Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Gabon: UNICEF aide à renforcer le plateau technique pour le dépistage précoce du VIH chez les enfants

Libreville, 10 décembre 2008 – Au lendemain de la célébration de la Journée Mondiale de lutte contre le VIH SIDA au Gabon, célébrée sous le thème national ‘Le dépistage pour connaître son statut sérologique, se protéger et protéger les autres’, l’UNICEF a procédé vendredi, 05 décembre, à la remise officielle d’un important lot de matériels et équipements techniques pour le Laboratoire de Bactériologie et de Virologie de la Faculté de Médecine de Libreville laboratoire de référence national en matière de VIH.

Ce don, complété par un important lot de médicaments contre les maladies opportunistes chez les enfants, remis en présence du Secrétaire Général du Ministère de la Santé, Mr Jean-Baptiste Ndong Nguéma, et des autorités universitaires de la faculté de Médecine de Libreville, vient renforcer le dispositif technique permettant le dépistage précoce de l’infection à VIH chez les nouveaux nés, nés de mères séropositives, offrant une chance considérablement accrue de survie au jeune enfant infecté par le VIH.

Il y a trois ans, en décembre 2005, le pays avec l’appui de l’UNICEF et l’ONUSIDA, lançait la campagne mondiale sous le thème «Unissons nous pour les enfants- Unissons nous contre le SIDA », visant à lever le voile sur la face cachée du SIDA que sont les enfants, à travers le lancement d’un programme dit des 4 P : P1- Prévention Primaire; P2- Prévention-de-la-Transmission de la Mère vers l’Enfant (PTME); P3- Provision de Traitement Pédiatrique; P4- Protection des Orphelins et autres enfants affectés par le SIDA. 

Le Gouvernement gabonais avait, à l’occasion du lancement de cette campagne, démontré sa volonté de faire face à l’ampleur du défi à relever, dans un contexte où la prévalence du VIH est l’une des plus élevées en Afrique Centrale, plaçant le Gabon en 2ème position après la République Centrafricaine avec un taux de prévalence à 5.9% en 2007 pour la tranche d’âge entre 15 et 49 ans. Parmi les jeunes (15-24 ans) la prévalence est à 3.6%, avec un taux 3 fois plus élevé chez les filles (5.4% contre 1.8% chez les garçons). La même année, le Rapport UNGASS estimait à 4.000, le nombre d’enfants de moins de 15 ans infectés par le VIH. Jusqu’à ce jour, 35% des enfants séropositifs décèdent avant leur 1er anniversaire et 52% avant leur 2ème année de vie, pour beaucoup d’entre eux, l’infection n’étant pas détectée pour non accès aux techniques de dépistage précoce.

Cette situation préoccupante du SIDA chez les enfants a amené l’UNICEF et les autres partenaires y compris l’ONUSIDA, l’OMS, le PNUD, le Fonds Mondial, le FAO, la Coopération française et l’Union Européenne, dans le cadre de l’accélération des OMD 4 et 6, à renforcer leurs appuis au Gouvernement Gabonais dans le domaine de la survie de l’enfant et de la lutte contre le SIDA.

ll faut noter cependant, que le Gabon a adopté au cours de ces dernières années, des documents de stratégie clés en matière de politiques, normes, et standards qui consolident la pré-condition de prestations de services de meilleure qualité et agissent comme des outils de plaidoyer stratégique pour une budgétisation sociale plus conséquente par l’Etat. Il s’agit notamment du Plan Stratégique de Lutte contre le VIH incluant les 4P et dont les stratégiques s’articulent autour de la prévention de la transmission du VIH, la prise en charge globale des PVVIH et des OEV, la surveillance épidémiologique et la recherche opérationnelle, la coordination, le suivi/évaluation et la mobilisation des ressources.

De ce plan stratégique découlent la Politique et Standards Nationaux en matière de PTME et la Politique Nationale de prise en charge du SIDA pédiatrique.
En remettant ce don, le Représentant adjoint de l’UNICEF, Dr Speciose Hakizimana a souligné que la disponibilité d’un tel équipement, qui complète le plateau mis en place par le Gouvernement gabonais, marque un pas important dans ce cadre, puisque qu’il va contribuer à sauver des milliers de d’enfants nés séropositifs. « Le dépistage du VIH dès la 6ème semaine après la naissance, et l’adaptation d’un traitement anti rétroviral pédiatrique dans les premiers mois de la vie de l’enfant, amélioreraient le confort tout en réduisant la mortalité liée au SIDA » devait préciser Dr Hakizimana.

D’un coût d’environ 30 millions de F CFA, le plateau technique remis au Laboratoire de référence national, permettra de tester des échantillons en provenance de toutes les localités du pays, grâce à une technique de prélèvement de sang sur papier buvard ; ceci représente une avancée importante dans le passage à l’échelle nationale de la prise en charge pédiatrique du nouveau né infecté par le VIH.

Le gouvernement gabonais, qui s’est vivement félicité de son impact sur la survie des enfants séropositifs, a assuré que la gratuité des tests de dépistage et du traitement pédiatrique du VIH sera rigoureusement observée.

Les dispositions déjà prises par le gouvernement en matière de dépistage et d’accès gratuit aux ARV pour les femmes enceintes et les bébés séropositifs, constituent des acquis favorables à la prise en compte progressive et effective du droit inhérent à la santé, conformément aux engagements pris par le Gabon.

Ce progrès est l’aboutissement des efforts combinés du Gouvernement Gabonais, appuyé par l’UNICEF et les autres partenaires au développement, et a été concrétisé grâce à l’appui financier des Gouvernements d’Andorre, de Liechtenstein, de Monaco et de San Marino, donateurs de l’UNICEF dans le cadre de la campagne mondiale « Unissons-nous pour les enfants contre le SIDA ».

Pour de plus d'informations, merci de contacter :
Helene AYIKA, Spécialiste de la Communication
Email : hayika@unicef.org - tel : +241 44 38 62/3
Aminata Touré, Chargée de Communication 
Email : amtoure@unicef.org - tel : +241 44 38 62/3

 

 
Search:

 Email this article

unite for children