Media Centre

Highlights - A la une

Press releases / Communiqués

Video

Photo Essays

Real lives / Histoires vécues

Facts and Figures/ Données et chiffres

 

Choléra : la maladie des mains sales

© UNICEF WCARO/2007/B. Helali
© © UNICEF WCARO/2007/B. Helali
Situé dans une zone marécageuse, le quartier Tié- Tié (Pointe Noire, Congo), régulièrement inondé par les pluies et largement dépourvu d'eau courante, est un terreau fertile pour le vibrion cholérique

Depuis son apparition en 1971, le choléra est devenu endémique en Afrique de l’ouest et centrale où il s’est enraciné de façon quasi-pérenne dans certaines zones. À partir de 2000, les acteurs gouvernementaux et humanitaires ont dû faire face à une recrudescence des épidémies, qui ont frappé presque tous les pays de la région. Pour la seule année 2006, l’Afrique a signalé plus de deux cent trente mille cas au total, soit une augmentation de 87% par rapport à 2005, ce qui représente 99% du total mondial des cas de choléra officiellement déclarés. Ces cas sont liés à d’importantes flambées qui se sont propagées dans plusieurs pays, affectant une province après l’autre pendant toute l’année.

Qu'est-ce que le choléra?

Choléra, nom de code 001 dans la classification des maladies infectieuses. Une maladie excessivement contagieuse. On l’appelle aussi « la maladie des mains sales » : c’est l’ingestion d’une eau contaminée par le vibrion cholérique, ou simplement une main contaminée portée à la bouche. Le choléra entraîne des vomissements et des diarrhées qui vident l’organisme de son eau, jusqu’à une déshydratation mortelle.

 

 


 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children