Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Cameroun : des milliers de moustiquaires pour la prévention du paludisme chez les enfants de moins de 5 ans

Une famille reçoit sa moustiquaire
© UNICEF Cameroon
Une famille reçoit sa moustiquaire

Nanga-Eboko, 25 avril - Après avoir célébré la Journée Africaine de Lutte contre le Paludisme, pendant 7 ans, le Cameroun a commémoré ce jour, la toute première Journée Mondiale de Lutte contre le Paludisme. Instituée par une résolution de l’Assemblée Mondiale de la Santé en 2007 pour attirer l’attention de la communauté internationale tout entière sur lxa menace que constitue le paludisme dans le monde, cette journée a été placée sous le thème « Le paludisme, une maladie sans frontière » et le slogan « Tous unis pour combattre le paludisme ». Au cours de la cérémonie officielle de cet évènement inédit, le Ministre de la Santé Publique, M. André Mama Fouda, qui a fait le déplacement de Nanga-Eboko, 120 km de Yaoundé, a ersonnellement remis des moustiquaires a  distribué des moustiquaires imprégnées à des familles ayant des enfants de moins de 5 ans.

«…Le Cameroun met gratuitement des moustiquaires imprégnées à la disposition des populations les plus vulnérables que sont les enfants de moins de 5 ans » a-t-il déclaré. « Plus d’un million de moustiquaires ont déjà été distribuées depuis 2006 dans six des dix provinces du pays, et ce jour, nous procédons au lancement de la première phase de la campagne 2008 pour les provinces du Centre et du Nord-Ouest, la prochaine phase devant concerner les provinces du Littoral et de l’Ouest. » a-t-il ajouté.

Le paludisme demeure un problème important de santé publique au Cameroun. Il constitue la première cause de morbidité et de mortalité du pays. L’année dernière, le paludisme a été responsable de 45 % des consultations dans l’ensemble des formations hospitalières du pays, 54 % et 50 % des hospitalisations du fait de cette maladie ont été enregistrées respectivement parmi les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes. Il a été responsable de 32 % des décès dans les formations sanitaires du pays. Les pertes économiques imputables au paludisme sont estimées à 1,3 % du PIB du pays.

Au cours de cette commémoration, le représentant de l’OMS au Cameroun a indiqué que de nombreux pays de la région africaine ont fait d’énormes efforts dans la lutte contre le paludisme ; certains ont même pu l’éradiquer, d’autres restent encore à la traîne en raison de la pauvreté et de l’ignorance. L’UNICEF au Cameroun était représenté à la cérémonie par le Chef de la section Survie du Jeune l’enfant a.i, Dr Djumo Clément, qui a indiqué la disponibilité de 20.000 moustiquaires à imprégnation de longue durée et des comprimés d’insecticides (K. O. Tab 120) qui seront mis à la disposition des populations de la province de l’Adamaoua au cours de l’années. Il a aussi émis le vœu qu’un accent soit mis sur l’éducation des familles pour l’utilisation effective des moustiquaires distribuées pour la protection des enfants.

  La journée a été commémorée en présence des autorités administratives et politiques du pays, ainsi que de nombreuses populations. Les moustiquaires distribuées ont été financées par le Fonds Mondial de lutte contre le SIDA, la Tuberculose et le Paludisme. Leur action doit être complétée par l’assainissement de l’environnement et le traitement préventif intermittent chez la femme enceinte.

Pour plus d’information, contacter :
Dr Clément Djumo, Chef de section Survie du Jeune Enfant a.i., cdjumo@unicef.org
Mme Claire Soppo, Programme Communication Specialist, csoppo@unicef.org
M. Raymond Mbouzeko, Communication specialist, rmbouzeko@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children