Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

L’eau, l’assainissement et l’ hygiène : une priorité en situations d’urgence

© UNICEF WCARO/ B. Helali
camp de réfugiés soudanais à Koukou près de Goz Beida Tchad des femmes viennent chercher de l'eau.

Dans les situations d’urgence telles que celle qui sévit actuellement au Cameroun,  l’assainissement représente la toute première priorité. Les maladies diarrhéiques sont responsables pour 17% de tous les décès d’enfants de moins de cinq ans à travers le monde (OMS, 2006) et le risque de leur occurrence augmente de manière significative dans la plupart des situations d’urgence.

Le risque de maladies diarrhéiques augmente de manière significative en situations d’urgence.L’UNICEF supervise actuellement un groupe d’intervention sectoriel mondial constitué d’organisations internationales spécialisées dans les situations d’urgence en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH). L’objectif de ces groupes sectoriels mondiaux est “d’améliorer la prévisibilité, la rapidité et l’efficacité d’une intervention d’envergure aux crises humanitaires” par le biais de partenariats renforcés entre les ONG concernées, les organisations internationales, le Mouvement International de la Croix-Rouge Internationale et du Croissant Rouge ainsi que les agences des Nations Unies. Une des activités du groupe sectoriel WASH est dédiée à la promotion de l’amélioration de l’hygiène dans les situations d’urgence.

Selon les normes ‘’sphères’’, toute personne en situation d’urgence doit bénéficier d’au moins15 litres d’eau par jour et par personne, au moins 1 point d’eau pour 250 personnes. Chaque ménage doit disposer de 2 récipients propres de 10 à 20 litres et de 250 gramme de savon par mois et par personne.

 

 

 

 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children