Histoires vécues

Actualités

Histoires vécues

Vidéos récentes

 

A Ouisselsate, la gouvernance prend un coup de jouvence

 

© UNICEF Maroc/2013/Van Holsbeek

 

La participation des enfants et des jeunes dans le développement de leur commune est un élément central du projet Commune Amie des Enfants et des Jeunes (CAEJ). Le Conseil Communal des Enfants et des Jeunes (CCEJ), une expérience pilote dans la région MENA, est un des moyens pour les enfants et les jeunes de faire entendre leur voix et être des vrais acteurs positifs de changement.

L’UNICEF est parti à Ouisselsate, dans la région de Ouerzazate, pour voir le fonctionnement d’un CCEJ. Ce conseil de 26 enfants et adolescents a été élu fin 2011 et tient une session plénière quatre fois par an en plus des sessions de comités thématiques. « Mon rôle comme membre du CCEJ est de proposer des idées qui seront appliquées après, » explique Azdine (10 ans). Pour transmettre les recommandations et décisions du CCEJ au Conseil Communal des adultes, le Référent Enfants et Jeunes, instance prévue par le modèle CAEJ, assiste aux sessions plénières du conseil des jeunes. Deux membres de ce dernier assistent également aux sessions de la Commission Parité et Egalité des Chances, commission créée pour veiller à l’intégration de la dimension genre dans le système de gouvernance locale.

« Très concrètement, le CCEJ a maintenant son propre local pour tenir ses réunions et activités. Le CCEJ a aussi plaidé pour et a obtenu que plusieurs villages puissent disposer du transport scolaire », indique Hayat (20 ans), la coordinatrice du CCEJ. Une action qui va sans nul doute contribuer à réduire les disparités en matière d’accès à l’éducation puisqu’elle va profiter aux enfants les plus vulnérables dans des douars isolés. Une belle manière de montrer le changement que crée ce conseil dans la vie des enfants. Le cas de Malika (14 ans) en est aussi une illustration : « J’avais quitté l’école, mais quand j’ai rejoint le CCEJ, ils m’ont aidé à réintégrer l’école et poursuivre mes études ».

Aussi la préoccupation numéro 1 des jeunes au Maroc est trouver un emploi et ce message est passé aux adultes du Conseil Communal. La commune de Ouisselsate a pris action et a installé et équipé une Maison d’Emploi qui offre des formations pour une meilleure orientation professionnelle des jeunes. Cette Maison d’Emploi ambitionne d’assurer la connexion entre les jeunes et le marché du travail. « J’ai été chanceux de pouvoir participer au cycle de formations organisé par la commune et l’UNICEF. Cela va m’aider à créer ma propre société agricole », témoigne Abderrahim (19 ans).

La mobilisation sociale autour des droits des enfants et des jeunes constitue un autre champ d’action des jeunes élus, la journée mondiale des droits de l’enfant en offre une belle occasion. C’est une opportunité pour informer les enfants et les jeunes de leurs droits pour que leurs capacités de plaidoyer soient renforcées.
Pour l’année 2013, le jeune conseil nourrit de grandes ambitions. Fidèle au principe de l’inclusion, il organise une caravane qui va passer dans les douars de la commune pour offrir des activités culturelles et de divertissement aux enfants et adolescents de ces douars.

Le Conseil Communal des Enfants et des Jeunes à Ouisselsate

La participation des enfants et des jeunes dans le développement de leur commune est un élément central du projet Commune Amie des Enfants et des Jeunes (CAEJ). Le Conseil Communal des Enfants et des Jeunes (CCEJ), une expérience pilote dans la région MENA, est un des moyens pour les enfants et les jeunes de faire entendre leur voix et être des vrais acteurs positifs de changement.

 

 


 

 
Search:

unite for children