Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Mali: prévention et Prise en charge de la malnutrition aigue chez les enfants de 0-5ans

ECHO, (European Commission for Humanitarian Aid office) vient d’accorder  un financement de 1, 000,000 d’euros à UNICEF Mali sur la période de janvier à décembre 2008 pour appuyer les interventions de lutte contre la malnutrition.

Ce financement fort appréciable de 1, 000,000 d’euros concerne le programme de Survie de l’Enfant notamment le volet prise en charge de la Malnutrition aigue sévère.
Le projet intitulé « Prévention et prise en charge de la malnutrition aigue modérée et sévère chez les moins de 5 ans au Mali » a pour objectif d’apporter l’assistance d’urgence à 33,400 enfants malnutris aigus sévères répartis dans les 9 régions du pays.

Au Mali, la malnutrition est l’une des principales causes de décès chez les enfants de moins de 5 ans. Elle constitue une urgence silencieuse du fait de sa  prévalence élevée et du faible attention y accordée par les décideurs et la Communauté. L’émaciation ou malnutrition aigue touche plus de  13% des enfants dépassant ainsi pour la plupart des régions,  le seuil critique de crise de 10% selon l’OMS. D’après l’EDSIV 2006, plus de 300,000 enfants de moins de 5 ans souffriraient de malnutrition aigue dont 68,000 cas sévères. Par ailleurs 34% des enfants souffriraient de malnutrition chronique ou retard de croissance et 32% auraient un poids insuffisant par rapport à leur age. Cette situation nutritionnelle précaire contribue à plus de 50% des décès d’enfants dans le pays.

Face à cette  situation de mort évitable des enfants, pour laquelle, les agents de santé sont souvent impuissants, le Ministère de la Santé avec l’appui de l’UNICEF et autres partenaires, vient de mettre en place un programme de prise en charge de la malnutrition aigue basé sur un  protocole national standard adopté en 2007 en partenariat avec le PAM.

Ce financement, en complément aux ressources propres de UNICEF, contribuera à renforcer les capacités institutionnelles du Ministère de la Santé et de ses structures décentralisées, à travers la formation des agents, l’équipement des centres, l’approvisionnement en aliments thérapeutiques.

Ces ressources complémentaires d’ECHO, permettront aussi d’ouvrir le partenariat aux ONG qui animent le volet communautaire de la Nutrition en servant d’interface entre la communauté et les formations sanitaires.

La poursuite de ce partenariat UNICEF-ECHO sur la période du programme de coopération Mali Unicef 2008-2012, permettra d’asseoir un dispositif de réponse durable à la malnutrition des enfants et des femmes.

UNICEF Mali tient à exprimer sa gratitude à ECHO pour sa contribution à l’atteinte de l’OMD 4 et sa solidarité avec les enfants du Mali.

 

 
Search:

 Email this article

unite for children