Analyse des politiques sociales

Des défis et des enjeux

Des progrès importants

Le programme

Publications

 

Des défis et des enjeux

Le Maroc est un pays à revenu intermédiaire d’une population qui est passé de 20.4 million en 1982 à 33.8 million  en 2014 avec un taux d’urbanisation de 60.3% en 2014 contre 55,1% en 2004. La population de moins de 18 ans, constituant la franche des enfants, continue à représenter environ 34% de la population totale du pays. Malgré que les moyennes nationales des différents indicateurs sociaux montrent des progrès constants à différents niveaux, l’examen des données désagrégées par région, genre, âge et niveaux économiques montrent la persistance des inégalités. Le niveau de ces disparités entre les pauvres et les riches, entre milieu urbain et milieu rural, et également entre les sexes (H/F et G/F), est toujours important et l’indice de Gini est stagnant depuis 1984-1985 4. Ce constat fait que l’équité et la cohésion sociale, en tant que principes directeurs de l’action publique restent encore des défis majeurs à relever.

Une forte proportion des moins de 15 ans  parmi les pauvres: la composition de la population par groupe d’âges montre que la proportion des enfants de moins de 15 ans est la plus élevée chez les populations à faible niveau de vie. Les enfants de moins de 15 ans représentent un peu plus du tiers (34,4%) de la population pauvre. Cette proportion atteint 30,5% chez la population vulnérable et elle est de 21,2% chez la population aisée. Ce résultat reste également confirmé selon le milieu de résidence. C’est ainsi que 32,9% des citadins pauvres et 30,1% des citadins vulnérables sont des enfants de moins de 15 ans, contre seulement 22% chez les citadins aisés. Ces proportions s’élèvent respectivement à 35,0%, 30,5% et 18,8% en milieu rural .


Protection Sociale : l’effort déployé par les autorités marocaines pour renforcer la protection sociale a été derrière le lancement de plusieurs initiatives. Néanmoins, le système de protection sociale de manière générale demeure marqué par sa fragmentation en raison du nombre importants des régimes et des intervenants et le faible niveau de coordination des interventions et la multiplicité des modes de ciblages. Les programmes d’assistances sociales restent des programmes sectoriels verticaux avec des modes de ciblages très diversifiés: territorial comme le cas du TAYSSIR et l’INDH, individuel ou par ménage comme pour le RAMED, …etc.

 

4 L’indice de Gini, mesurant le niveau des disparités, était de 0,40 en 1984-1985, puis 0,39 en 1990-1991 et 1998-1999 et 0,41 en 2000-2001 et 2007 selon les données du HCP.

 

 
Search:

unite for children