Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Global Handwashing Day / Journée mondiale du lavage des mains - 15 Oct. 2008

Thousands of Children across West and Central Africa Unite to Encourage Handwashing with Soap on the First-Ever Global Handwashing Day (15 October 08)

DAKAR, 13 October 2008 - From Mauritania to Chad, Niger to Sierra Leone, Côte d’Ivoire to Congo and the Democratic Republic of Congo*, playgrounds and classrooms, local communities and city centers will be buzzing on Global Handwashing Day (15 October 2008) with high profile awareness-raising and educational activity to accelerate handwashing behavior change on a scale never seen before.

Diarrhea kills almost 2 million children every year worldwide, and about 500,000 of these deaths occur in West and Central Africa, making it the third leading killer of children in the region. A simple hygiene habit – washing hands with soap – could halve this figure.

Diarrhea is both preventable and treatable, yet families in developing countries continue to pay the price of this disease in lost lives, missed school days, reduced resistance to infections, impaired growth, malnutrition and poverty.

The inaugural Global Handwashing Day puts this often overlooked hygiene challenge at the forefront of the international agenda while keeping children at the heart of each country’s national and local initiatives.

When coupled with educational initiatives, handwashing with soap is one of the world’s most cost-effective preventive health interventions and has been proven to reduce the risk of not only diarrhea, but also some of its more severe manifestations, such as cholera and dysentery, by 48-59 percent.  Regular handwashing with soap has also recently been shown to reduce pneumonia infections by 25%.

On Global Handwashing Day, children, school teachers and parents will join celebrities, government officials, NGO ambassadors and members of the private sector to call for proper hygiene practices across the world and raise awareness that handwashing with soap is a powerful public health intervention.

In Niger, UNICEF, the Government and UNILEVER team up to launch an educational campaign on handwashing with soap to target more than 89,000 school children over the course of the school year.

In Côte d’Ivoire, UNICEF, the Government and the telecom sector corporate foundation MTN join forces to organize events in 100 schools in the cities of Abidjan, Bouake and Man and bring together 30,000 children to demonstrate the good handwashing practice.

Stepping up investment in handwashing will make a significant contribution to meeting the Millennium Development Goal of reducing deaths among children the age of five by two-thirds by 2015 (MDG 4). In West and Central Africa, two children out of ten die before they reach their fifth birthday.

“Making handwashing with soap an entrenched habit for children and caregivers could save more lives than any single vaccine or medical intervention” said Esther Guluma, UNICEF Regional Director for West and Central Africa. “The power of public-private partnerships can deliver outstanding results for children”.

*Activities are planned in Côte d’Ivoire, Congo, Democratic Republic of Congo, Gambia, Ghana, Guinea, Liberia, Niger, Mali, Mauritania, Senegal, Sierra Leone and Chad.


About the Public-Private Partnership for Handwashing
The coalition behind the Global Handwashing Day is an alliance of public and private partners who together form the Public-Private Partnership for Handwashing (www.globalhandwashing.org), an international initiative to promote handwashing with soap to reduce diarrhea in developing countries and implement large-scale handwashing interventions by combining the expertise and resources of the soap industry with the facilities and resources of governments.

About Global Handwashing Day
Global Handwashing Day spotlights this important issue in the year that the UN General Assembly has designated the International Year of Sanitation (IYS) to promote improved hygiene practices and draw attention to the world’s enormous sanitation challenge. Handwashing plays an important part in the efforts to reach the Millennium Development Goals relating to health improvements, education and the reduction of poverty and child mortality, as well as access to and effective use of water supply and sanitation services agreed to by UN member countries at the World Summit on Sustainable Development in Johannesburg in September 2002.

For more information, please visit www.unicef.org/wcaro or contact:
Brigitte Helali, Communication Specialist
UNICEF Regional Office for West and Central Africa
Tel: +221 77 502 7389, bhelali@unicef.org

***

Des milliers d’enfants à travers l’Afrique de l’Ouest et du Centre s’unissent pour promouvoir le lavage des mains au savon à l’occasion de la première édition de la Journée mondiale du lavage des mains (15 octobre 2008)

DAKAR, 13 octobre 2008 – De la Mauritanie au Tchad, du Niger à la Sierra Leone, de la Côte d’Ivoire au Congo et à la République démocratique du Congo*, les cours de récréation et les salles de classe des communautés rurales et des centres urbains créent l’événement à l’occasion de la Journée mondiale du lavage des mains (15 octobre 2008) en organisant des activités éducatives et de promotion du changement de comportement en faveur du lavage des mains au savon dans toute la région.

La diarrhée tue environ 2 millions d’enfants chaque année dans le monde, dont 500 000 en Afrique de l’Ouest et du Centre où cette maladie est la troisième cause de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans.  Une pratique d’hygiène simple – le lavage des mains au savon – pourrait diviser par deux le nombre de décès dû à la diarrhée.

La diarrhée est une maladie que l’on peut prévenir et traiter efficacement, néanmoins les familles des pays en développement continuent de payer un lourd tribut en termes de vies perdues, de journées d’écoles manquées, de résistance amoindrie aux infections, de croissance réduite, de malnutrition et de pauvreté.

L’édition inaugurale de la Journée mondiale du lavage des mains place cette question trop souvent négligée en haut de l’agenda international tout en mettant les enfants au cœur des initiatives nationales et locales.

Combinées à des activités éducatives, le lavage des mains au savon est une des interventions sanitaires préventives les plus rentables et les recherches montrent que cette pratique réduit le risque de diarrhée et de ses formes aiguës comme la dysenterie et le choléra, de 48 à 59 pour cent.  Il a également était démontré que le lavage des mains au savon réduit les risques de pneumonie, deuxième cause de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans, de 25%.

A l’occasion de la Journée mondiale du lavage des mains, les enfants, les enseignants et les parents se joignent à des artistes, des sportifs et des représentants des gouvernements, de la société civile et du secteur privé pour lancer un appel à l’adoption de pratiques d’hygiène adéquate et faire connaître le potentiel du lavage des mains au savon comme intervention sanitaire capable de sauver des millions de vie.

Au Niger, UNICEF, le Gouvernement et UNILEVER joignent leurs forces pour lancer une campagne éducative sur le lavage des mains ciblant plus de 89 000 enfants tout au long de l’année scolaire.

En Côte d’Ivoire, UNICEF, le Gouvernement et la fondation d’entreprise de télécommunication MTN s’allient pour organiser des événements dans 100 écoles dans les villes d’Abidjan, Bouake et Man et réunir 30 000 enfants autour de démonstrations de lavage des mains au savon.


Investir dans le lavage des mains contribuera significativement à la réalisation de l’Objectif du Millénaire pour le développement visant à réduire de deux tiers les décès d’enfants de moins de cinq ans dans le monde (OMD 4). Actuellement, en Afrique de l’Ouest et du Centre, 2 enfants sur dix meurent avant l’âge de cinq ans de maladies que l’on sait prévenir ou traiter efficacement.

“Faire du lavage des mains au savon une habitude solidement ancrée chez les enfants et les personnes leur donnant des soins pourrait sauver davantage de vies que n’importe quel vaccin ou intervention médicale” a déclaré Esther Guluma, Directrice régionale d’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. “Les partenariats public-privé ont le potentiel de produire des résultats exceptionnels pour les enfants”.

*Des activités sont prévues dans les pays suivants: Côte d’Ivoire, Congo, Gambie, Ghana, Guinée, Libéria, Niger, Mali, Mauritanie, République démocratique du Congo, Sénégal, Sierra Leone, et Tchad.

A propos du Partenariat public-privé pour le lavage des mains
La coalition derrière la Journée mondiale du lavage des mains est une alliance entre des partenaires publics et privés formant ensemble le Partenariat public-privé pour le lavage des mains (http://www.globalhandwashing.org/).  Ce partenariat constitue une initiative internationale visant à promouvoir le lavage des mains au savon pour réduire l’incidence de la diarrhée dans les pays en développement et mettre en place des interventions à grande échelle de promotion du lavage des mains en combinant l’expertise et les moyens de l’industrie du savon et les ressources des gouvernements.

A propos de la Journée mondiale du lavage des mains
La Journée mondiale du lavage des mains place cette importante question de santé publique sur le devant de la scène dans le cadre de l’Année internationale de l’assainissement décidée par l’Assemblée générale des Nations Unies pour promouvoir les pratiques d’hygiène adéquates et attirer l’attention de la communauté internationale sur le défi de l’assainissement.

Le lavage des mains a le potentiel de contribuer significativement à l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement relatifs à la santé, à l’éducation, à la réduction de la pauvreté et de la mortalité et à l’accès et à l’utilisation effective des infrastructures améliorées d’eau et d’assainissement, conformément aux engagements pris par les Etats lors du Sommet sur le développement durable de Johannesburg en septembre 2002.


Pour plus d’informations, consultez www.unicef.org/wcaro ou contacter:
Brigitte Helali, Communication Specialist
UNICEF Regional Office for West and Central Africa
Tel: +221 77 502 7389, bhelali@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children