher, UNICEF CAR: Tel + 236 75 58 96 01, aboher@unicef.org
Martin Dawes, UNICEF Regional Office for West and Central Africa: Tel +221 77 569 19 26, mdawes@unicef.org

La République centrafricaine lance une vaste campagne nationale de vaccination contre la rougeole

Bangui, République centrafricaine, 17 décembre 2008 – Près de 800 000 enfants de moins de cinq ans vont être immunisés contre la rougeole en République centrafricaine (RCA) dans le cadre d’une nouvelle campagne de vaccination lancée par le gouvernement sur l’ensemble de ce pays affecte par la violence et les crises régionales.

Chaque enfant vaccine recevra gratuitement une moustiquaire imprégnée d’insecticide de longue durée (II/LD) et un savon, des produits destines a prévenir les principales causes de mortalité infantile en RCA. 

Cette campagne, la première de ce type en RCA, s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris par le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en faveur de l’élimination de la rougeole d’ici à la fin de l’an 2010. La campagne a été approuvée par le ministère centrafricain de la Santé publique.

Entre le 17 et le 22 décembre, quelque 667 017 enfants âgés de six à 59 mois seront immunisés contre la rougeole. Environ 744 000 enfants de moins de cinq ans recevront des moustiquaires II/LD et du savon. Les vaccinations sont pratiquées à 885 sites fixes et temporaires, ouverts aux quatre coins du pays.

« Les enfants sont la grande richesse et l’avenir de notre pays, ils ont le droit à la santé », a déclaré Faustin Ntelnoumbi, ministre de la Santé, de la Population et du Sida. « Nous appelons tous les Centrafricains à emmener leurs enfants se faire vacciner et utiliser leurs moustiquaires et leur savon, afin de les protéger des maladies ».
 
Le lancement officiel de la campagne a eu lieu à l’hôpital principal de la ville de Bossangoa, dans le nord-ouest de la RCA, en présence d’environ 200 personnes, et notamment des représentants des autorités sanitaires locales, des dirigeants du gouvernement, des ONG, ainsi que les responsables de l’OMS et de l’Unicef. Tandis que les mères et leurs enfants faisaient la queue, un groupe chauffait la foule en interprétant des chansons sur le thème de la santé.

Ruth Mwero, une mère de 30 ans, qui avait emmené deux de ses enfants se faire vacciner, a estimé judicieux de conjuguer les vaccinations à la distribution des moustiquaires et du savon. « Quand il s’agit de la santé de vos enfants, a-t-elle déclaré, vous devez envisager tous les facteurs [susceptibles de les rendre malades], pas seulement l’un d’entre eux ».

À l’approche de la campagne, l’UNICEF a mené un programme énergique de sensibilisation médias à l’échelle nationale, pour souligner l’importance des vaccinations, de la prévention du paludisme et de l’hygiène de base. Cette campagne était soutenue par divers groupes de la société civile et organisations non-gouvernementales à travers le pays.

Dans le cadre de cette campagne d’information, des messages de santé publique ont notamment été envoyés par SMS sur les téléphones portables des particuliers. Des musiciens et des travailleurs de la santé ont également parcouru Bangui à bord de camions pour aviser les habitants du lancement de la campagne.

« Il s’agit là d’une initiative importante, destinée à sauver la vie des enfants vivant en République centrafricaine », a déclaré Mahimbo Mdoe, représentant de l’Unicef en RCA. « Cette initiative nationale montre que l’Unicef, certaines agences des Nations Unies et le gouvernement sont capables de travailler ensemble, pour mettre en œuvre des projets à grande échelle destines a améliorer la situation sanitaire des populations de ce pays ».

L’Afrique a enregistré la plus importante diminution du nombre de cas de décès liés à la rougeole, puisqu’elle représente environ 63 pour cent de la réduction mondiale du nombre de décès, observée sur une période de huit ans. En 2007, des épidémies de rougeole se sont néanmoins déclarées dans un certain nombre de pays en raison d’une couverture vaccinale insuffisante. C’est pourquoi il est d’autant plus nécessaire de continuer à soutenir les efforts d’immunisation.

Pour que le monde atteigne l’objectif d’éradiquer la rougeole d’ici à 2010, plusieurs conditions devront être remplies : assurer que tous les enfants reçoivent deux doses de vaccin contre la rougeole (dont une avant leur premier anniversaire), renforcer les systèmes de surveillance des maladies, et prodiguer des traitements efficaces contre la rougeole.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Anne Boher, UNICEF RCA : Tel + 236 75 58 96 01, aboher@unicef.org
Martin Dawes, Bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale : Tel +221 77 569 19 26, mdawes@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children