Analyse des politiques sociales

Des défis et des enjeux

Des progrès importants

Le programme

Publications

 

Le programme

La revue à mi-parcours menée par le programme de coopération en 2014 a donné lieu à un repositionnement stratégique qui a conduit à la création d’une nouvelle composante intitulée « Inclusion sociale » fruit de la fusion des programmes Politiques sociales et Développement local en capitalisant sur les acquis de chacun.

Le résultat stratégique qui sera poursuivi d’ici 2016, en partenariat avec les acteurs nationaux concernés, sera d’appuyer les différentes réformes de manière à ce que l'environnement politique, programmatique et social aux niveaux national et local, y compris les systèmes de protection sociale et les budgets, soit plus équitable, inclusif et plus sensible vis-à-vis des enfants en particulier.

Ce programme vise donc à renforcer l’analyse de ces politiques à la lumière des principes des droits de l’enfant, à identifier les lacunes existantes et à offrir un accompagnement technique à la partie nationale. Ceci dans une perspective de consécration des droits des enfants, des adolescents et des jeunes les plus vulnérables et leur pleine intégration dans les politiques, les stratégies et les programmes de développement aux niveaux national et territorial.
L’UNICEF, avec ces partenaires, a projeté d’aborder l’atteinte de ces résultats selon  plusieurs axes:


La Protection sociale et finances publiques:  à travers l’appui à la mise en place d’un système de protection sociale intégré en faveur des populations pauvres (familles et leurs enfants) et le soutien à une politique des finances publiques sensibles aux droits des enfants.
L’un des points d’entrée de ce chantier réside dans le processus de la réforme des subventions en cours actuellement au Maroc devant déboucher sur l’identification de mesures de mitigations des impacts négatifs éventuels de cette réforme sur les populations pauvres y compris les enfants. Ce travail s’inscrit dans l’appui à une harmonisation de l’offre de protection sociale, jusqu’au là fragmentée et sectorielle. Dans ses perspectives de coopération avec le Maroc, l’UNICEF vise à accompagner également le pays dans un processus de finances publiques favorable à la réalisation des droits des enfants les plus pauvres et exclus, permettant la rationalisation des dépenses publiques au Maroc pour une réalisation équitable des droits des populations vulnérables y compris les enfants;

La pauvreté des enfants  et la production de données et d’évidences pertinentes sur les enfants: : L’UNICEF appui le Maroc également pour promouvoir des approches multidimensionnelles de mesure de la pauvreté de façon générale, et chez les enfants en particulier, et d'autres approches novatrices en matière de ciblage. Ce type d’interventions va permettre d’orienter les décideurs politiques et les acteurs de développement au Maroc vers un meilleur ciblage des enfants défavorisés et marginalisés. Cette composante vise également à s’ouvrir sur des expériences internationales en la matière dans le cadre de la coopération Sud-Sud.
Dans cet axe, il sera aussi question d’appuyer les principales opérations et systèmes d’informations statistiques au Maroc, aux niveaux national et local, en introduisant des indicateurs pertinents sur l’enfance et en appuyant la production d’évidences quantitative et qualitative pour renseigner la situation des enfants les plus pauvres/exclus (via des Etudes, Recherches ou Evaluations). Ceci permettra de produire des données factuelles pour soutenir les efforts du Maroc à réduire la vulnérabilité socio-économique à la pauvreté et à l’exclusion et lui fournir un appui technique au niveau des politiques (y compris au niveau local) nécessaires pour atteindre des résultats équitables pour les enfants ;
Par ailleurs l’UNICEF, va continuer à appuyer le processus de l’institutionnalisation de l’évaluation des politiques publiques et le renforcement des capacités des partenaires clés, au niveau national et local, dans les domaines de la culture et la pratique de l’évaluation. Cette composante vise à opérationnaliser les articles de la Constitution marocaine sur l’obligation de l’évaluation des politiques, et elle vise également à accroitre la responsabilité des acteurs de développement sur leur redevabilité vis-à-vis des enfants marginalisés ou défavorisés.

La gouvernance territoriale et de la décentralisation: Dans ce domaine, l’accent sera mis sur la mise en place d’une planification régionale et locale intégrée et sensible aux droits de l’enfant. L’accent sera mis aussi sur la promotion et le soutien des efforts du gouvernement pour l’extension de l’expérience des communes amies des enfants et des adolescents.  Le processus de régionalisation en cours offre aussi l’opportunité de plaider pour la mise en place au niveau local d’un système d’allocations budgétaires dédiées aux droits des enfants, en particulier les plus vulnérables d’entre eux. Cet axe permettra de converger avec les efforts menés par l’UNICEF à travers ses interventions en matière de politiques sociales et de protection sociale et visant la mise en place d'un environnement efficace où confluent les différents services sociaux.

Au niveau local, l’effort sera aussi fourni pour le développement de mécanismes de participation équitable et efficace des enfants et des adolescents dans la prise de décision au niveau décentralisé, la documentation et l'évaluation des mécanismes de participation et de consultation, en vue de leur institutionnalisation et /ou le développement d'initiatives locales pour l'inclusion sociale et économique des enfants et des jeunes.


Partenaires et régions d’intervention

Dans ce processus de développement de politique publiques amies avec l’enfant au niveau national et local, l’UNICEF travail de manière étroite avec des partenaires clés regroupant aussi bien des départements gouvernementaux que des institutions nationales. Parmi les partenaires clés figurent ainsi Le Ministère des Affaires Générales et de la Gouvernance, Le Ministère de l’Intérieur, Le Ministère de l’Education, le Ministère de la Santé, le Haut-Commissariat au Plan; l’Observatoire Nationale de Développement Humain; l’Observatoire National des Droits de l’Enfant; le Conseil Economique, social et environnemental, ainsi que l’Association Marocaine de l’Evaluation.

Le programme est mené au niveau  national en ce qui concerne l’appui au développement des politiques nationales de développement. Pour sa composante locale, des projets et initiatives pilotes et de démonstration sont menées au niveau des régions de l’Oriental, de Souss-Massa Draa, et de Marrakech Tensift Al Haouz. Leurs enseignements servent de base au plaidoyer mené au niveau central.


Budget
Le programme Inclusion sociale est doté d’un budget de …. USD répartis entre les interventions en matière de politiques sociales….. USD et gouvernance locale….. USD.

 

 
Search:

unite for children