Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Agir pour la survie de l’enfant

Sur les quelques 120 millions d’enfants qui naissent chaque année dans le monde en développement la moitié d’entre eux vit dans des foyers sans accès à un assainissement amélioré, encourrant de graves risques pour leur survie et leur développement. Une mauvaise hygiène et le manque d’accès à un système d’assainissement contribuent ensemble à environ 88% des décès provoqués par des maladies diarrhéiques.

L’OMS prévoit que la réalisation des OMD en Afrique se traduirait par 173 millions de cas de diarrhée évités chaque année et que le fait de fournir un niveau élémentaire d’accès à l’assainissement pour tous se traduirait par 245 millions de cas évités Les enfants de moins de cinq ans sont les plus vulnérables aux effets d’une insuffisance en assainissement et en hygiène. Chaque année, la diarrhée résultant d’une eau insalubre et impropre, d’un mauvais assainissement et d’ un manque d’hygiène, tue plus de 1,5 millions d’enfants de moins de cinq ans. Les maladies diarrhéiques sont étroitement liées à la sous-alimentation, un état qui est associé à plus de la moitié des décès des moins de cinq.

L’Afrique de l’Ouest et du Centre ne compte que 10% de la population mondiale mais elle totalise 27% des taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans. Dans la région 2 enfants sur 10 décèdent de causes facilement évitables avant d’atteindre leur cinquième anniversaire : 7,671chaque jour, 319 par heure, 5 par minute Il est désormais temps d’agir. Le coût annuel estimé à $10 milliards pour réduire de moitié la proportion des personnes sans assainissement de base d’ici 2015 est abordable. Cet investissement, s’il est maintenu, pourrait faire en sorte qu’un assainissement de base soit une réalité universelle en l’espace de une ou deux décennies seulement.

 

 
Search:

 Email this article

unite for children