Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Children and Aids / Enfants et Sida

The Third Stocktaking Report on Children and AIDS, released on World Aids Day 2008, shows some promising trends in meeting the needs of women and children living with HIV, particularly across Africa. With a nod to strong political commitment and leadership, strong funding commitments, enabling policies and the adoption of innovations in service delivery, the strongest results show up in the prevention of mother-to-child-transmission of HIV.

Children are the missing face of Aids
Sub-Saharan Africa (SSA), where about 70% of the total number of people living with HIV (UNAIDS 2007) live, is the most affected region by the HIV epidemics. Close to 85% of all pregnant women living with HIV (UNAIDS 2007) live in SSA.

The 24 countries of West and Central Africa is the second hardest hit by the AIDS epidemic,with one third of the global burden of HIV/AIDS. There is a disparity in prevalence from one country to another, ranging from 6.3% in Central African Republic to less than 1% in Mauritania and Niger.

The region has the world’s lowest social and human development indicators, other factors that could fuel the epidemics include the predominance of armed conflict and post-conflict situations, gender based sexual violence, persistence of population migration increasing number of child trafficking and child prostitution, rapid urbanization, high youth unemployment rates, environmental degradation and extreme poverty.

A rapid feminization of the epidemic is observed in WCAR.  Young women aged 15-24 years have three times the HIV prevalence rates of young men in the same age group, respectively 7% and 2.3% in 2007. One quarter of the world’s women living with AIDS is from West and Central Africa.

Consequently, children pay the tribute of the epidemics. An estimated 650,000 children (0-14 years old) are infected in West and Central Africa, nearly 1/4 of the world’s children 0-14 years old living with HIV.

More than 20 million children have been orphaned, among whom 3 million representing one fourth of the total of number of orphans who have lost one or both parents due to AIDS. National proportions of children who become orphaned due to AIDS range from 39% in Central African Republic, 33% in Cote-d’Ivoire to 4% in Niger. 

P1: Preventing mother-to-child transmission (PMTCT)
There is a progressive increase in the coverage of PMTCT services in the region. The uptake of antiretroviral prophylaxis for PMTCT increased from 2% in 2004 to 11 % regionaly in 2007. Several countries developed PMTCT scale-up plans. A review of national PMTCT guidelines in order to introduce more efficacious antiretoviral (ARV) prophylactic regimens for women who are not eligible for antiretroviral therapy has been conducted in 11 countries. 

Individual countries made significant progress in 2007 namely Benin: 40%, Gambia 26%; Cameroun: 22%, Sierra Leone, Gabon and Ghana: 21%.

A small but increasing number of women are getting screened for diagnosis and treatment. This Third Stocktaking Report since the Unite for Children,Unite against AIDS initiative was launched in 2005,examines data on progress, emerging evidence, and current knowledge and practice for children as they relate to four programme areas known as the ‘Four Ps’: preventing mother-to-child transmission of HIV, providing paediatric HIV care and treatment, preventing infection among adolescents and young people, and protecting and supporting children affected by HIV and AIDS.

P2: Providing paediatric treatment and care
A sensible progress is observed in the region on pediatric AIDS treatment, especially in Burkina Faso, Benin and Cameroun. The number of HIV infected children under age 15 who received anti-retroviral treatment increased in the region from 4,000 in 2005, 11,000 in 2006 to 26,000 in 2007.

Cotrimoxazole preventive therapy coverage is still very low in the region. UNITAID project is operational in 3 countries: Cote d’Ivoire, Cameroun and Burkina-Faso where significant improvements are foreseen in the strengthening of the health system. Two additional countries, Nigeria and Central Africa Republic will be initiating their planning process.

Despite progress, countries contributing to the largest share of pediatric infections are currently lagging behind (Nigeria: 7%, DRC: 9%, Côte d’Ivoire: 12%, Chad: 1%)

P3: Preventing infection among adolescents and young people
By the end of 2007, 16 out of 24 countries in the region are implementing programs addressing risk factors. UNICEF works with young people throughout the region to develop appropriate educational materials, establish anti-AIDS youth clubs and train AIDS peer educators. By the end of 2007, life skills-based education has been incorporated into the national curricula of 16 countries in West and Central Africa.

UNICEF’s role has been especially important for out-of-school children and adolescents and for finding ways to reach them, such as putting up information booths in marketplaces and identifying key places to share information in the community.  Strategies on risk mapping and targeting the most at risk and vulnerable adolescents are under development in Cameroun, Congo, the Democratic republic of the Congo and the Central African Republic.

As a result, comprehensive knowledge on HIV prevention among young people 15-24 years old has increased, reaching 21% Nigeria, 34% in Cameroun, 44% in Ghana, 57% in Togo and 67% in Senegal.

UNICEF also works to strengthen the capacity of health services to provide treatment for sexually transmitted disease, HIV counseling and testing and the management of sexual abuse, including rape of women and girls.

UNICEF endeavors to ensure that conflict, fragile and post-conflict countries include HIV/AIDS and gender violence programs in their response plan.

P4: Protecting and Supporting Children Affected by AIDS
Children affected by AIDS programming continues to be chronically under-funded and lagging behind countries' competing priorities. Limited efforts to promote more context-specific orphans and vulerable children (OVC) programming for the region did not allow countries to better and appropriately address the OVC vulnerability to HIV. UNICEF and other partners developped a regional strategic framework for OVC programming in low prevalence settings.

A number of countries such as the Democratic Republic of the Congo (DRC), Burkina-Faso, Sierra-Leone and Côte d’Ivoire are showing good national-level leadership among partners. For example in DRC, beneficiaries from the support programme were 30,331 in 2006 and are 51,533 in 2007, and 37% of identified children affected by AIDS have been integrated into primary school at no cost to their families. In Burkina Faso, 47,225 children affected by AIDS and their families benefited from a package of services including food, school supplies and health care. In addition, there is an increasing national leadership for children affected by AIDS.

Les enfants sont toujours la face cachée du VIH en  Afrique de l’Ouest et du Centre

L’Afrique subsaharienne est la région la plus affectée par la pandémie du SIDA : 70% des personnes vivant, au niveau mondial, avec le VIH et près de 85% des femmes enceintes séropositives se trouvent en Afrique Subsaharienne (ONUSIDA 2007) 

La région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (24 pays) totalise 1/3 de la pandémie mondiale du SIDA avec une disparité importante en termes de prévalence, celle-ci variant de 6.3% en République centrafricaine à moins de 1% en Mauritanie et au Niger.

Outre le fait que la région connait les indicateurs de développement sociaux et humains les plus bas au monde, d’autres facteurs influencent la recrudescence de la pandémie comme les conflits armés, les situations de post-conflit,  la violence sexuelle basée sur le genre, la persistance de la migration des populations et le nombre croissant des cas de trafic d'enfants et de prostitution des enfants. L’urbanisation rapide, le taux élevés du chômage des jeunes, la dégradation environnementale, la pauvreté extrême que connait la région aggravent encore la situation. 

On observe une rapide féminisation de l’épidémie : les  jeunes femmes de 15 ans à 24 ans sont trois fois plus touchées par le VIH que les jeunes hommes du même groupe d’âge, 7% et 2.3% respectvement en 2007. L’Afrique de l’Ouest et du Centre abrite un quart de femmes vivant avec le SIDA au niveau mondial.
En conséquence, les enfants paient un lourd tribut.

L'Afrique de l’Ouest et du Centre compte:

• 650,000 enfants de 0 à 14 ans infectés par le VIH soit près d’1/4 des enfants qui vivent avec le VIH dans le monde .

• Un quart (3 milions) des enfants orphelins du SIDA

• Les  proportions d’enfants devenus orphelins à cause du VIH varient d’un pays à l’autre  allant de 39% en République Centrafricaine,  33% en  Côte-d’Ivoire à  4% au Niger  Cette édition du Bilan de la situation, la troisième depuis le
lancement, en 2005, de la campagne Unissons-nous pour les
enfants, contre le SIDA, examine les données obtenues sur les
progrès accomplis, les éléments nouveaux et les connaissances
et pratiques actuelles qui concernent les enfants dans les quatre
domaines d’intervention appelés les "Quatre priorités" : prévenir
la transmission du VIH de la mère à l’enfant, procurer des soins
et un traitement pédiatrique du VIH, prévenir l’infection chez les
adolescents et les jeunes, et protéger et soutenir les enfants affectés
par le VIH et le SIDA.

UNICEF en action

P1: Prévention de la transmission (PTME)  du VIH de la mère a l’enfant
On observe une augmentation progressive de la couverture des services de PTME dans la région. Dans 11 pays, un examen des directives nationales de PTME a été conduit afin de proposer des régimes prophylactiques plus efficaces pour les femmes pour lesquelles la thérapie antirétrovirale n'est pas appropriée.

L'accès à la prophylaxie antirétrovirale dans le cadre de la PTME a augmenté de 2% en 2004 à  11 % en 2007.  Des pays ont accompli des progrès significatifs en 2007, le Benin  + 40%, la Gambie + 26%, le Cameroun + 22%, la Sierra Leone, le Gabon et le Ghana  + 21%.

P2: Procurer des soins et un traitement pédiatrique du VIH
On observe aussi un progrès en matière d'accès au traitement pédiatrique du VIH,  particulièrement au Burkina Faso, au Bénin et au Cameroun. Le nombre d’enfants de moins de 15 ans qui sont infectés par le VIH et qui ont reçu un traitement antirétroviral a augmenté de 4.000 en 2005 à  26.000 en 2007.

La couverture de la thérapie préventive au cotrimoxazole reste toujours très basse dans la région. Le projet de l’UNITAID est opérationnel dans 3 pays seulement, à savoir la Côte d’Ivoire, le Cameroun et le Burkina-Faso où des améliorations sont à prévoir en matière de renforcement du système de santé. Deux pays, le Nigéria et la République centrafricaine, doivent lancer leur processus de planification.

Par contre, des pays qui connaissent le plus grand nombre des infections pédiatriques sont actuellement en dessous a couverture moyenne maternelle de la région le Nigéria 7%, la Républiue démocratique du Congo (RDC) 9%, la Côte d’Ivoire 12%, et le Tchad 1% 

P3: Prévenir l'infection chez les adolescents et   jeunes et les
Fin 2007, 16 des 24 pays de la région ont mis en place des programmes de sensibilisation sur les facteurs du risque. L’UNICEF travaille avec des jeunes dans toute la région pour développer des matériaux éducatifs appropriés, pour établir des clubs de la jeunesse contre le SIDA et pour former des pairs éducateurs sur la prévention du VIH. En  2007, des programmes éducationnels ont été incorporés dans les plans nationaux de 16 pays de la région. 

Le rôle de l’UNICEF a été particulièrement important pour ce qui est de trouver les moyens d'atteindre les enfants et adolescents non scolarisés, notamment par le biais de la mise en place de cellules d’informations dans les marchés et l'dentification d'endroits stratégiques pour partager l’information dans la communauté.

Des stratégies d'identification des risques et de ciblage des adolescents les plus à risques et les plus vulnérables sont en cours de développement au Cameroun, au Congo, en République démocratique du Congo (RDC) et en  République centrafricaine. Cette stratégie a déjà porté ses fruits dans plusieurs pays de la région où  la bonne connaissance sur les moyens de prévention du VIH chez les jeunes de 15 à 24 ans a significativement augmenté ( Nigeria (21%), Cameroun (34%), Ghana (44%), Togo (57%) et Sénégal (67%).

L’UNICEF travaille aussi à renforcer la capacité des services de santé à fournir des traitements pour les maladies sexuellement transmissibles, des conseils et des tests de dépistages du VIH,  la gestion des violences et abus sexuels, y compris le viol des femmes et des filles.

L'UNICEF veille également à assurer la continuite des soins et du soutien aux personnes vivant avec le VIH ainsi que la prévention de la propagation du virus dans les pays fragiles, en conflit ou post-conflit.

P4: Protéger et s'occuper des enfants affectés par le SIDA
Les programmes de  protection des enfants affectés par le SIDA continuent d'être chroniquement sous financés. Cependant, l’UNICEF et ses partenaires ont soutenu le développement d’un cadre stratégique régional pour la prise en charge des orphelins et enfants vulnérables.

Un certain nombre de pays, tels que la République démocratique du Congo, le Burkina-Faso, la Sierra Leone et la Côte d’Ivoire ont développés des plans d’actions en faveur des enfants affectés par le VIH avec leurs partenaires. Par exemple, en DRC,  le nombre d'enfants  bénéficiaires d'un souten est passé de 30.331 enfants orphelins en 2006 à 51.533 en 2007 et 37% des enfants affectés par le SIDA ont été intégrés à l'école primaire sans aucun coût pour les familles.

Au Burkina Faso, 47.225 enfants affectés par le SIDA et leurs familles ont bénéficié d’une aide comprenant de la nourriture, de la fourniture du matériel scolaire et des services de santé.

 

 

 

 

Children and Aids / Enfants et Sida

Third Stocktaking Report
full report [PDF 2MB]
summary [PDF 2.3MB]

Troisième bilan de la situation
résumé [PDF 2,3MB]


Search:

 Email this article

unite for children